Gobie nain de Dollfus

Vanneaugobius dollfusi | Brownell, 1978

N° 3917

Méditerranée, Atlantique proche

Clé d'identification

Petit gobie de 6 à 7 cm
Couleur orangée sur fond beige
Petites barres blanches groupées par 2 au bas des flancs
Yeux verts bordés de jaune

Noms

Noms communs internationaux

Dollfus' goby (GB), Ghiozzo di Dollfus (I), Dollfus-Grundel (D)

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique proche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Le gobie nain de Dollfus a été observé ponctuellement en Méditerranée : Turquie, Grèce, Croatie et Corse. Pour la première fois, sa présence est attestée en France métropolitaine par des photographes de DORIS, dans la région de Marseille (voir photos). Il est également présent sur la côte atlantique du Maroc.

Biotope

Il se rencontre sur les fonds sableux, détritiques ou sablo-vaseux, généralement au pied des tombants de coralligène* ou proche de petites roches, entre 30 et 160 m de profondeur. Craintif, à la moindre alerte, il se cache dans un trou, une anfractuosité ou sous un débris.

A Marseille, il est a été vu à partir de 35 m, au pied des tombants juste à la limite tombant / sable. N'hésitez pas à nous communiquer toutes vos observations sur d'autres sites.

Description

Vanneaugobius dollfusi est un petit gobie de 5 à 6 cm de longueur maximum. Le corps présente un motif orangé sur fond beige, avec quelques marques blanches le long du dos. De petites barres blanches, groupées par 2, situées au bas des flancs sont caractéristiques de l'espèce. Parfois on note une zone orange plus foncé alternant avec ces groupes de petites barres.
La tête porte deux gros yeux verts bordés de jaune, situés haut sur le crâne et proéminents. Les narines sont tubulaires, de couleur blanche.
Les nageoires sont translucides. Les 2 premiers rayons de la première nageoire dorsale et le premier rayon de la deuxième nageoire dorsale sont pointillés d'orange. Le premier rayon de la première dorsale est plus long que les autres chez le mâle. Une tache noire est décrite à la base des rayons de la première dorsale chez les individus du Maroc et de l'Adriatique, mais elle n'a jamais été observée chez les individus photographiés à Marseille. En Corse, elle est peu marquée chez les individus vivants et beaucoup plus marquée chez les individus morts. La base des rayons des pectorales est argentée. La queue est arrondie. Contrairement à la plupart des gobies, chez V. dollfusi les deux pelviennes ne forment pas un disque et sont complètement séparées.

La tête est dépourvue d'écailles, mais la gorge est couverte d'écailles cycloïdes* et le reste du corps d'écailles cténoïdes*. Le genre Vanneaugobius est caractérisé par la présence de 2 longues écailles pointues à la base de la queue, une en haut et une en bas, mais difficilement observables sur une photo ou un animal sous l'eau.

Espèces ressemblantes

Odondebuenia balearica (gobie des Baléares) : ne dépasse pas 4 cm, est également de couleur orangée mais ne présente pas les courtes barres blanches sur le bas des flancs. Il peut parfois présenter des stries verticales claires mais qui font toute la hauteur des flancs. C'est une espèce méditerranéenne que l'on rencontre plus dans les failles et cavités du coralligène.

Thorogobius macrolepis (gobie à grandes écailles) : espèce méditerranéenne, se rencontre lui aussi sur la sable, à la base des tombants. Les motifs orange forment clairement des gros points, notamment sur la tête. Les individus sub-adultes de taille équivalente à V. dolfusi présentent la même coloration que les adultes et ne peuvent être confondus.

Il existe deux autres espèces dans le genre Vanneaugobius (V. pruvoti et V. canariensis) mais elles ont une livrée très différente et ne présentent jamais les barres blanches de V. dollfusi.

Alimentation

Aucune information n'est disponible sur le régime alimentaire de cette espèce, mais il est probable qu'elle soit carnivore.

Reproduction - Multiplication

La reproduction du gobie nain de Dollfus n'est pas connue, comme d'ailleurs celle de presque tous les Gobiidés cryptiques du coralligène*.

Divers biologie

La première nageoire dorsale est constituée de 6 à 7 épines, la deuxième d'une épine et 9 à 10 rayons mous et l'anale d'une épine et 8 à 9 rayons mous.

Les gobies n'ont pas de ligne latérale* mais présentent sur la tête toute une série de pores sensitifs. Le nombre et la disposition de ces pores sont spécifiques de chaque espèce.

Contrairement à la plupart des gobies, chez Vanneaugobius dollfusi, les nageoires pectorales ne sont pas fusionnées en un disque ventral mais au contraire, elles sont bien séparées.

Informations complémentaires

Le gobie nain de Dollfus est une espèce considérée actuellement comme rare. Toutefois, ce statut peut être lié à la non identification in situ des individus et à leur comportement cryptique.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom de gobie nain de Dollfus est la francisation du nom du scientifique auquel l'espèce est dédiée.

Origine du nom scientifique

Vanneaugobius : de [Vanneau] = nom du bateau français S.S. Vanneau qui fit plusieurs missions d'exploration au large des côtes atlantiques du Maroc entre 1923 et 1926. Le premier spécimen du gobie nain de Dollfus a été récolté lors de la campagne de 1926, et du latin [gobius] = nom d'un petit poisson, le goujon.

dollfusi : en hommage au Dr Robert-Philippe F. Dollfus (1887-1976), parasitologue français qui fut directeur de recherche au CNRS. Il récolta de nombreuses espèces lors des expéditions françaises à bord du S.S. Vanneau sur les côtes atlantiques du Maroc.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Gobioidei Gobioïdes
Famille Gobiidae Gobiidés
Genre Vanneaugobius
Espèce dollfusi

Nos partenaires