Synapte maculée

Synapta maculata | (Chamisso & Eysenhardt, 1821)

N° 1229

Indo-Pacifique tropical Ouest et central

Clé d'identification

Holothurie de grande taille (jusqu'à 3 m) et petit diamètre (5 cm)
Couleur brune avec des reflets vert olive
5 bandes longitudinales plus sombres et taches noires et blanches sur tout le corps
Bouche entourée d'une quinzaine de tentacules pinnés marron clair ou blancs
Digitations non reliées par une membrane

Noms

Autres noms communs français

Holothurie collante géante (Comores), cordon mauresque (La Réunion), concombre serpent (île Maurice), holothurie-serpent collante brune

Noms communs internationaux

Maculated synaptid, spotted worm cucumber, banded sea cucumber, conspicuous sea cucumber (GB), Wurmseegurke (D), Gevlekte zeekomkommer (NL), Teripang sabuk raja (Ind), Peva (Samoa)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Holothuria maculata Chamisso & Eysenhardt, 1821

Distribution géographique

Indo-Pacifique tropical Ouest et central

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Synapta maculata est présente en mer Rouge, dans la zone tropicale de l'océan Indien et du Pacifique Ouest jusqu'au sud du Japon, dans les îles du Pacifique Sud et l'Australie. Elle est absente des îles Hawaï. En eaux françaises, elle se rencontre à Mayotte, aux îles Eparses, la Réunion, Wallis et Futuna, et en Polynésie française.

Biotope

On la rencontre souvent en rassemblement de nombreux individus sur les fonds sableux ou parmi les herbiers, entre 0 et 30 m mais le plus fréquemment en eau peu profonde aussi bien de jour que de nuit.

Description

Synapta maculata est sans doute l'holothurie la plus longue. Elle peut atteindre 3 m pour un diamètre compris entre 3 et 5 cm. La couleur est en général brune avec des reflets vert olive. On observe 5 bandes longitudinales plus sombres et des taches noires et blanches sur tout le corps. Les tentacules sont en général marron clair, mais peuvent aussi être presque blancs. Cependant, la coloration est très variable d'un lieu à l'autre.
La bouche est entourée de 15–16 tentacules* pinnés*, chacun portant 30 à 40 paires de digitations de part et d'autre de l'axe central. Ces digitations ne sont pas unies par une membrane. Les tissus internes des tentacules sont organisés de telle manière que l'axe et chaque digitation peuvent se mouvoir indépendamment des autres. Cela rend les tentacules extrêmement préhensiles : ils peuvent ainsi aussi bien entourer des végétaux que s'aplatir contre une surface plane. L'anus est terminal et petit.

Quand on les saisit, ces holothuries se contractent et laissent la désagréable impression de s'accrocher à la peau à cause de la présence de nombreux spicules* en forme d'ancre dans l'épiderme. Ces spicules crochus permettent aux holothuries serpent de se maintenir sur le substrat* quand la mer est agitée.

Les holothuries de la famille des Synaptidés n'ont ni podia*, ni papilles, ni organes respiratoires, ni introvert* (partie antérieure qui porte la bouche, extensible et rétractile dans le corps).

Espèces ressemblantes

Synapta maculata ressemble à Euapta godeffroyi, mais en diffère par sa coloration. S. maculata est marron plus ou moins clair, avec des taches noires alors qu'Euapta godeffroyi est moins brune et possède 5 lignes claires longitudinales jaunes caractéristiques.
D'autre part, les digitations des tentacules de S. maculata ne sont pas reliées par une membrane ce qui est le cas chez Euapta godeffroyi.

Alimentation

Les holothuries-serpent sont des organismes détritivores* qui capturent des particules avec les tentacules pinnés*. L'anatomie et le comportement des tentacules ont été décrits récemment (Flammang et Conand).

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés (espèce gonochorique*) et la fécondation est externe. En période de reproduction, les mâles se dressent pour émettre les spermatozoïdes*, ce qui semble déclencher l'ovulation des femelles, qui elles aussi se redressent pour la ponte.
Ces holothuries sont réputées capables de se couper transversalement et de régénérer la partie manquante mais cela n'est pas vérifié.

Vie associée

La crevette impériale Zenopontonia rex se rencontre parfois sur le tégument de cette holothurie.

Divers biologie

La forme des spicules est la véritable clef d'identification de toutes les espèces d'holothuries. Les spicules de cette espèce ont la forme de corpuscules crépus, de très grosses ancres de presque 1 mm, et de grandes plaques anchorales* allongées et perforées de nombreux trous. Les tentacules et le péristome* (zone entourant la bouche des échinodermes) ont aussi des corpuscules crépus comme ceux du tégument mais jamais de bâtonnets (voir planche du Dr Yves Samyn).

La face interne des tentacules (c'est-à-dire celle qui fait face à la bouche) est lisse tandis que la face externe est couverte de bosses. C'est cette surface qui est en contact avec le substrat lorsque l'animal mange. L'épiderme externe est principalement composé de cellules adhésives servant à saisir les aliments. On observe un autre type de cellule sur l'épiderme tentaculaire : les cellules vésiculaires. Ces cellules, sur lesquelles s'accumulent de grosses vésicules, sont bien visibles sur l'épiderme des tentacules, sur leurs faces interne et externe, mais surtout sur les bords du tentacule. On a pensé que ces cellules vésiculaires pourraient être des cellules de défense contenant une substance toxique.

Les tentacules de S. maculata semblent donc bien adaptés à un mode d'alimentation à base de sédiments : leur large surface externe adhésive et leur grande mobilité permettent à l'animal de saisir un grand nombre de particules nutritives tandis que les cellules présentes sur son épiderme peuvent dissuader des prédateurs à tentacules d'attaquer et permettre ainsi à l'animal de prendre le temps de se nourrir en toute sécurité.

L'animal menacé se contracte et il devient beaucoup plus court.

Informations complémentaires

Le genre Synapta est monotypique : il n'est représenté que par une seule espèce.
Le prédateur principal est le gros gastéropode Tonna perdix.

Origine des noms

Origine du nom français

Synapte maculée est la traduction littérale du nom scientifique.
Plusieurs holothuries sont appelées holothuries-serpent collantes. DORIS suggère pour cette espèce le nom d'holothurie-serpent collante brune pour la distinguer des autres.

Origine du nom scientifique

Synapta : du grec [sunaptos] = relié,
maculata : du latin [maculatus] = tacheté, en référence aux taches noires et blanches sur tout le corps.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Echinozoa Echinozoaires Echinodermes non étoilés de forme globuleuse ou allongée. Ce groupe renferme les oursins et les concombres de mer.
Classe Holothuroidea Holothuroïdes Echinodermes vermiformes, ouverture buccale à l’extrémité antérieure du corps et entourée d’une couronne de tentacules rétractiles, anus postérieur, une seule gonade : holothuries, concombres de mer.
Endosquelette réduit à de microscopiques ossicules ou plaques, inclus dans la paroi du corps.
Sous-classe Apodacea Apodacés
Ordre Apodida Apodides
Famille Synaptidae Synaptidés Holothuries lisses et vermiformes, souvent dépourvues de piquants.
Genre Synapta
Espèce maculata

Nos partenaires