Eponge fétide

Sarcotragus foetidus | Schmidt, 1862

N° 1269

Méditerranée, Atlantique proche

Clé d'identification

Grande éponge massive
Forme globuleuse
Surface irrégulière et anfractueuse
Couleur noirâtre

Noms

Noms communs internationaux

Spugna nera (I)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Hircinia foetida Schmidt, 1862
Sarcotragus muscarum Schmidt, 1864
Ircinia muscarum (Schmidt, 1864)

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique proche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette espèce est présente sur les côtes occidentales de la Méditerranée de la Croatie au Maroc ainsi qu'en Macaronésie qui regroupe les archipels des Canaries, de Madère, des Açores et du Cap Vert dans l'Atlantique Est.

Biotope

Cette éponge vit sur les fonds rocheux des premiers mètres jusqu'à 400 mètres de profondeur environ. Elle est présente dans le coralligène*, le détritique* côtier et les grottes superficielles.

Description

Cette grande éponge massive, de forme plus ou moins globuleuse, peut atteindre 50 cm de diamètre et jusqu'à 15 cm d'épaisseur. Sa surface, très irrégulière et anfractueuse, est parsemée de nombreux conules, petites protubérances coniques de 1,5 à 3 mm de haut, dont la base est large. Les oscules*, petits et légèrement surélevés, sont disposés de façon irrégulière. Sa couleur est variable, le plus souvent noirâtre mais parfois brunâtre ou marron plus ou moins foncé. Sa consistance est ferme au toucher, compressible mais extrêment coriace. Il est pratiquement impossible, en effet, de la déchirer ou de l'inciser avec un couteau.

Espèces ressemblantes

Sarcotragus spinosulus Schmidt, 1862 : conules* plus petits et disposés de façon plus régulière.

Scalarispongia scalaris : les caractères extérieurs sont difficiles à distinguer par rapport aux Sarcotragus mais cette espèce est facilement déchirable au contraire des Sarcotragus.

Alimentation

Les éponges sont des animaux filtreurs qui se nourrissent de microparticules : bactéries, algues unicellulaires, débris organiques, ne dépassant pas en général 3 micromètres. Le courant d'eau nécessaire est créé par le mouvement de cellules ciliées* spécifiques des éponges : les choanocytes*.

Reproduction - Multiplication

La reproduction peut être sexuée ou asexuée.

Reproduction sexuée : elle a lieu principalement durant la saison automnale. La rencontre entre les ovules et les spermatozoïdes* aboutit à la formation d'une larve* ciliée* nageuse de type parenchymella*, celle-ci mesurant 0,6 à 1 mm de longueur. Après quelques heures à quelques jours, elle se fixera rapidement sur un support par son pôle antérieur pour donner une nouvelle éponge. Cette éponge vivipare* est hermaphrodite*, les gamètes* mâles et femelles ne sont pas expulsés au même moment.

Reproduction asexuée : par bourgeonnement* ou bouturage de fragments qui se détachent de l'éponge mère pour se fixer un peu plus loin.

Les éponges ont une forte capacité de régénération.

Vie associée

Cette espèce porte souvent des épizoaires*. Elle peut être trouvée notamment en épibionte* de l'ascidie solitaire Microcosmus sabatieri.

Divers biologie

Cette éponge est dépourvue de spicules*. Son ectosome* est épais, rempli de nombreux grains de sable. Le squelette est composé d'un réseau de fibres de spongine* primaires et secondaires exempt de tout corps étranger. Les fibres primaires, dont le diamètre atteint 80 à 150 micromètres, possèdent une moelle transparente. Les fibres secondaires sont plus fines (30 à 90 micromètres). On observe également la présence de nombreux filaments extrêmement fins ne dépassant pas 1,5 micromètre de diamètre.

Réglementation

Sarcotragus foetidus fait partie des espèces en danger ou menacée dans l'annexe II du protocole concernant les aires spécialement protégées et la diversité biologique en Méditerranée.

Origine des noms

Origine du nom français

Eponge fétide : vient du fait de l'odeur nauséabonde de cette espèce quand elle est sortie hors de l'eau.

Origine du nom scientifique

Sarcotragus : du grec [sarkos] = chair et [tragos] = bouc, les effluves de cette éponge font penser à l'odeur repoussante du mâle de la chèvre.

foetidus : mot latin = qui sent mauvais.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymula.

Ordre Dictyoceratida Dictyocératides « Eponges à réseau de corne ». Squelette entièrement composé de fibres de spongine anastomosées et souvent organisées en réseaux primaire, secondaire voire tertiaire. Fibres généralement homogènes ou légèrement stratifiées avec ou sans moelle centrale. Pas de spicules. Eponges vivipares.
Famille Irciniidae Irciniidés
Genre Sarcotragus
Espèce foetidus

Nos partenaires