Laminaire à bulbe

Saccorhiza polyschides | (Lightfoot) Batters

N° 777

Mer du Nord, Manche, océan Atlantique, Méditerranée

Clé d'identification

Crampon recouvert d'un bulbe épais, verruqueux, bombé et creux
Base du stipe ornementé de falbalas
Stipe flexible et plat, large, très haut en forme de ruban coriace
Fronde large, très découpée, et couverte de touffes de poils
Taille comprise entre 1,5 et 10 m pour une largeur de 3,5 m

Noms

Autres noms communs français

Saccorhize

Noms communs internationaux

Furbelows (GB), Laminaria bulbosa (E, P), Sackwurzeltang (D), Knolwier (NL), Draugtare (N)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Fucus polyschides Lightfoot 1777
Fucus bulbosus Hudson 1778
Ulva bulbosa A.P. de Candolle 1805
Laminaria bulbosa J.V. Lamouroux 1813
Laminaria blossevillei Bory de Saint-Vincent 1838
Haligenia bulbosa (Hudson) Decaisne 1842
Saccorhiza bulbosa J. Agardh 1848
Alaria pylaiei
var. grandifolia (J. Agardh) Jónsson 1904

Distribution géographique

Mer du Nord, Manche, océan Atlantique, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Il s'agit d'une espèce commune dont la distribution s'étend de la Norvège jusqu'au Maroc. Elle est également présente dans l'ouest de la Méditerranée où elle est plus rare.

Biotope

Cette grande algue est caractéristique des eaux peu profondes de l'étage infralittoral*, même si on peut parfois la trouver un peu plus bas. Elle se fixe sur les rochers et elle affectionne presque exclusivement les zones battues par le ressac, même si, cependant, elle se développe parfois dans des zones plus abritées. Elle s'implante dans les champs de laminaires qui ont été exploités commercialement et fait alors figure d'espèce pionnière, et partout où Laminaria hyperborea ne peut s'installer. Quand la turbidité est trop forte, cette dernière ne peut se développer et Saccorhiza polyschides, beaucoup plus résistante, en profite pour coloniser la niche laissée vacante.

Description

Saccorhiza polyschides est une grande algue brune massive dont la taille peut varier de 1,5 à parfois 10 (!) mètres de longueur pour une largeur de 3,5 mètres.
Le crampon, caractéristique, est recouvert par un bulbe épais, verruqueux, bombé mais creux et de consistance cartilagineuse d'un diamètre atteignant parfois les 50 centimètres. Il est fixé au substrat* par de fines radicelles.
Il se poursuit par un stipe* flexible ornementé d'une marge ondulée (les falbalas). Ce stipe plat d'une largeur de 10 centimètres pour une hauteur de 1 à 2 mètres forme un ruban coriace qui s'élargit en une fronde* volumineuse de couleur brun doré. Cette fronde est découpée en un long et large éventail composé de nombreuses lanières souvent perçées de trous et couvertes de touffes de minuscules poils brunâtres.

Espèces ressemblantes

Le bulbe caractéristique et les falbalas ondulés à la base du stipe permettent de ne confondre cette espèce avec aucune autre !

Alimentation

Comme tous les végétaux, Saccorhiza polyschides est autotrophe*. Elle pratique la photosynthèse* à partir du dioxyde de carbone, de l'eau et des minéraux dissous grâce à la lumière émise par le soleil et captée par la chlorophylle*. De là elle fabrique les substances organiques nécessaires à son maintien et à sa croissance.

Reproduction - Multiplication

La reproduction de cette algue passe par une alternance de deux phases qui correspondent à deux modes de vie différents : le thalle est le sporophyte* (stipe, bulbe et lame) et fabrique donc des spores. Après germination, ces spores produisent des gamétophytes* microscopiques qui se déposent sur un substrat* bien spécifique : l'algue calcaire Mesophyllum lichenoides. A la fin de l'hiver, les gamétophytes produisent des gamètes*. Une fois fécondé, le gamétophyte femelle sera à l'origine d'un zygote* qui évoluera à son tour en un sporophyte de grande taille.

Vie associée

Les laminaires sont de véritables observatoires grouillant de vie ! Ainsi au niveau du crampon on pourra observer des algues rouges : Chondrus crispus, Gigartina stellata, Rhodymenia palmata, Corallina elongata. Qui dit algues dit brouteurs comme les oursins Echinus esculentus et Paracentrotus lividus. On trouvera également des filtreurs* comme des ascidies, des éponges, des bryozoaires... Le crampon creux abrite des pontes de poissons, des vers polychètes, des ophiures et de petits crabes à la recherche de proies.
Sur le stipe Patella pellucida adulte creuse des logettes menaçant de le briser. Sur la fronde se développent des algues microscopiques, des bryozoaires encroûtants, des lucernaires, des hydraires tels que Obelia geniculata, des hydrozoaires et des bryozoaires qui eux-mêmes attirent à leur tour des nudibranches comme Limacia clavigera ou encore de petits prosobranches...

Divers biologie

La croissance de cette algue semble être limitée par la hauteur de la colonne d'eau. Plus elle se fixe profondément plus elle croît. Cette espèce annuelle disparaît dès l'automne toutefois le bulbe plutôt coriace se désagrège lentement. Sa disparition contribue ainsi à l'enrichissement trophique du milieu.

Certains thalles de 10 mètres de longueur ont été observés. Sachant qu'il s'agit là d'une espèce annuelle, la croissance de cette espèce est très rapide !

Il semble qu'en zone abritée, la fronde de l'algue est nettement moins divisée...

Informations complémentaires

Le crampon verruqueux est très souvent retrouvé échoué dans les laisses de mer. Il évoque par sa forme de petits jouets pour chiens et chats !

Origine des noms

Origine du nom français

Laminaire à bulbe : à cause de la forme du crampon. Ce nom vernaculaire est la traduction exacte de l'ancien nom scientifique de cette espèce : Laminaria bulbosa.

Origine du nom scientifique

Saccorhiza : du latin [sacc] = sac, bourse et du grec [rhiza] = racine : racine en forme de bourse, à cause de sa forme creuse,
polyschides : du grec [poly] = plusieurs, et du grec [schizo] = découper, diviser : la fronde de cette algue est en effet fort découpée.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Ochrophyta Ochrophytes ou Hétérokontes, ou Straménopiles: présence d'un stade unicellulaire à 2 flagelles, un lisse et un à poils tubulaires.
Classe Phaeophyceae Phéophycées Algues brunes.
Ordre Tilopteridales Tiloptéridales
Famille Phyllariaceae Phyllariacées
Genre Saccorhiza
Espèce polyschides

Nos partenaires