Gobie tacheté

Pomatoschistus microps | (Krøyer, 1838)

N° 803

Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Clé d'identification

Tête au profil abrupt au niveau des yeux
Tache noire au niveau de l’aisselle de la pectorale
Museau plus court que le diamètre de l’œil
Une tache noire ou bleue sur le bord arrière de la première dorsale des mâles

Noms

Autres noms communs français

Gobie commun, mougnette

Noms communs internationaux

Common goby (GB), Ghiozzetto baltico (I), Gobito (E), Strandgrundel (D), Brakwatergrondel (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Gobius microps Krøyer, 1838
Gobius microps microps Krøyer, 1838
Pomatoschistus microps microps (Krøyer, 1838)
Gobius minutus minor Heincke, 1880
Gobius laticeps Moreau, 1881
Gobius parnelli Day, 1881

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Atlantique Nord-Est : en mer Baltique, et de la Norvège jusqu’aux côtes du Maroc. Présent en Mauritanie et aux îles Canaries.
Méditerranée du Nord-Ouest.

Biotope

Espèce côtière caractéristique des zones à salinité variable, telles que les estuaires et les lagunes, et de la zone de balancement des marées. Le gobie tacheté supporte de faibles salinités et remonte très haut en estuaire. Il fréquente les substrats meubles composés essentiellement de sables et de graviers, ainsi que les herbiers.

Description

Le gobie tacheté adulte mesure en moyenne 6 à 7 cm de longueur ; sa taille maximale est de 9 cm. La tête présente une cassure marquée au niveau des yeux. Le museau est plus court que le diamètre de l’œil.
Sa livrée générale est couleur sable, légèrement mouchetée de points sombres. Le gobie tacheté présente une barre foncée sous l’œil et quelques taches légèrement plus marquées le long des flancs. Il présente au niveau de l’aisselle de la nageoire pectorale une marque foncée mais cette dernière peut être estompée.
Le mâle en livrée nuptiale se caractérise par une tache noire ou bleue sur le bord arrière de la première nageoire dorsale alors que les femelles sont souvent plus ventrues. Le dos est dépourvu d’écailles en avant de la première dorsale.

Espèces ressemblantes

Les différentes espèces du genre Pomatoschistus sont difficiles à différencier in situ.
Il est généralement confondu avec le gobie buhotte Pomatoschistus minutus. Celui-ci ne possède pas la marque noire triangulaire à la base de la pectorale. Le profil de sa tête est également moins abrupt.

Alimentation

Le gobie tacheté se nourrit d’invertébrés benthiques présents dans le sédiment. Principalement des petits crustacés comme des copépodes et des amphipodes ainsi que des annélides polychètes et des mollusques.

Reproduction - Multiplication

Le gobie tacheté se reproduit en été, préférentiellement quand la température de l’eau est comprise entre 15 et 20°C. La fécondation des œufs est externe ; plusieurs pontes, jusqu’à trois, sont possibles au cours de la saison de reproduction. Les œufs sont déposés sur le fond, sur des substrats durs, des galets ou à l'abri de coquilles vides par exemple. Le mâle garde les œufs pendant la période d’incubation dont la durée fluctue suivant la température de l’eau, une dizaine de jours en moyenne.

Divers biologie

Espèce commune parfois abondante, les gobies tachetés forment des bancs et vivent en groupes. Ils se déplacent en effectuant des bonds saccadés.
Ils s’enfouissent dans le sédiment pour se camoufler des prédateurs, et éviter la dessiccation à marée basse. Sa longévité est estimée entre 18 mois et 2 ans en moyenne, 3 ans au maximum.

Informations complémentaires

Espèce assez peu farouche. Ses principaux prédateurs sont des poissons carnivores euryhalins* : sole, motelle, grondin par exemple.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom français fait référence à son aspect moucheté.

Origine du nom scientifique

Pomatoschistus : des mots grecs [pomatos] = couvercle, opercule et de [schistos] = fendu, séparé. En référence à la forme particulière de l'opercule.
microps : des mots grecs [micros] = petit, insignifiant, et [opsis,-eos] = œil, apparence. Soit “qui a de petits yeux”, soit “d'apparence insignifiante”.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Gobioidei Gobioïdes
Famille Gobiidae Gobiidés
Genre Pomatoschistus
Espèce microps

Nos partenaires