Poisson-crocodile tapis

Papilloculiceps longiceps | (Cuvier, 1829)

N° 2217

Mer Rouge, océan Indien Ouest

Clé d'identification

Corps effilé et aplati
Tête large
Bouche en forme de V aplati
Yeux globuleux surmontés d’une petite papille, recouverts d'un dessin ramifié (peu visible la nuit)
Première nageoire dorsale recouverte de taches foncées
Larges pectorales et pelviennes marquées de gros points foncés arrondis

Noms

Autres noms communs français
Tête plate, platycéphale tentaculé, poisson-crocodile
Noms communs internationaux
Common crocodilefish, carpet flathead, tentacled flathead (GB), Pesce coccodrillo (I), Chato cirroso (E), Teppich-Krokodilsfisch (D), Sapateiro cirroso (P)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Platycephalus longiceps  Cuvier, 1829
Platycephalus tentaculatus  Rüppel, 1838
Rogadius tentaculatus  (Rüppel, 1838)
Platycephalus grandidieri Sauvage, 1873
Papilloculiceps grandidieri (Sauvage 1873)
Platycephalus papilloculus Fowler, 1935
Platycephalus beauforti (non Knapp, 1973)

Distribution géographique

Mer Rouge, océan Indien Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

On rencontre le poisson-crocodile en mer Rouge, golfe d'Aqaba inclus, dans l'océan Indien occidental, sur toutes les côtes Est-africaines jusqu’à Madagascar. Papilloculiceps longiceps est une espèce lessepsienne qui a été observée sur la côte israélienne.

Biotope

Le poisson-crocodile se tient généralement immobile sur un fond de sable, à proximité des récifs coralliens ou de la roche.
On le rencontre à des profondeurs comprises entre 1 et 15 mètres et jusqu' à 40 mètres. Il est souvent solitaire.

Description

Le poisson-crocodile a un corps aplati, long et une tête large et plate. Il mesure 50 à 70 cm de long, avec un maximum de 100 cm. Son museau est prognathe* : la mâchoire inférieure est projetée en avant. La bouche en forme de V aplati est souvent entrouverte. Ses yeux sont globuleux et surmontés d’une petite papille. L'iris est recouvert d’un dessin ressemblant à une dentelle fine.

Il possède deux nageoires dorsales bien séparées et de larges nageoires pectorales et pelviennes marquées de gros points foncés arrondis. La première nageoire dorsale, dont la première épine est courte et séparée de la seconde, est couverte de taches rondes foncées. La nageoire caudale est ronde et porte 3 à 4 bandes verticales sombres, plus ou moins nettes suivant les individus.

Le poisson-crocodile est un as du camouflage. Sa robe est à dominante sable, marron, verte ou grise sur le dessus, blanchâtre sur le dessous. Elle est couverte de taches et de bandes sombres irrégulières. Certains spécimens possèdent une barre sous l'œil et 5 à 6 barres plus larges sur le corps.

Certaines caractéristiques de Papilloculiceps longiceps, bien que peu visibles par le plongeur, permettent de le différencier d'autres espèces semblables. Sa tête est recouverte de crêtes osseuses portant des épines. La crête osseuse passant sous l'œil en travers de la joue porte une épine unique.

Espèces ressemblantes

La famille des Platycéphalidés compte près de 20 genres et 70 espèces.

Les espèces du genre Sorsogona ont de plus grands yeux que Papilloculiceps longiceps :
Sorsogona prionota mesure environ 20 cm. Sa tête est triangulaire, ses yeux sont très grands et se touchent presque. Cette espèce a été vue en Méditerranée, immigrée de mer Rouge par le canal de Suez.
Les espèces du genre Thysanophrys possèdent une crête osseuse en travers de la joue portant plus de deux épines, alors que Papilloculiceps longiceps n'en possède qu'une seule. Le dessin recouvrant l'iris est moins finement ramifié.
Thysanophris chiltonae est une petite espèce mesurant environ 18 cm, dont les yeux sont très rapprochés et qui possède deux épines sur la crête osseuse située sous l'œil, en travers de la joue.

Pour l'essentiel, les espèces de la famille des Platycéphalidés appartenant à d'autres genres que ceux précédemment cités, ne possèdent pas de papilles au-dessus de l'œil. Ci-dessous sont décrites quelques espèces parmi celles qui peuvent se rencontrer en mer Rouge, le long des côtes Est-africaines, et éventuellement en Méditerranée. 
- Papilloculiceps longiceps est souvent confondu avec Cociella crocodilus qui se différencie par la présence de trois épines, l'une à l'avant, la seconde au milieu et la troisième à l'arrière de la crête osseuse située sous l'œil, en travers de la joue. Le dos et le haut de la tête sont recouverts de petits points sombres.
- Platycephalus indicus est une espèce de grande taille, mesurant entre 80 cm et 1 m. Sa nageoire caudale possède une bande centrale jaune entourée de deux bandes noires. Cette espèce, immigrée de mer Rouge par le canal de Suez, s'est apparemment installée en Méditerranée.
- Rogadius pristiger mesure environ 17 cm. Il se caractérise par une épine pointant vers l’avant, située en partie basse de la joue.
- Eurycephalus arenicola a le corps couvert de petites taches roses ou orangées. Ses nageoires sont transparentes et couvertes de grosses taches brunes.
- Cymbacephalus beauforti est plus grand que Papilloculiceps longiceps. Sa bouche est très allongée, en forme de bec de canard. A l'arrière des yeux, se trouvent des creux. Il possède plusieurs tentacules ramifiés sur l'œil. Ses nageoires sont plus échancrées que celles de Papilloculiceps longiceps. Les juvéniles sont noirs et blancs et ne peuvent être confondus. Mais ils deviennent beiges et marron à l'âge adulte.

Alimentation

Le poisson-crocodile est un prédateur chassant à l'affût, immobile sur le fond sableux, quasi invisible grâce à sa livrée. Il surprend les poissons et les crustacés dont il se nourrit, par des attaques fulgurantes.

Reproduction - Multiplication

Le poisson-crocodile est, comme tous les Placycéphalidés, hermaphrodite* protandre*. Les œufs sont fécondés dans l'eau et les larves sont pélagiques.

Divers biologie

Les paupières dentelées, en plus de leur utilité pour peaufiner le camouflage, ont également la fonction de réguler l’intensité lumineuse sur la rétine en se déployant davantage lorsque la luminosité est forte.

Informations complémentaires

Le poisson-crocodile semble ne pas craindre les plongeurs, restant parfaitement immobile à leur approche. Cette immobilité, plutôt qu’une absence de crainte, est probablement un moyen de défense, le rendant plus difficile à repérer. Mais il est tout à fait capable de s'enfuir à la vitesse de l'éclair.

Pour peaufiner son camouflage, tant pour la défense que pour la chasse, il lui arrive de s’enfouir dans le sable, ne laissant dépasser que ses yeux.

Papilloculiceps longiceps est arrivé en Méditerranée via le canal de Suez. D'après le "CIESM Atlas of Exotic Fishes in the Mediterranean sea" qui tient à jour la liste des espèces exotiques en Méditerranée, il aurait très peu de chance de s'y établir, n'ayant pas été vu plus de deux fois.

Origine des noms

Origine du nom français

Poisson-crocodile tapis en référence à sa morphologie. Il reste posé sur le fond, comme un tapis sur le sol.

Origine du nom scientifique

Papilloculiceps : du latin [papilla] = mamelon, pustule, bouton ; [oculus] = œil ; et [-ceps] = tête, faisant ainsi référence à la papille située sur la tête au-dessus de l'œil.

longiceps : du latin [longi-] = long ; et [-ceps] = tête, pour désigner la forme de sa tête.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Scorpaeniformes Scorpéniformes Poissons scorpions.
Famille Platycephalidae Platycéphalidés Seule la tête triangulaire est aplatie dorso-ventralement. Yeux sur le dessus, deux nageoires dorsales avec 6 à 9 épines sur la première.
Genre Papilloculiceps
Espèce longiceps

Nos partenaires