Planorbe des étangs

Planorbarius corneus | (Linnaeus, 1758)

N° 268

Cosmopolite tempéré

Clé d'identification

Coquille en spirale aplatie.
Dernier tour renflé, sans carène.

Noms

Autres noms communs français
Planorbe rouge, planorbe cornée, grande planorbe
Noms communs internationaux
Great ramshorn, trumpet shell (GB), Posthornschnecke (D), Posthorenslak, grote posthorenslak (NL)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Planorbis corneus (Linnaeus, 1758)

Distribution géographique

Cosmopolite tempéré

Zones DORIS : Eau douce

Sa distribution d’origine est l’Europe et l’Asie tempérées à l’exception des zones montagneuses. Elle a été introduite un peu partout et on peut parler aujourd’hui d’espèce cosmopolite tempéré.

Biotope

Les planorbes aiment les eaux calmes : les étangs, les lacs, le bord de rivière. Leur préférence va aux eaux un peu calcaires qui facilitent la formation de leur coquille.

Description

La coquille est aplatie, enroulée en spirale sur 4 à 5 tours, avec un diamètre de 4 centimètres maximum. Celle-ci est de couleur marron, plus ou moins foncée. Le dernier tour est renflé, sans carène, avec une ouverture assez large.
La coloration du pied est gris-noir mais peut tendre vers le brun-rouge voire l’orange car la planorbe des étangs utilise de l’hémoglobine pour transporter l’oxygène du sang.
Il existe des individus albinos.
La coquille des jeunes est recouverte d’un duvet.

Espèces ressemblantes

Planorbis planorbis (Linnaeus, 1758) planorbe commune ou plane : elle a une coquille plus claire dont le dernier tour, moins prononcé est marqué d’une carène proéminente.

Anisus vortex (Linnaeus, 1758) planorbe vortex ou tourbillon : elle a une coquille avec de nombreux tours serrés, de faible épaisseur (quelques millimètres).

Alimentation

Cette espèce est végétarienne : elle se nourrit de plantes aquatiques en décomposition et d’algues. Elle ne s’attaque pas aux plantes en bonne santé. Cependant, elle ne dédaigne pas un cadavre de poisson ou une mue de crevette qu’elle mange/racle à l’aide de sa radula*.

Reproduction - Multiplication

Les œufs globuleux, transparents, d’un diamètre de 1,2 à 1,7 mm sont réunis par 10 à 20 dans de petites capsules cornées, ovales et d’un diamètre de 9 à 15 mm fixées aux plantes submergées. L’incubation dure une quinzaine de jours et ce sont des juvéniles semblables aux adultes qui en sortent.
Si les pontes sont fréquentes, la croissance est plutôt lente.
L’espérance de vie est d’environ deux ans.

Divers biologie

Possèdant un poumon, elle doit remonter à la surface pour respirer. Cependant, alors que les gastéropodes d'eau douce utilisent l'hémocyanine (un composé à base de cuivre) pour transporter l'oxygène dans le sang, la planorbe des étangs utilise l'hémoglobine (un composé ferrique comme chez les humains). Grâce à l’hémoglobine qui capte mieux l’oxygène, elle séjourne plus longtemps au fond et remonte moins souvent respirer.

Informations complémentaires

Les plantes aquatiques lui sont nécessaires pour son alimentation et ses déplacements vers la surface.
C’est une proie pour les canards, mais aussi pour certains poissons.
La grande planorbe est très utilisée et appréciée en aquariophilie.

Dans les « escargots d’eau » deux grands types se reconnaissent facilement :
- les planorbes, à coquille aplatie, en spirale.
- les limnées, à coquille enroulée en pointe plus ou moins allongée (voir fiches Lymnaea stagnalisRadix auricularia)

Origine des noms

Origine du nom français

Traduction du latin

Origine du nom scientifique

Planorbis : du latin [plano] = plat et [orbis] = cercle
corneus : du latin [corneus] en forme de corne ou de couleur de corne

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Heterobranchia (ex. Pulmonata +...) Hétérobranches (ex. Pulmonés +...)

Les Hétérobranches comprennent l'ancien groupe des Pulmonés (non valide) qui était définit comme ceci : cavité palléale transformée en poumon communiquant avec l'extérieur par un orifice, le pneumostome.

Ordre Basommatophora Basommatophores Un œil situé latéralement à la base de la paire de tentacules. Aquatiques. Espèces d’eau douces et marines.
Famille Planorbidae Planorbidés
Genre Planorbarius
Espèce corneus

Nos partenaires