Pagure à points blancs

Paguristes puncticeps | Benedict, 1901

N° 4380

Atlantique tropical Ouest

Clé d'identification

Bernard-l'ermite de grande taille : entre 8 et 13 cm
Couleur générale rouge foncé avec de nombreux points blancs
Pinces de même longueur
Pédoncules oculaires rouge foncé, allongés et parsemés de points blancs
Yeux bleus

Noms

Autres noms communs français

Bernard-l'ermite à points blancs, ermite moucheté, ermite à points blancs

Noms communs internationaux

White speckled hermit crab (GB)

Distribution géographique

Atlantique tropical Ouest

Zones DORIS : Caraïbes

Le pagure à points blancs est une espèce qui se rencontre depuis l’est de la Floride, l’ouest du golfe du Mexique, Cuba, la mer des Caraïbes et jusqu’au Brésil. Ce pagure a été observé en Guadeloupe, en Martinique et à Saint-Martin.

Biotope

Le pagure à points blancs est observé sur les récifs coralliens, entre 1 et 40 mètres de profondeur.

Description

Le pagure à points blancs est un bernard-l'ermite de grande taille, entre 8 et 13 cm (pattes et pinces comprises).
Sa couleur générale est rouge foncé (grenat ou lie-de-vin) et constellée de nombreux points blancs. Les pattes et les pinces présentent un aspect granuleux avec quelques longs poils. La couleur des antennes est rouge foncé. Les pédoncules* oculaires sont allongés, rouge foncé et également parsemés de points blancs. Ses yeux présentent une cornée de teinte bleue.
Ses pinces semblent de taille équivalente mais les Diogénidés ont le plus souvent la pince gauche plus grosse que celle de droite.

Espèces ressemblantes

Le pagure à points blancs peut être confondu avec d’autres espèces de bernard-l’ermite de la zone Caraïbes :

Le pagure de Wass (Paguristes wassi) a une apparence très similaire bien qu’il présente moins de points blancs et soit rouge orangé. Néanmoins, ses pédoncules oculaires ne sont pas constellés de points blancs contrairement à ceux de Paguristes puncticeps.

Le bernard-l'ermite à yeux étoilés (Dardanus venosus) a une couleur générale orange-mauve et n’est pas constellé de points blancs. Ses pattes présentent des bandes sombres et claires. Ses yeux bleu clair ont des bandes grises réparties en étoile autour du centre des yeux. Sa pince gauche est plus forte que la droite.

Le bernard-l'ermite à yeux barrés (Dardanus fucosus) a une bande noire longitudinale présente sur ses yeux. Le corps et les pinces ne sont pas constellés de points blancs. Sa pince gauche est plus forte que la droite.

Le bernard-l'ermite géant des lambis (Petrochirus diogenes) a des yeux bleus similaires à ceux de Paguristes puncticeps. Cependant, il est plus grand et n’est pas constellé de points blancs, ni sur son corps, ni sur ses pinces.

Alimentation

Le pagure à points blancs est un animal omnivore détritivore*, se nourrissant d'organismes fixés et de débris d’origine animale ou végétale.

Reproduction - Multiplication

Comme la plupart des crustacés décapodes, le pagure à points blancs est une espèce gonochorique*. La reproduction semble avoir lieu tout au long de l’année. Les œufs donnent naissance à des larves* planctoniques* qui deviendront ensuite des juvéniles benthiques* à la recherche de leur coquille.

Vie associée

Le pagure à points blancs utilise souvent comme abri les coquilles de lambis (Lobatus spp.).

Divers biologie

Comme la plupart des crustacés, le pagure à points blancs est plus actif la nuit que le jour.

Origine des noms

Origine du nom français

Les pagures sont appelés bernard-l'ermite parce qu'ils ont été comparés, lorsqu'ils sont dans leur coquille, à un ermite dans sa cellule.
A points blancs du fait des nombreuses taches blanches présentes sur tout le corps de l’espèce.

Origine du nom scientifique

Paguristes : du grec [pagos] = objet fiché, durci, et [oura] = queue. Les pagures ont une partie postérieure molle, l'abdomen, qui est fichée dans la coquille qui l'héberge.
puncticeps : du latin [punctum] = point et [ceps] = tête. En référence aux nombreux points blancs qui constellent le corps et la tête des individus de cette espèce.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Anomura Anomoures

Les anomoures sont caractérisés par une cinquième paire de pattes atrophiée. Ils sont essentiellement représentés par les galathées et les bernard-l'ermite.

Famille Diogenidae Diogénidés Dissymétrie générale, une pince plus grosse que l'autre. L’abdomen n’est pas protégé par l’exosquelette.
Genre Paguristes
Espèce puncticeps

Nos partenaires