Outre glabre

Ute glabra | Schmidt, 1864

N° 3688

Manche, Atlantique Est tropical, Méditerranée

Clé d'identification

Tube cylindrique
Surface lisse
Couleur blanc opaque
Oscule nu apical

Noms

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Sycandra rigida Haeckel, 1872

Distribution géographique

Manche, Atlantique Est tropical, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette espèce est présente sur la côte Est des îles Britanniques, en mer du Nord, en Manche, dans les archipels des Açores et des Canaries en Atlantique Est ainsi que sur les côtes Nord-Ouest de la Méditerranée (Marseille, Corse, mer Tyrrhénienne et mer Adriatique).

Biotope

On trouve cette éponge sur les fonds rocheux, le coralligène* ou les substrats* durs isolés du détritique* côtier entre 20 et 70 m de profondeur.

Description

Cette éponge en forme de tube cylindrique régulier possède une surface lisse, blanc opaque et brillante. L’extrémité apicale* porte un oscule* nu. La paroi latérale est légèrement striée par la présence de spicules* longitudinaux de 1 à 3 mm de long. Sa longueur moyenne oscille entre 10 et 15 mm.

Espèces ressemblantes

Sycon ciliatum : possède une couronne de spicules autour de l’oscule, surface hérissée, couleur brunâtre, taille plus grande.
Sycon raphanus : outre plus circulaire, moins allongée, surface hérissée de grands spicules.

Alimentation

Comme toutes les éponges, il s'agit d'un organisme filtreur* microphage*. L'eau est aspirée par pompage à l'intérieur grâce aux pores* inhalants qui parsèment la surface de l'éponge. Cette eau est filtrée par les cellules flagellées ou choanocytes* qui tapissent la cavité intérieure (ou atrium*) et qui génèrent ce phénomène de pompage, puis rejetée par l'unique oscule terminal. Au passage les choanocytes retiennent les organismes unicellulaires et les particules alimentaires contenus dans l'eau.

Reproduction - Multiplication

La reproduction peut être sexuée ou asexuée.
- Sexuée : comme la plupart des éponges calcaires Ute glabra est une espèce gonochorique*. La fécondation est indirecte. Une spermatogénèse* classique va engendrer la production de spermatozoïdes*. Ces derniers vont pénétrer dans l’éponge par les pores inhalants puis seront captés par la collerette des cellules endodermiques ou choanocytes*. Après plusieurs stades, la cellule charriante va s’accoler et s’unir à l’ovocyte*. Cela donnera naissance à une larve* ciliée nageuse amphiblastula dont la durée de vie libre ne dépasse pas 48 h. Elle se fixera rapidement sur le fond pour donner une nouvelle éponge.
- Asexuée : cette reproduction est rare chez les éponges calcaires et se fait par bourgeonnement.
Cependant, il est à noter qu’aucune étude scientifique n’a décrit la reproduction de cette éponge que l’on suppose être du type « Calcaronea ».

Vie associée

On la trouvera souvent en épiphyte* sous les thalles* des algues rouges encroûtantes du genre Lithophyllum spp.

Divers biologie

Le cortex* est soutenu par de grands spicules calcaires à deux pointes, les diactines*. Ils sont alignés longitudinalement. Le squelette interne est composé de plusieurs rangées de spicules triradiés, les triactines* et de rares spicules quadriradiés, les tétractines*.

Origine des noms

Origine du nom français

Outre : directement traduit du nom latin.
glabre : dépourvu de poils.
Le nom commun, outre glabre, est une proposition du site DORIS directement issue du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Ute : du latin [uter] = outre.
glabra : du latin [glaber] = chauve, sans poil, comme la surface de l’ectoderme*.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Calcarea / Calcispongia Eponges calcaires / Calcisponges

Eponges exclusivement marines. Squelette de spicules calcaires à 1 à 4 axes. Eau peu profonde, substrat dur. Vivipares, larve typique : coeloblastula ou amphiblastula.

Sous-classe Calcaronea / Calcaronia Calcaronea / Calcaronia Spicules à quatre rayons. Le noyau des choanocytes* a une position apicale. Larve de type amphiblastula.
Ordre Leucosolenida Leucosolénides
Famille Grantiidae Grantiidés
Genre Ute
Espèce glabra

Nos partenaires