Ombrine bronze

Umbrina canariensis | Valenciennes, 1843

N° 3622

Atlantique Est, Méditerranée occidentale, océan Indien

Clé d'identification

Barbillon mentonnier
Bouche petite et infère
Seconde dorsale et caudale bordées de noir
Diamètre de l’œil supérieur à la distance interorbitaire

Noms

Autres noms communs français
Ombrine des Canaries, ombrine du large, ombrine noire ou ombrine (Mauritanie).
Noms communs internationaux
Canary drum (GB), Ombrina atlantica, ombrina delle canarie (I), Verrugato canario (E), Kanaren-Umbrafisch (D), Kanarisk trommefisk (DK), Calafate das Canárias (P), Corball de fang (Catalan)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Umbrina lafonti Moreau, 1874
Sciaena sinuata
(Day, 1876)
Umbrina sinuata Day, 1876
Umbrina striata Boulenger, 1888
Umbrina valida Jordan & Gunn, 1898

Distribution géographique

Atlantique Est, Méditerranée occidentale, océan Indien

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Indo-Pacifique

En Atlantique, l’ombrine bronze est présente de l’Angola au sud jusqu’au golfe de Gascogne, sa limite nord de répartition. Elle colonise aussi la partie occidentale de la Méditerranée jusqu’au niveau de l’Algérie et de la Sicile.
Elle est signalée également dans la partie ouest de l’océan Indien, le long des côtes africaines.

Biotope

L’ombrine bronze colonise le plateau et le bord du talus continental mais sa répartition bathymétrique* est généralement comprise entre 50 et 300 m. Les jeunes individus sont plus côtiers que les adultes, et les plongeurs observent des spécimens dès une vingtaine de mètres de profondeur. Il semblerait que sa localisation bathymétrique soit également dépendante de son optimum thermique qui se situe autour de 14-15 °C.
Cette espèce fréquente principalement les fonds meubles sablo-vaseux mais elle est aussi parfois observée dans des épaves et également à proximité ou sur les fonds rocheux.

Description

Le corps, comprimé latéralement, présente une allure assez trapue. La livrée est relativement uniforme, plus ou moins foncée, variant du gris argenté au gris foncé avec des reflets dorés ou couleur bronze. Quelques marbrures sont parfois visibles sur le dos.
La bouche protractile* est petite et infère*. Le diamètre de l’œil est supérieur à la largeur interorbitaire ce qui permet de distinguer cette espèce des autres Sciaenidés. L’ombrine bronze possède un barbillon mentonnier.
La seconde dorsale et la nageoire caudale sont bordées de noir ; la caudale présente un bord rectiligne. Les nageoires dorsales sont particulièrement bien développées chez les juvéniles. 
La taille maximale répertoriée pour cette espèce est de 63 cm mais la taille commune se situe plutôt autour de 40 cm.

Espèces ressemblantes

Sciaena umbra, le corb, est une espèce avec qui le risque de confusion est fort car il possède une livrée proche de l’ombrine bronze. Par contre, il ne possède pas de barbillon mentonnier. Ses nageoires pelviennes et anale noires, bordées de blanc à l’avant et les nageoires dorsales et caudale jaunes permettent de l'identifier.

Umbrina cirrosa, l'ombrine côtière, présente également un barbillon mentonnier mais se distingue de l’ombrine bronze par sa livrée ornée de stries obliques irrégulières jaune d’or sur le dos et les flancs. De plus, le bord postérieur de l’opercule* est foncé.

Argyrosomus regius, le maigre, se distingue par un corps plus clair et plus allongé. La bouche est plus grande et il ne possède pas le barbillon mentonnier. De plus, la ligne* latérale est particulièrement bien visible.

Umbrina ronchus, l'ombrine fusca, possède aussi un barbillon mentonnier mais sa livrée et ses nageoires sont plus sombres. La confusion n’est possible qu’en Méditerranée où elle est présente (non signalée en Atlantique).

Alimentation

L’ombrine bronze est omnivore*.
Son régime alimentaire comprend surtout des invertébrés benthiques*, principalement des crustacés (dont des Gammaridés) mais également des vers et des algues.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés et la fécondation des œufs se produit en pleine eau. La reproduction débute probablement dès la fin du printemps et se prolonge jusqu’au début de l’automne. Les travaux sur le sujet montrent que la maturité sexuelle pourrait être assez précoce. Les individus dont la taille est supérieure à 20 cm sont tous matures. Ces travaux témoignent également d’un déséquilibre du sex-ratio en faveur des femelles.

Vie associée

L’ombrine bronze a un comportement grégaire et se mélange parfois à d’autres espèces de poissons avec qui elle partage son habitat comme les tacauds ou les chinchards.

Divers biologie

Comme les autres espèces de cette famille, l’ombrine bronze possède une forte capacité à produire des sons. C'est ce qui leur a valu leur nom anglais de [drum] = tambour.

Informations complémentaires

Espèce peu farouche et curieuse. Cependant, lorsqu’elle est inquiétée, elle peut se réfugier, par une nage active, dans les anfractuosités.
Elle constitue des captures accessoires au chalut principalement mais son intêret commercial est mineur.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom français de cette espèce est directement lié à sa livrée aux reflets de couleur bronze.

Origine du nom scientifique

Umbrina : du latin [umbra] = ombre, dans le sens de fantôme, en raison de ses mouvements rapides.

canariensis : désigne son origine des îles Canaries.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Percoidei Percoïdes Une ou deux nageoires dorsales dont les éléments antérieurs sont des épines aiguës. Nageoires pelviennes avec une épine, rayons mous.
Famille Sciaenidae Sciaenidés Du grec [scia] = ombre. Poissons affectionnant les endroits sombres, ou poissons de couleur sombre, ou simple traduction du nom commun Ombre. Corbs, Maigres, Ombrines.
Genre Umbrina
Espèce canariensis

Nos partenaires