Serpentine ocellée

Myrichthys ocellatus | (Lesueur, 1825)

N° 3199

Atlantique tropical Ouest, des Bermudes au Brésil, Caraïbes

Clé d'identification

Corps serpentiforme fin
Corps de couleur brun-roux à brun-clair
Ocelles jaune-doré bordés de noir présents sur la tête et le corps
Tête petite avec des narines tubulaires

Noms

Autres noms communs français

Anguille-serpent à taches dorées

Noms communs internationaux

Goldspotted eel, goldspotted snake eel, dark-spotted snake eel (GB), Anguila de puntos dorados (I), Safio ocelado, tieso ocelado (E), Goldtupfen-Schlangenaal (D), Moréia (P), Aal, gevlekte slangaal, slangaal (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Muraenophis ocellata Lesueur, 1825
Myrichthys oculatus (Kaup, 1856)
Myrichttys oculatus (Kaup, 1856)
Pisodonophis oculatus Kaup, 1856
Ophisurus latemaculatus Poey, 1867
Myrichthys keckii Silvester, 1915

Distribution géographique

Atlantique tropical Ouest, des Bermudes au Brésil, Caraïbes

Zones DORIS : Caraïbes

Cette espèce est présente dans l'Atlantique tropical Ouest : de la Caroline du Nord (USA) jusqu'au Brésil, dans les Caraïbes et le golfe du Mexique. Dans la zone DORIS, elle est présente en Guadeloupe et Martinique.

Biotope

Habituellement Myrichthys ocellaris se cache durant la journée dans le sable, les récifs côtiers peu profonds ou les herbiers, mais on peut l'observer occasionnellement à l'extérieur de son abri. La serpentine se sert de sa queue pour s'enfouir dans le sable. Généralement, ce poisson sort pour se nourrir la nuit. Il peut également se déplacer sous le sable. La serpentine ocellée vit de la surface jusqu'à 30 mètres de profondeur.

Description

La serpentine ocellée est un poisson au corps serpentiforme pouvant atteindre 1 m de long. Le corps est fin, de forme cylindrique, de couleur brun-roux à brun-clair mais peut prendre une teinte jaune à verte. Le ventre est de couleur jaunâtre à blanche. Des ocelles jaune-doré bordés de noir sont présents sur le corps et la tête.
La nageoire dorsale débute en arrière de la tête et court sur tout le dos jusqu'à la queue pointue. La nageoire anale débute quant à elle au milieu du corps et se termine au niveau de la queue. Il n'y a pas de nageoires pelviennes ni de caudale. Deux petites nageoires pectorales sont présentes près de la tête.

La tête est petite et pourvue d'une paire de longues narines tubulaires dirigées vers le bas.

Espèces ressemblantes

Myrichthys breviceps : le corps est grisâtre avec de nombreuses petites taches blanches à jaunâtres. Chez M. breviceps les taches ne sont pas cerclées de noir.

Quassiremus ascensionis (serpentine noire tachetée) : ressemble à Myrichtys ocellatus avec des taches sombres, mais les taches sont plus grosses et cette espèce est de taille plus petite (70 cm).

La nageoire dorsale qui court jusqu'à l'extrémité de la queue permet de distinguer la serpentine des serpents marins.

Alimentation

Pour se nourrir, la serpentine ocellée scanne la surface du sable et détecte des proies enfouies en utilisant sa tête et sa queue comme outils. Elle se nourrit essentiellement de crabes de la famille des Portunidés, des Xanthidés et des Majidés.

Sur substrat sableux, pour atteindre sa proie, la serpentine positionne sa tête au-dessus de l'endroit où la proie est cachée. Elle ramène sa queue en dessous de sa tête, son corps étant ainsi replié. A partir de cette position, elle se déplace verticalement comme un fouet de façon rapide et vigoureuse. Ce comportement lui permet de disperser le substrat et de faire ainsi assez de place pour que sa tête aille plus profond et attrape la proie. La serpentine peut également créer des trous dans les récifs.

Au niveau des substrats rocheux, la serpentine utilise sa tête pour rechercher les proies dans les crevasses.

Reproduction - Multiplication

C'est une espèce gonochorique*, c'est-à-dire que les sexes sont séparés.
La reproduction de Myrichthys ocellatus est mal connue. Les gamètes* sont rejetés dans l'eau où a lieu la fécondation. Une larve* appelée leptocéphale* naîtra de chaque œuf. La forme de cette larve est caractéristique (corps en forme de feuille et tête mince) et commune à tous les poissons anguilliformes.

Vie associée

En 2006 au Brésil, une serpentine ocellée a été observée se déplaçant suivie par un mérou brun, Epinephelus marginatus. Le bénéfice pour le mérou serait de capturer des proies cachées tout en économisant de l'énergie pour les attraper. Douze espèces ont ainsi été identifiées comme espèces suiveuses. Parmi les poissons, les mérous, et plus fréquemment Cephalopholis fulva, sont le groupe le plus fréquemment observé en compagnie de M. ocellatus.
En fait, la manière vigoureuse de chasser de la serpentine et sa capacité à s'introduire et à explorer les petites cavités du substrat font de ce poisson une espèce idéale pour les espèces opportunistes. Ces espèces qui suivent les poissons augmentent ainsi leurs chances d'attraper des proies. Une espèce ainsi suivie par d'autres espèces de poissons est connue sous le nom de "nuclear species".

Divers biologie

La serpentine ocellée est relativement peu farouche. Les plongeurs peuvent l'approcher de très près avant qu'elle ne disparaisse dans le sable ou dans un trou.

Réglementation

Cette espèce est évaluée et classée dans la liste rouge 2015 UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) sous le statut LC (Least Concern), soit "préoccupation mineure".

Origine des noms

Origine du nom français

Serpentine : ce nom provient de la ressemblance de ce poisson avec un serpent.

ocellée : vient des points noirs encore appelés ocelles présents sur le corps de la serpentine.

Origine du nom scientifique

Myrichthys : du grec [myros] = murène et du grec [ichthus] = poisson.

ocellatus : du latin [ocellatus]= ocelle, en référence à ses taches bordées de noir.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Elopomorpha Elopomorphes La larve leptocéphale* se métamorphose en un individu morphologiquement très différent.
Ordre Anguilliformes Anguilliformes Corps allongé, serpentiforme, nageoires anale et dorsale en continuité avec la caudale, pas de nageoires pelviennes.
Sous-ordre Congroidei Congroïdes
Famille Ophichthidae Ophichthidés
Genre Myrichthys
Espèce ocellatus

Nos partenaires