Himanthale

Himanthalia elongata | (Linnaeus) Gray

N° 702

Mer du Nord, Manche, océan Atlantique Nord

Clé d'identification

Algue brune de couleur brun verdâtre
Cupule pédonculée concave de 4 cm de diamètre maximum
2 lanières épaisses et aplaties s'enracinant dans la cupule
Division dichotomique répétée des lanières
Lanières atteignant une longueur de 3 mètres maximum

Noms

Autres noms communs français
Haricot de mer, spaghetti de mer
Noms communs internationaux
Thong-weed, sea-thong (GB), Correa, alga cinturon (E), Riementang (D), Himantalia, alga cinturao (P), Riemwier (NL), Remtang, knapptang (N)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Fucus elongatus Linnaeus 1753
Spongia dichotoma Hudson 1762
Fucus loreus Linnaeus 1767
Fucus pruniformis Gunnerus 1772
Fucus tomentosus Hudson 1778
Ulva tomentosa (Hudson) De Candolle 1805
Funicularius tuberculatus Roussel 1806
Himanthalia lorea (Linnaeus) Lyngbye 1819
Himanthalia elongatus var. ß inequalis S.F. Gray 1821

Distribution géographique

Mer du Nord, Manche, océan Atlantique Nord

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

On trouve cette espèce de l’océan Arctique à la péninsule ibérique.

Biotope

Cette algue affectionne les eaux peu profondes de l'étage infralitoral. Elle ne se développe que dans les premiers mètres et son thalle est en principe toujours immergé.
On la trouvera plus particulièrement ancrée sur les rochers baignés par le ressac.
Localement, sur les rochers infralittoraux, le nombre de thalles d'himanthales peut-être très important.

L'himanthale ne supporte pas l'exondation, comme lors des basses mers de vive eau par exemple.

Description

Himanthalia elongata est une algue brune dont la couleur varie du brun au vert olive.
Au-dessus du crampon de fixation se développe un stipe très court, porteur d'une cupule concave circulaire en forme de champignon, dont le diamètre atteint quatre centimètres. Cette cupule, de consistance cartilagineuse, représente la partie végétative de l'algue. Au printemps, cette cupule donne naissance à deux épaisses lanières aplaties dont la largeur est comprise entre un et deux centimètres. La division de ces lanières, qui sont en fait l'organe reproducteur de l'algue, est dichotomique* et se répète plusieurs fois. Elles peuvent ainsi atteindre une longueur de trois mètres.

Espèces ressemblantes

On peut confondre les lanières de l'himanthale avec les frondes de la chorde, ou lacet de mer (Chorda filum). Cependant ces dernières sont de section circulaire, et ne sont pas ramifiées.
La présence de la cupule basale permet de plus d'éviter toute erreur d'identification.

Alimentation

Comme tous les végétaux, l'himanthale est autotrophe*. Cette espèce fait la photosynthèse : à partir du dioxyde de carbone, de l'eau, des minéraux dissous, et grâce à la lumière émise par le soleil et captée par la chlorophylle, elle fabrique les substances organiques nécessaires à son maintien et à son développement.

Reproduction - Multiplication

L'himanthale est une algue pérenne dont la longévité est de 2 ans.
L’espèce est dioïque* (ou hétérothallique*), c'est-à-dire qu'il existe des algues mâles indépendantes des algues femelles. La cupule en forme de champignon constitue la partie végétative qui se développe en hiver et où prennent naissance les lanières. Au printemps et en été, à la surface des lanières, on peut observer des conceptacles dans lesquels se forment les cellules reproductrices.
De mai à octobre, les lanières libèrent ces gamètes dans l'eau. Après la fécondation, il y a formation d'un œuf ou zygote qui se fixera sur un rocher à faible profondeur, et donnera naissance à une nouveau thalle en forme de petite poire inversée, qui s'aplatira en une cupule déprimée en son centre.

Vie associée

En épiphyte sur les lanières de l'himanthale, on peut trouver d'autres algues, comme Herponema velutimum et Elachista scutulata.

Dans les cuvettes de l'étage infralittoral, à la surface des lanières et s'en nourrissant, on peut trouver des gastéropodes comme les bigorneaux, des troques et des gibbules, ainsi que des petits crustacés isopodes et amphipodes.

Informations complémentaires

Les lanières arrachées et échouées sont ramassées en automne, après la reproduction, et sont utilisées comme engrais.
Ces lanières peuvent aussi être utilisées en cuisine (haricot de mer ou spaghetti de mer) mais il faut les couper de mars à juin lorsque les tissus sont encore tendres.

Origine des noms

Origine du nom français

Himanthale est directement dérivé du nom de genre scientifique Himanthalia,
haricot de mer, à cause des lanières aplaties comestibles, découpées et servies sous forme de légumes,
spaghetti de mer, à cause des lanières parallèles présentes parfois en grand nombre à marée basse.

Origine du nom scientifique

Himanthalia: du grec [himant] = courroie, à cause de la forme et de l'épaisseur des lanières,
elongata: du latin [longus] = longueur, à cause de la taille parfois importante des lanières.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Ochrophyta Ochrophytes ou Hétérokontes, ou Straménopiles: présence d'un stade unicellulaire à 2 flagelles, un lisse et un à poils tubulaires.
Classe Phaeophyceae Phéophycées Algues brunes.
Ordre Fucales Fucales
Famille Himanthaliaceae Himanthaliacées
Genre Himanthalia
Espèce elongata

Nos partenaires