Halgerda à taches orange

Halgerda aurantiomaculata | (Allan, 1932)

N° 3803

Mer de Corail (Pacifique tropical Sud-Ouest)

Clé d'identification

Corps ovale avec de gros tubercules
Coloration blanche avec grosses taches orange, parfois jaunes
Marge du manteau orange, parfois jaune
Rhinophores et panache branchial blancs ponctués de noir
Rhinophores lamellés uniquement dans leur partie distale

Noms

Noms communs internationaux
Gold spotted halgerda (GB)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Dictyodoris aurantiomaculata Allan, 1932
Asteronotus brassica Gillett & McNeill, 1959

Distribution géographique

Mer de Corail (Pacifique tropical Sud-Ouest)

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Cette espèce ne se rencontre que dans une région limitée du sud-ouest du Pacifique tropical : la mer de Corail, de l'Australie aux Fidji et de la Papouasie Nouvelle-Guinée à la Nouvelle-Calédonie.

Biotope

L'halgerda à taches orange se rencontre dans les récifs coralliens entre 5 et 30 m de profondeur.

Description

Hargerda aurantiomaculata est un nudibranche au corps ovale, surmonté de gros tubercules* et atteignant 13 cm de longueur, mais en général dépassant rarement 5 à 7 cm. Les tubercules sont plus ou moins alignés. Il y en a 4 entre les rhinophores* et le panache branchial* et 3 de part et d'autre en position latérale. Ces tubercules latéraux sont symétriques 2 à 2.

La corps est blanchâtre avec de grosses taches circulaires ou irrégulières orange. Le manteau* et le pied* sont margés d'orange. Chez certains individus pâles, l'orange vire au jaune. Le pied est moins large que le manteau et n'est donc généralement pas visible. De même, il y a une paire de tentacules* oraux courts et triangulaires non visibles car recouverts par le manteau.

Le panache branchial rétractable, constitué de 4 branches pennées*, est blanc avec de très nombreux petits points noirs. Les rhinophores* sont également blancs ponctués de noir. Leur base est lisse et la partie distale* est lamellée (environ 25 lamelles) et dirigée vers l'arrière.

Espèces ressemblantes

Halgerda carlsoni :  les sommets des tubercules sont orange et le manteau peut être ponctué ou non d'orange. Il n'y a pas de marge orange autour du manteau. C'est une espèce du Pacifique tropical Ouest. On la rencontre aussi dans l'océan Indien mais avec des variations (lignes noires sur les rhinophores au lieu de points noirs) qui pourrait correspondre alors à une espèce distincte.

Halgerda malesso : comme H. carlsoni, il n'y a pas de marge orange autour du manteau et seuls les sommets des tubercules sont orange. Il y a de plus un fin réseau de ligne orange sur le corps. Cette espèce n'est connue que de Guam.

Halgerda batangas : a le corps couvert d'un fin réseau de lignes orange et des taches orange au sommet des tubercules. On rencontre cette espèce dans l'ouest du Pacifique tropical.

Alimentation

Halgerda aurantiomaculata se nourrit d'éponges. Elle se sert de sa radula*, une sorte de langue garnie de dents pour "brouter" les éponges.

Reproduction - Multiplication

C'est une espèce hermaphrodite* mais la reproduction nécessite 2 partenaires. L’accouplement se fait toujours tête-bêche. En effet, les organes de reproduction débouchent derrière la partie céphalique, sur le côté droit du pied. Les deux individus sont alors chacun accolés par un large disque. Les spermatozoïdes* respectifs sont échangés et la fécondation est interne. La ponte a la forme d'un ruban jaune enroulé.

Informations complémentaires

Cette espèce a une activité plutôt nocturne et reste cachée dans les anfractuosités la journée.

Origine des noms

Origine du nom français

Halgerda à taches orange est une proposition du site DORIS et correspond à la traduction du non scientifique.

Origine du nom scientifique

Halgerda : origine inconnue

aurantiomaculata : du latin [aurantium] = orangé et [maculata] = tacheté.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Ordre Nudibranchia Nudibranches Cavité palléale et coquille absentes chez l’adulte. Lobes pédieux souvent absents aussi. Respiration cutanée, à l’aide de branchies, de cérates ou d’autres appendices. Tête portant une ou deux paires de tentacules, les tentacules postérieurs ou rhinophores peuvent parfois être rétractés dans des gaines. Principalement marins ou d’eau saumâtre.
Famille Discodorididae Discodorididés Forme aplatie ovale ou un peu rectangulaire. Pied plus petit que le manteau granuleux. Possibilité d’autotomie du bord du manteau. Présence de glandes à acide. Tentacules buccaux coniques ou digitiformes.
Genre Halgerda
Espèce aurantiomaculata

Nos partenaires