Dauphin commun

Delphinus delphis | Linnaeus, 1758

N° 1351

Cosmopolite

Clé d'identification

Bec fin
Dorsale falciforme
Caudale en forme d'accolade
Coloration formant un V sous la dorsale
Dessin croisé sur les flancs en forme de sablier ou de X
Dos gris foncé, brun foncé à noir
Ventre couleur crème de la tête à la région anale

Noms

Autres noms communs français

Dauphin des anciens, dauphin commun à bec court, dauphin vulgaire

Noms communs internationaux

Common dolphin, crisscross dolphin, saddle back dolphin (GB), Delfino comune (I), Delfin commun (E), Gewöhnlicher delphin (D), Golfinho comum (POR), Suji Mainuka (JAP)

Distribution géographique

Cosmopolite

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Indo-Pacifique, Caraïbes, Atlantique Nord-Ouest

Le dauphin commun est une espèce cosmopolite. Il est présent dans toutes les mers des deux hémisphères dont la température des eaux varie de 10 à 28°C, y compris la Méditerranée et la mer Noire. Habituellement il évite les régions polaires.

Biotope

Plutôt hauturier et habitué aux eaux pélagiques, c'est un animal opportuniste qui n'hésite pas à se rapprocher des côtes pour se nourrir. Bien qu'il soit capable de plonger à des profondeurs considérables, il se contente souvent d'immersions superficielles.

Description

Le dauphin commun atteint une taille maximale de 2,50 m pour les mâles et de 2,30 m pour les femelles. A la naissance il mesure de 70 à 80 cm. Son poids est compris entre 70 et 110 kg. Le bec (ou rostre) est fin et est bien démarqué du melon (tête) par un sillon frontal. La dorsale est falciforme et mesure un tiers du corps au droit de celle-ci. La caudale est en forme d'accolade avec une encoche dans l'axe hémisphérique. La coloration du dos varie du gris foncé au brun foncé en passant par le noir ; elle forme un V sous la dorsale. La coloration est plus claire vers la queue. Le ventre de la tête à la région anale est blanc crème puis ensuite gris clair. Sur les flancs deux lignes se croisent pour former un X.

Espèces ressemblantes

Delphinus capensis Gray, 1828 : le dauphin du Cap rencontré essentiellement dans l'Atlantique Sud et l'océan Indien. Il a un bec court et bien marqué, une taille de 1,80 à 2,60 m et un poids de 75 à 115 kg.

Stenella attenuata (Gray, 1846) : le dauphin tacheté pantropical a une robe avec trois tons de gris très délimités et uniformément tachetée. Essentiellement présent dans les eaux de la Réunion.

Stenella clymene (Gray, 1846) : le dauphin clymène présentant trois nuances de gris.

Stenella longirostris (Gray 1826): le dauphin à long bec présente un dos gris foncé, un ventre gris très clair et les flancs gris. La tête présente un rostre* long très mince et un melon effilé. L'aileron dorsal est triangulaire et de taille moyenne.

Stenella coeruleoalba (Meyen 1833): le dauphin bleu blanc: Il se distingue du dauphin commun par l'absence de dessin en forme de X ou de sablier. Une raie de couleur foncée parcourt les flancs.

Alimentation

Les dauphins communs peuvent descendre jusqu'à 300 m pour se nourrir. Le régime alimentaire est principalement constitué de poissons vivant en bancs tels les anchois, les sardines, les harengs, mais aussi des calmars et des seiches. La technique de chasse consiste à faire remonter le poisson par lâchers de bulles ou par rabattage. C'est bien sûr une tactique collective : certains se nourrissent, d'autre rabattent la nourriture et les derniers protègent le groupe. Pour se nourrir, ils seront opportunistes et migrateurs.

La dentition du dauphin commun est formée de 160 à 240 dents par mâchoire qui ne servent pas à la mastication mais bien à saisir les proies. Ce sont les parois de l'estomac qui broient le bol alimentaire.

Reproduction - Multiplication

La maturité sexuelle de cet animal vivipare* est comprise entre 5 et 6 ans. La période de reproduction est variable selon la température des eaux : habituellement, elle a lieu au printemps. Il est pratiquement impossible de déterminer s'ils forment des couples aux liens permanents. L'accouplement se déroule avec délicatesse, il semblerait qu'un amour réel se manifeste entre le mâle et la femelle. La gestation est d'une durée de 10 à 11 mois et ne comporte qu'un seul embryon. A la mise bas, la femelle est parfois assistée par une autre femelle. Les naissances ont lieu près de la surface, le bébé dauphin sort par la queue, la femelle le retourne, rompt le cordon ombilical et aide le bébé à rejoindre la surface pour prendre sa première respiration. A la naissance, le petit aura deux « tantes », des femelles en général, qui seront là pour le protéger des mâles et des requins. L'allaitement durera de 15 à 18 mois, il sera alterné avec une alimentation normale de cette espèce.

Vie associée

En phase de chasse, Delphinus delphis côtoie parfois des requins et son principal prédateur marin : l'orque Orcinus orca. Le dauphin commun est parfois parasité au niveau des extrémités des pectorales, de sa caudale et de sa dorsale par des copépodes. Il n'est pas rare de constater sur les dauphins échoués que le parasitage interne est la cause du décès.

Divers biologie

A chaque respiration, le dauphin commun renouvelle 90% de l'air contenu dans ses poumons tandis que la plupart des mammifères sont à seulement 15%. Pourtant son souffle reste court et peu visible.

Comme tous les mammifères, il est homéotherme*, sa température corporelle se situe entre 35 et 36°C.

Sa vision est aussi bonne sous l'eau que sur l'eau.

Les cliquetis sont émis sur des fréquences de 0,2 à 150 khz tandis que le sifflement se situe entre 4 et 16 khz, ces sons sont émis par son évent et/ou son système d'écholocation. Sa vitesse de pointe se situe vers 40 km/h. Les dauphins communs sont réputés pour chevaucher l'étrave des navires pendant plusieurs heures.

Son palais est doté de deux rainures profondes, ce qui permet de déterminer sans équivoque le crâne du dauphin commun.

Sa longévité est d'une durée de 25 à 30 ans.

Informations complémentaires

La communauté des dauphins communs est très solidaire ; cela va des soins aux nouveaux-nés, à ceux aux compagnons blessés jusqu'aux problèmes des membres infirmes et âgés. On rapporte même que des humains en train de se noyer auraient été poussés jusqu'au rivage, soutenus par des dauphins.

Il est fréquent de voir les dauphins communs s'ébattre avec des jouets flottants, voire des animaux comme les tortues.

Les espèces du large se rencontrent par troupeaux de centaines voire de milliers d'individus (500 en moyenne).

L'ancêtre du dauphin, il y a 50 millions d'années, était un animal de type ongulé de la taille d'un loup. Certains dauphins ont conservé les vestiges des pattes arrière ancestrales. Noyées dans la chair, elles ne peuvent être observées qu'à la dissection du cétacé.

Réglementation

Cette espèce est soumise à plusieurs réglementations, notamment :
- ACCOBAMS : Accord sur la conservation des cétacés de la Méditerranée, de la mer Noire, et de la Zone Atlantique Adjacente.
- Sanctuaire Pelagos (1999) : Espace maritime de 87500 km² faisant l'objet d'un accord entre l'Italie, Monaco et la France pour la protection des mammifères marins qui le fréquentent.
- Convention de Barcelone (1976) : Protection de la Méditerranée contre la pollution, assurer une protection particulière aux espèces et aux habitats menacés dont l'importance est jugée vitale pour la conservation de la Méditerranée.
- Convention de Berne (1979) : assurer la conservation de la flore et de la faune sauvages et de leurs habitats naturels et protéger les espèces migratrices menacées d'extinction.
- Convention de Bonn ou CMS (2009) : Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage.
- Convention CITES ou de Washington : figure dans l'annexe II.
- Règlement du 20 janvier 1981 : L'importation de produits issus de cétacés destinés à des fins commerciales est interdite dans la Communauté Européenne.
- Arrêté du 20 octobre 1970 : « Il est interdit de détruire, de poursuivre ou de capturer par quelque procédé que ce soit, même sans intention de les tuer, les mammifères marins de la famille des delphinidés (dauphins et marsouins) ».
- Arrêté du 27 juillet 1995 : « sont interdits sur tout le territoire national et en tout temps, la destruction, la mutilation de tous les cétacés et, qu'ils soient vivants ou morts, leur transport, leur colportage, leur utilisation, leur mise en vente, leur vente ou leur achat ».

La liste rouge de l'UICN (Union Internationale Pour la Conservation de la Nature) a classifié le dauphin commun selon le statut "faible risque et préoccupation mineure". Il est encore de nos jours chassé au Japon, en Norvège, en Méditerranée et en mer Noire pour sa viande et son huile. Chaque année des milliers de dauphins décèdent des prises accidentelles dans les filets de pêche dérivants et les filets de senne. Le dauphin commun est très sensible aux agents chimiques concentrés dans sa nourriture mais également aux dérangements humains (navires à grande vitesse, lignes maritimes), à la pollution chimique (composés chlorés, de mercure, de cuivre et de métaux lourds), ainsi qu'aux nuisances sonores. De ce fait les observations sur les côtes françaises sont devenues plus rares. Il faut noter également que la surpêche des stocks de sardines les prive de leurs ressources alimentaires de base.

Il existe depuis 2001 un "Accord sur la protection des cétacés de la mer Noire, de la Méditerranée et des zones atlantiques avoisinantes". Plusieurs groupes environnementaux ont annoncé en 2009 sa raréfaction en Méditerranée notamment en raison de pêche excessive. La survie de l'espèce en Méditerranée est désormais jugée critique.

Origine des noms

Origine du nom français

Le mot "dauphin" vient du bas latin populaire "dalfinus", du latin classique "delphinus" lui même dérivé du grec "delphis".

Origine du nom scientifique

Delphis du grec [delphis] qui veut dire « esprit de la mer »
Delphinus du latin classique dérivé du grec delphis.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Classe Mammalia Mammifères Vertébrés possédant des poils et des glandes mammaires produisant du lait.
Sous-classe Theria Thériens La paroi latérale du crâne est constituée de deux os particuliers: l'alisphénoïde et le squamosal.
Super ordre Eutheria Euthériens Présence d'une dentition lactéale et d’un développement embryonnaire effectué entièrement dans l'utérus (mammifères placentaires).
Ordre Cetacea Cétacés Mammifères aquatiques possédant des nageoires à la place des pattes. Narines situées au sommet du crâne.
Sous-ordre Odontoceti Odontocètes Cétacés munis de dents fixées au rostre et à la mandibule, et d’un melon prononcé en avant du crâne. Un orifice unique, l’évent, au sommet du crâne.
Famille Delphinidae Delphinidés Deux premières vertèbres cervicales soudées.
Genre Delphinus
Espèce delphis

Nos partenaires