Monnaie caraïbe à ocelles

Cyphoma gibbosum | (Linnaeus, 1758)

N° 281

Caraïbes

Clé d'identification

Bourrelet médian sur la coquille
Manteau crème recouvert de taches orangées plus ou moins rectangulaires soulignées de noir

Noms

Autres noms communs français

Langue de flamant

Noms communs internationaux

Flamingo tongue (GB), Caracol de cinturita (E), Flamingozunge (D)

Distribution géographique

Caraïbes

Zones DORIS : Caraïbes

Commun au sud de la Floride, Bahamas et Caraïbes.

Biotope

Tout type d'habitat où on trouve des gorgones sur lesquelles elle vit.

Description

La coquille longue de 2 à 3 cm, blanchâtre ou beige, comporte un bourrelet médian caractéristique.
Le manteau crème est recouvert de taches orangées, plus ou moins rectangulaires, soulignées de noir.
Le pied porte également des traits marron qui sont certainement la naissance de nouvelles ocelles en formation.
Les juvéniles ressemblent en tous points aux adultes (habitat, ocelles caractéristiques) à l'exception de la forme de la coquille qui est lisse et sans bosse.

Espèces ressemblantes

Elle ressemble beaucoup à la monnaie caraïbe sinuée (Cyphoma signatum). Celle-ci a un manteau blanc recouvert de nombreux dessins en forme d'empreinte digitale noire et dorée.
La monnaie de Mac Ginty (Cyphoma macgintyi) a la même forme et se nourrit également de gorgones. Plus rare, elle a un manteau couvert de taches rondes, grises à marron foncé, se resserrant parfois jusqu'à former un dessin réticulé.

Alimentation

Ce petit mollusque gastéropode se nourrit exclusivement de gorgones. A l'aide de sa langue, appelée radula (sorte de râpe), il broute les tissus externes de la gorgone, laissant apparaître le squelette sombre corné. La gorgone n'est jamais totalement consommée par son parasite. Le squelette mis à nu sera colonisé par les algues ou d'autres organismes coloniaux.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés. La femelle pond les œufs après qu'ils aient été fécondés par le mâle.

Vie associée

Elle vit en association avec les gorgones pour lesquelles elle est un prédateur.

Divers biologie

On a constaté de façon récurrente, depuis les années 1980.., des épisodes de prolifération massive de ces monnaies caraïbes, avec un impact sur les gorgones. Elles s'attaquent alors à toutes les variétés de gorgones présentes : Eunicea sp., Gorgonia ventalina, Plexaura sp., Pseudoplexaura sp., Pseudopterogorgia americana, Pterogorgia sp., Iciligorgia schrammi ... et provoquent une forte mortalité dans leurs effectifs, par les dommages causés aux colonies.

Origine des noms

Origine du nom français

Son nom vient du fait qu'entre le 17ème et le 19ème siècle, elle servait de monnaie d'échange aux Antilles entre les populations indigènes.

Origine du nom scientifique

Cyphoma : vient du grec [kupho-] = courbé, voûté.
gibbosum : du latin [gibbus] = bosse , bossu... encore un cas de répétition !

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Caenogastropoda Caenogastropodes
Ordre Littorinimorpha Littorinimorphes
Famille Ovulidae Ovulidés Coquille piriforme à fusiforme, étirée aux extrémités, souvent rostrée. Tours recouvrant entièrement la spire. Dents aperturales faibles. Lèvre interne lisse sans dent LDA.
Genre Cyphoma
Espèce gibbosum

Nos partenaires