Cladophore des rochers

Cladophora rupestris | (Linnaeus) Kützing

N° 897

Mer du Nord, Manche, Atlantique Ouest et Nord-Est, Méditerranée

Clé d'identification

Thalle touffu
Base composée de rhizoïdes enchevêtrés
Filaments ramifiés
Toucher rêche
Couleur vert foncé bleuâtre

Noms

Autres noms communs français
Cladophore rupestre
Noms communs internationaux
Common green branched weed, rock-mauvaises herbes (GB), Felsen-Zweigfadenalge (D), Donkergroen rotswier (NL)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Conferva rupestris Linnaeus
Conferva glauca Roth
Ceramium rupestre (Linnaeus) Lamarck & De Candolle
Annulina rupestris (Linnaeus) Link
Chloronitum rupestre (Linnaeus) Gallion
Conferva nuda Harvey
Cladophora plumosa Kützing
Cladophora bertolonii Kützing

Distribution géographique

Mer du Nord, Manche, Atlantique Ouest et Nord-Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Atlantique Nord-Ouest

Sa présence sur les côtes européennes est signalée de la Scandinavie au nord jusqu’au Sénégal. Elle est présente également en Méditerranée et en mer Noire.
On la trouve aussi en Atlantique Nord-Ouest du Massachusetts, au nord des Etats-Unis, jusqu’au Canada arctique, au Groenland ainsi qu’en Islande et aux îles Féroé.
Cette algue tempérée à subarctique a une croissance plus ralentie dans les eaux chaudes car elle ne survit pas au-delà de 25 à 30 °C.

Biotope

Cladophora rupestris vit exclusivement sur les zones de rochers où elle se fixe souvent étalée en gazon.
C'est une espèce que l'on peut rencontrer en partie basse de l'estran dans les cuvettes ou dans la zone des Fucus et des Ascophyllum, qui la protègent de la dessiccation* par leurs frondes.
Elle semble vivre indifféremment en mode battu ou abrité. Elle peut descendre jusqu'à 20 m de profondeur, voire 30 m en Méditerranée.

Description

Cette algue se présente en touffes composées de filaments unisériés* (une seule chaîne de cellules) ramifiés. A la base, se trouve un enchevêtrement de rhizoïdes* d’où s’élèvent des filaments de 100 à 200 µm de diamètre. Les rameaux sont généralement opposés ou verticillés* et les ramules* de 40 à 80 µm de diamètre, sont simples, raides, pointus et serrés contre le filament qui les porte.
Une caractéristique de l’espèce est la grande épaisseur et l’aspect lamelleux des parois cellulaires (10 µm au niveau des ramules).
La taille de l’ensemble est d’une dizaine de centimètres de haut mais peut parfois atteindre 20 cm. Elle est assez rêche au toucher.
La couleur vert foncé est aussi caractéristique.

Espèces ressemblantes

Cladophora pellucida (Hudson) Kützing : se différencie par un stipe* plus long et un vert plus lumineux.
Cependant de très nombreuses espèces de Cladophora sont présentes sur les côtes européennes et leur identification requiert le plus souvent la présence d’un spécialiste et d’un microscope.

Alimentation

Comme toutes les algues, il s’agit d’un organisme autotrophe* qui élabore sa matière organique par photosynthèse* à partir de d'eau, du gaz carbonique, des sels minéraux dissous dans l’eau et grâce à sa chlorophylle* verte qui capte la lumière solaire.

Reproduction - Multiplication

Le cycle de développement de cette algue comporte une succession de deux générations morphologiquement semblables (cycle digénétique* isomorphe*).
L’espèce est dioïque*, les gamétophytes* (à n chromosomes) qui sont mâles ou femelles produisent des gamètes* biflagellés. La fécondation, en pleine eau, donne un zygote* (à 2n chromosomes) qui après germination produira un sporophyte*.
Le sporophyte (à 2n chromosomes) libère dans l'eau des zoospores méiotiques* (à n chromosomes) à 4 flagelles qui, après germination, formeront de nouveaux gamétophytes mâles ou femelles.
La multiplication végétative peut s’effectuer à partir de fragments détachés.

Vie associée

Cette algue sert de nourriture à de nombreux organismes dont un oiseau migrateur : la Bernache cravant (Branta bernicla) et divers gastéropodes.

Informations complémentaires

La couleur verte est due à des pigments photosynthétiques*, les chlorophylles a et b qui ont des spectres d’absorption décalés et ainsi se complètent.

Origine des noms

Origine du nom français

Cladophore : dérivé du nom scientifique.
des rochers : par rapport au lieu où vit cette algue.

Origine du nom scientifique

Cladophora : du grec [clados] = le rameau et [phorein] = porter. Du fait que cette algue porte de nombreuses ramifications.
rupestris : du latin [rupes] = paroi rocheuse, car cette algue affectionne les rochers pour se développer.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chlorophyta Chlorophytes

Embranchement très vaste et hétérogène de plus de 7000 espèces d'algues vertes. Unicellulaires (flagellées ou non), coloniales, filamenteuses, thalles* siphonés* ou non. Benthiques* et fixées ou planctoniques*. Subaériennes, eaux douces, saumâtres et marines.

Classe Ulvophyceae Ulvophycées

Organismes multicellulaires. Zoïdes et spores possèdent généralement 2 et 4 flagelles respectivement. Cycle de reproduction variable. Habitat essentiellement marin et benthique.

Ordre Cladophorales Cladophorales
Famille Cladophoraceae Cladophoracées
Genre Cladophora
Espèce rupestris

Nos partenaires