Crabe bleu américain

Callinectes sapidus | Rathbun, 1896

N° 4312

Côtes de l'Atlantique américain du Canada à l'Argentine, introduit en Méditerranée et signalements épars ailleurs

Clé d'identification

Carapace avec 2 dents frontales triangulaires et 9 dents latérales, la dernière étant très longue
Crabe de grande taille, la largeur de la carapace peut dépasser 23 cm
Dernière paire de pattes terminée en palette aplatie
Abdomen des mâles étroit et en forme de T
Couleur plus ou moins bleue

Noms

Autres noms communs français

Crabe bleu

Noms communs internationaux

Blue crab, Atlantic blue crab, Chesapeake Bay blue crab (GB), Blaukrabbe, Blaue Schwimmkrabbe, Schwimmkrabben (D) Blå svømmekrabbe (Danois), Caranguejo-azul (E), Granchio blu, granchio reale (I), Siri-azul, siri-tinga (P), De blauwe zwemkrab (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Lupa hastata Say, 1817
Portunus diacantha Latreille, 1825
Lupa diacantha Milne-Edwards, 1834
Callinectes hastatus Ordway, 1883
Callinectes sapidus acutidens Rathbun, 1896

Distribution géographique

Côtes de l'Atlantique américain du Canada à l'Argentine, introduit en Méditerranée et signalements épars ailleurs

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Atlantique Nord-Ouest

Le crabe bleu américain est natif des côtes atlantiques américaines où il se rencontre du sud du Canada au nord de l'Argentine. Il a été signalé dans les Antilles françaises à Saint Barthélémy et en Martinique (Guadeloupe ?). Il a été introduit en Méditerranée où des populations importantes se sont développées dans le bassin oriental. Il existe des signalements sporadiques ailleurs en Europe, au Japon et dans le Pacifique oriental.

En France métropolitaine, il existe quelques signalements plus ou moins anciens : le premier date de 1901 à Rochefort. Depuis, il a été observé à plusieurs reprises en Manche orientale (Le Havre, Boulogne, Dunkerque). Plus récemment des signalements ont été rapportés en Provence (étang de Berre et environs de Fréjus) et sur la côte orientale de Corse (étang de Biguglia). Jusqu'à présent, il n’y a pas de reproduction avérée sur les côtes françaises ni sur les côtes atlantiques européennes.

Biotope

Le crabe bleu américain est une espèce côtière infralittorale* qui se rencontre jusqu'à 35 m de profondeur. Il vit en milieu paralique* dans les eaux littorales, les lagunes et les estuaires, sur des fonds sableux ou vaseux. Il peut vivre dans des eaux de salinité comprise entre 2 et 48 g/l et supporte des températures de 3 à 35 °C.

Description

La carapace du crabe bleu américain est environ deux fois plus large que longue, avec deux dents frontales triangulaires et neuf dents antérolatérales, la dernière étant très longue, pointue, et dirigée latéralement. C'est un crabe de grande taille : la largeur de sa carapace peut dépasser 23 cm chez les mâles et 20 cm chez les femelles. Les pinces ont trois fortes épines sur le "bras". Les pattes ambulatoires* sont aplaties, celles de la dernière paire se terminent en palette aplatie qui sert pour la nage et pour l’enfouissement.

L'abdomen* des femelles est très large et arrondi tandis que celui des mâles est assez étroit et en forme de "T" ; ce dernier caractère est commun aux crabes du genre Callinectes.

La couleur générale est grise, brune ou bleu-vert ; les épines sont plus ou moins rouges. Les pinces sont bleues chez les mâles, et plutôt rouges chez les femelles. La couleur bleue est due à une caroténoprotéine* ; elle devient rouge à la cuisson suite à la dénaturation de la protéine.

Espèces ressemblantes

Les autres espèces du genre Callinectes ont le plus souvent quatre dents frontales au lieu de deux. On peut rencontrer 5 autres espèces de crabes du genre Callinectes dans les Antilles françaises et en Guyane : C. bocourti, C. danae, C. exasperatus, C. marginatus et C. ornatus.

Alimentation

Le crabe bleu américain est un prédateur qui se nourrit de 30 à 40 % de gastéropodes et de bivalves à coquille relativement fine (moules, palourdes, tellines, huîtres, mactres, donaces), de 15 à 20 % de crustacés décapodes ou amphipodes, de 15 à 20 % de poissons de petite taille, et de moins de 5 % de vers, insectes, hydraires et méduses. Des plantes, des détritus et des charognes sont également consommés à l'occasion. Ce crabe peut occasionner des dégâts aux jeunes huîtres. En dessous de 15 °C, il cesse de s'alimenter et en dessous de 10 °C il est totalement inactif.

Reproduction - Multiplication

Chez le crabe bleu américain la maturité sexuelle est atteinte entre 12 et 18 mois. La ponte a lieu en mer entre les mois d’avril et de septembre. Le nombre d’œufs par ponte est compris entre 700 000 et 2100 000 selon la taille des femelles. L'éclosion intervient dans des eaux à salinité supérieure à 20 ‰. Les larves* ont besoin d'une température au moins égale à 15 °C pour se développer normalement. Elles sont planctoniques* et passent par plusieurs stades zoé* avant de donner une mégalope*. Le développement larvaire complet dure 31 à 41 jours, selon la température. La métamorphose* a lieu en eau saumâtre*. La croissance des jeunes est rapide et la longévité n'excède pas les 3 ou 4 ans.

Vie associée

Différents agents pathogènes, commensaux* ou épibiontes* sont associés au crabe bleu américain. Citons la sacculine Loxothylacus texanus (sur les côtes atlantiques d'Amérique du Nord et en Méditerranée), le crustacé commensal Octolasmis muelleri, des métacercaires* du trématode Microphallus nicolli, le némerte Carcinonemertes carcinophila, des champignons parasites comme le Lagenidium callinectes, divers protozoaires* comme le cilié* Mesanophrys chesapeakensis, le dinoflagellé Hematodinium perezi, une haplosporidie du genre Minchinia, la microsporidie Ameson michaelis, l'amibe Paramoeba perniciosa, des bactéries et des virus comme Vibrio cholerae ou autre.

Divers biologie

Les prédateurs du crabe bleu sont les tortues marines (ex. la tortue olivâtre Lepidochelys olivacea) et sans doute également les oiseaux, les céphalopodes et les poissons.

Informations complémentaires

Le crabe bleu américain est pêché et consommé en grande quantité, principalement aux Etats-Unis et au Mexique. Chaque année 58 000 tonnes sont prélevées ; son importance économique et culinaire est considérable sur la côte est des Etats-Unis, en particulier dans les états de Louisiane, du Maryland, de Caroline du Nord et du New Jersey. Dans la Baie de Chesapeake, une baisse importante des tonnages pêchés a été notée ces dernières décennies.
Divers facteurs comme la surpêche, la dégradation des milieux et l'augmentation des pathologies ont été évoqués pour expliquer cette situation.
Dans l'est de la Méditerranée, C. sapidus est assez abondant pour que l'on puisse en pratiquer la pêche intensive.
L'espèce est une sorte de "modèle" qui a fait l'objet de diverses recherches scientifiques, en particulier sur l'action des polluants.
Conservé en aquarium ce crabe est assez agressif et il cohabite difficilement avec d'autres espèces. Les adultes vivent peu de temps en aquarium.
Le crabe bleu américain est une espèce patrimoniale qui a été représentée sur des timbres, des pièces de monnaie ou des médailles, voire sur des œuvres d'art populaire.

Origine des noms

Origine du nom français

Crabe bleu : en raison de sa couleur bleue.

américain : en raison de sa zone géographique.

Origine du nom scientifique

Callinectes Calli du grec [kallion] = beau, joli et nectes du grec [nect-] = nager, donc signifie "joli crabe nageur".

sapidus mot latin qui signifie qui a du goût, de la saveur ; nom donné en référence aux qualités organoleptiques bien connues et reconnues en Amérique.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Brachyura Brachyoures Les brachyoures ont un abdomen réduit replié sous le céphalothorax. Ils sont représentés par les crabes et les araignées de mer.
Famille Portunidae Portunidés

Bord antéro-latéral de la carapace avec 9 dents , la dent postérieure souvent beaucoup plus longue que les autres ; front avec le plus souvent 4, 6 ou 8 dents ou lobes ; carapace hexagonale nettement plus large que longue ; dernière paire de pattes aplatie adaptée à la nage et à l'enfouissement rapide ; crabes les plus souvent tropicaux, épineux et très vifs.

Genre Callinectes
Espèce sapidus

Nos partenaires