Orphie commune

Belone belone | (Linnaeus, 1761)

N° 1031

Méditerrannée, mer Noire, Atlantique Est

Clé d'identification

Corps très allongé semblable à celui de l’anguille
Long bec formé de 2 fines mâchoires armées de dents acérées
Nageoires dorsale et anale très en arrière, au même niveau
Dos bleu-vert sombre, flancs argentés, ventre blanc

Noms

Autres noms communs français

Aiguillette, aiguille, bécassine, bécasse de mer, écarfi

Agonill (Roussillon), Agüla, Agulio (Languedoc), Aguillo, Agojo (Provence), Aguio, Aguglia (Nice), Aguglia (Corse)

Noms communs internationaux

Garfish, Garpike, Needlefish , Sea Neddle, Hound needlefish (GB), Aguglia (I), Aguja (E), Horn, Hecht (D), Geep (NL), Zargana (G), M’sella (Tunisie), Zargana (Turquie), Argulla (Catalogne), Okizayori (J), Houndfish (USA), Näbbgädda horngädda (S)

En Belgique néerlandophone l'orphie porte le nom de "meivis", soit en français, poisson de mai.

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Les trois sous-espèces suivantes, correspondant à trois zones géographiques, sont parfois mentionnées :
Belone belone acus : Méditerranée et régions de l'Atlantique attenantes (Madère, îles Canaries, Açores et sud du Cap Vert)
Belone belone belone : nord-est de l'Atlantique
Belone belone euxini : mer Noire et mer d'Azov
Ces sous-espèces reposent sur des critères anciens et ne correspondent peut-être pas à de réelles différences génétiques.

Distribution géographique

Méditerrannée, mer Noire, Atlantique Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

On rencontre cette espèce dans toutes les mers européennes, en Méditerranée et en mer Noire, en mer du Nord et Atlantique, des Canaries aux côtes norvégiennes.

Biotope

L’orphie est une espèce côtière diurne qui se rencontre souvent en groupe lâche à proximité de la surface.

Description

L’orphie est un poisson dont le corps est très effilé, de section ovale. Elle mesure de 30 cm à plus d'un mètre et peut peser jusqu’à 5 kg, le poids moyen avoisinant les 400 g. La tête se prolonge par un long bec formé de deux fines mâchoires armées de dents acérées. La mâchoire inférieure est légèrement plus longue que la mâchoire supérieure. Les narines sont situées dans une dépression en avant des yeux.
Les nageoires ventrales se trouvent à peu près au milieu du corps, la nageoire caudale est très échancrée, les nageoires dorsale et anale sont très en arrière, au même niveau. L’arrière de la nageoire dorsale est de même hauteur que l’arrière de la nageoire anale. Le pédoncule caudal porte une forte carène.
La ligne latérale très basse se trouve sur le ventre et non sur les flancs comme chez les autres poissons.
Le dos est d’un bleu-vert sombre, les flancs sont argentés, le ventre blanc, les arêtes vertes.

Espèces ressemblantes

L’orphie de Svetovidov (Belone svetovidovi, Colette et Parin, 1970) est une espèce proche. Les différences se situent au niveau du corps qui est un peu plus comprimé, et au niveau des dents qui sont plus petites et serrées.

Le balaou (Hemiramphus balao) est plus petit, et ses nageoires dorsales et anales ne sont pas au même niveau.

Alimentation

L’orphie est carnivore et se nourrit de petits poissons (lançons, anchois, sprats, sardines), de crustacés, de vers marins, de plancton. Les bélonidés attrapent leurs proies par le travers du bec.

Reproduction - Multiplication

Le frai a lieu au début du mois de mai et se poursuit jusqu’à fin juin, près du littoral. La femelle pond quelques milliers d’œufs munis de filaments, ce qui leur permet de s’accrocher à des plantes marines ou des objets flottants. Les larves éclosent avec un bec court qui s’allonge pendant la croissance, la mâchoire inférieure d’abord et la supérieure ensuite. La maturité sexuelle est atteinte vers 5 ou 6 ans.

Vie associée

Les orphies peuvent se trouver en compagnie des bancs de maquereaux, mais en petit nombre.
Différents parasites ont été décrits chez l'orphie : en Atlantique des protozoaires parasites du foie, en Méditerranée des plathelminthes digènes, et cestodes parasites du tube digestif.

Divers biologie

L'orphie est un prédateur pélagique qui redoute la mer houleuse, mais se montre très actif dans un léger clapotis. Elles s’approchent des côtes au printemps, y passent tout l'été et regagnent le large dès les premiers froids de l'automne. Les jeunes forment de grands bancs et sont victimes d'autres prédateurs comme les bonites et les thons. Adultes, les orphies ne forment plus que de petits groupes d'individus qui se suivent, mais de manière plutôt dispersée. Comme la plupart des poissons grégaires, les orphies se livrent à des migrations annuelles au moment du frai. Un des courants de migration quitte l’Atlantique au début de l’été pour aller frayer en mer du Nord. En automne, les orphies font le trajet inverse et regagnent leurs quartiers d’hiver de l’Atlantique Est. Par ailleurs, les orphies pénètrent souvent dans les cours d’eau et peuvent les remonter sur une assez longue distance.

La coloration verte de son squelette est due à un pigment biliaire, intermédiaire de la dégradation de l'hème, la biliverdine. Une étude récente a démontré sa présence dans les tissus riches en collagène de l'orphie commune.

La nageoire dorsale présente 16 à 20 rayons et l'anale 19 à 23 rayons.

Informations complémentaires

Les orphies nagent très vite et sautent remarquablement. En particulier lorsqu’elles sont chassées par un thon, elles peuvent s’élever toutes ensemble très haut sur l'eau. Elles peuvent ainsi blesser les pêcheurs qui tentent de les attraper, en particulier la nuit lorsqu'elles sont attirées par la lumière.
Leur chair dure et sèche est comestible mais peu appréciée. La couleur verte des arêtes rebute les consommateurs.

Origine des noms

Origine du nom français

Nom féminin.
Aristote parle le premier d'orphōs (en grec donc), repris par Pline l'Ancien en latin (orphus), pour désigner différents poissons marins qui ne ressemblent pas vraiment à notre orphie. Ce nom serait plutôt emprunté au néerlandais [hoornvisch], littéralement "poisson à corne".

Origine du nom scientifique

Belone signifie "aiguille" en grec. L’orphie est nommée ainsi en raison de la forme très effilée de son corps rigide, qui rappelle la forme d’un javelot.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Beloniformes Béloniformes
Sous-ordre Belonoidei Bélonoïdes
Famille Belonidae Belonidés Corps allongé, mâchoires très longues armées de dents puissantes, nageoires dorsale et anale opposées et rejetées tout à fait à l’arrière du corps, arêtes vertes, absence de pinnules.
Genre Belone
Espèce belone

Nos partenaires