Crapet de roche

Ambloplites rupestris | (Rafinesque, 1817)

N° 1475

Amérique du Nord, Europe

Clé d'identification

Corps aplati latéralement
Taille de 10 à 25 cm
2 nageoires dorsales sont réunies
Une tache noire garnit chaque opercule
Iris rouge et orange
Couleur brun olive

Noms

Autres noms communs français

Achigan de roche, perche de rocher

Noms communs internationaux

Rock bass, nothern rock bass, redeye, redeye bass (GB), Steinbarsch (D), Perca da rocha (P)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Bodianus rupestris, (Rafinesque, 1817)

Distribution géographique

Amérique du Nord, Europe

Zones DORIS : Eau douce, Atlantique Nord-Ouest

Amérique du Nord : fleuve Saint Laurent, les Grands Lacs, la baie d'Hudson et le bassin du Mississippi. Au Canada, il est présent dans la portion sud : de la province de la Saskatchewan jusqu'à celle du Québec (au sud-ouest).
Le crapet de roche a été introduit en France au début des années 1900. Il est observable dans la Saône mais aussi et surtout dans la Loire où il a été localisé. Mise à part la France, le crapet de roche est plutôt rare en Europe à l'exception du sud de la Grande Bretagne.

Biotope

Le crapet de roche fréquente les zones rocheuses à faible profondeur des lacs et des rivières. Il affectionne également les secteurs d'eau chaude à végétation dense. Les artefacts (ponts, quais, piliers) constituent pour lui des cachettes de choix.

Description

Le crapet de roche possède un corps aplati latéralement. Il mesure en moyenne entre 10 et 25 cm. Son poids moyen est de 225 g. La nageoire anale est précédée de 6 épines. Les 2 nageoires dorsales sont réunies. Elles sont constituées de 11 rayons épineux. Elles donnent l'impression de ne former qu'une seule et même nageoire. La nageoire caudale est légèrement fourchue. Sa tête est de forme étroite mais malgré tout relativement de belle taille. Les yeux du crapet de roche sont de grande taille. Ils sont teintés de rouge et d'orange au niveau de l'iris. Une tache noire garnit chaque opercule. Son corps est plutôt brun olive quelquefois marbré de taches noires (particulièrement chez les plus jeunes individus). Chaque écaille placée sous la ligne latérale possède une marque noire. Le crapet de roche est le crapet le moins coloré de l'Amérique du Nord.

Espèces ressemblantes

Ambloplites ariomnus, (Viosca, 1936)
Ambloplites cavifrons,(Cope, 1868)
Ambloplites constellatus, (Cashner et Suttkus, 1977)

Alimentation

Il se nourrit principalement d'insectes aquatiques, d'écrevisses et de petits poissons.

Reproduction - Multiplication

La période de reproduction s'étale entre le mois de juin et le mois de juillet lorsque la température de l'eau atteint de 15 à 20 degrés Celsius. Le mâle creuse un nid circulaire sur un fond composé de petites roches et de graviers à faible profondeur. Le mâle attire la femelle dans le nid. Elle y déposera de 2000 à 11000 œufs collants. Le mâle gardera les œufs jusqu'à leur éclosion, par la suite il assurera la protection des jeunes pendant quelques temps supplémentaires.

Vie associée

Micropterus dolomieu (achigan à petite bouche) et Lepomis gibbbosus (crapet soleil ou perche arc en ciel) fréquentent les mêmes eaux que le crapet de roche. Ce partage de territoire occasionne une compétition pour la nourriture.
Le copépode Salmincola edwardsii est un parasite qui a déjà été observé sur les branchies, les nageoires et la peau du crapet de roche. Adulte, ce parasite mesure quelques millimètres, la femelle est de couleur jaunâtre, on note alors la présence de petits sacs contenant des œufs. Les copépodes se transfèrent d'un individu à l'autre.
On peut parfois observer la présence de points noirs qui proviennent de la formation de kystes sous la peau. Ce sont en fait des formes immatures de vers plats.

Divers biologie

Les prédateurs des juvéniles sont principalement le maskinongé (Esox masquinongy), le grand brochet (Esox lucius) et le doré (Stizostedion vitreum).
Sa longévité moyenne est comprise entre 10 et 12 ans.

Origine des noms

Origine du nom français

Il doit son nom au fait qu'il vit dans un habitat à fond rocailleux.

Origine du nom scientifique

du grec [ambloo] = émoussé, [oplites] = bouclier
du latin [rupes] = roche , en lien avec l'habitat rocailleux

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Percoidei Percoïdes Une ou deux nageoires dorsales dont les éléments antérieurs sont des épines aiguës. Nageoires pelviennes avec une épine, rayons mous.
Famille Centrarchidae Centrarchidés
Genre Ambloplites
Espèce rupestris

Nos partenaires