Anémone marguerite

Actinothoe sphyrodeta | (Gosse, 1858)

N° 464

Atlantique Nord-Est, des îles Britanniques jusqu'au Portugal, Manche

Clé d'identification

Tentacules blancs/transparents pointus
Taille ne dépassant pas 5 cm
Pied avec stries irrégulières
Centre blanc ou jaune-orange
Couronne de tentacules de 3 cm

Noms

Autres noms communs français

Marguerite (de mer)

Noms communs internationaux

Daisy anemone, sandalled anemone, fried egg anemone (GB), Attinia bianca, margarita, anemona-margarita (E), Schlangenharrose (D), Weduweroosje, margrietje (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Actinothoe sphyrodeta candida : variété blanche
Actinothoe sphyrodeta xanthopis : variété non blanche

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est, des îles Britanniques jusqu'au Portugal, Manche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette espèce se rencontre entre 2 et 40 mètres de profondeur en Atlantique Nord-Est, des îles Britanniques jusqu'au Portugal et en Manche. Elle est présente aux Canaries.

Biotope

L'anémone marguerite colonise les rochers et toutes formes de substrats durs, à l'exception des trous et des crevasses. On la trouve souvent sur des surplombs.
Elle peut également se fixer sur certaines grandes algues comme les laminaires. Elle vit fréquemment à proximité d'autres anémones comme Corynactis viridis.

Description

Cette espèce est une petite anémone de taille environ 5 cm. L'animal est attaché au substrat* par le pied ou embase courte seul moyen d'accroche. Le diamètre de l'embase est de l'ordre de 2 cm.
Le pied lisse comporte des stries irrégulières transparentes, blanches ou grises.
Le disque central, plus large que le pied, contient le seul orifice de l'animal, qui est soit blanc soit orange/jaune.
Comme tous les hexacoralliaires, cet animal présente une symétrie radiaire d'ordre 6 : le nombre des tentacules est un multiple de 6, dans la limite d'environ 120 tentacules. Ces tentacules de couleur blanc translucide sont larges à la base et finissent en pointe. Leur longueur est assez réduite. La couronne de tentacules est au maximum de 3 cm de diamètre.
Il est possible de trouver quelques taches noires à la base des tentacules ainsi que sur le pied.

Espèces ressemblantes

Actinothoe sphyrodeta peut être confondue avec Sagartia elegans. Toutefois cette dernière dispose de points adhésifs sur le pied, ce qui permet de différencier les deux espèces.

Alimentation

Cet animal mange du plancton* qu'il capture avec ses tentacules.

Reproduction - Multiplication

Cet animal dispose de deux types de reproduction :
• Reproduction sexuée, par émission de gamètes, les œufs fécondés se transformant en larves* de type planula*
• Reproduction asexuée, par fission longitudinale de l'animal qui se coupe en deux en quelques heures donnant des colonies très nombreuses.
Ce second mode de reproduction est plus rapide.

Divers biologie

Prédateurs :
Les éolidiens à papilles Aeolidia papillosa et Spurilla neapolitana sont des prédateurs connus ainsi que le poisson cabot Parablennius gattorugine.
Défense :
En cas de menace, l'anémone marguerite peut libérer des aconties* (structures filamenteuses chargées de cellules urticantes).

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom français vient de la ressemblance de cet animal avec la fleur terrestre appelée Chrysanthemum maximum ou grande marguerite.

Origine du nom scientifique

Actinothoe : du grec [aktin-] = rayon, et [thoo-] = pointu, aigu : il s'agit donc d'une anémone qui a les tentacules effilés.
sphyrodeta : du grec [sphyrodet-] = lacet de soulier.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Actiniaria Actiniaires Polypes solitaires souvent colorés, en général fixés à un substrat dur par un large disque pédieux. Organismes parfois mobiles.
Sous-ordre Nynantheae Thenaria Nynanthées Thenaria
Famille Sagartiidae Sagartiidés
Genre Actinothoe
Espèce sphyrodeta

Nos partenaires