Blennie-tube naine

Acanthemblemaria spinosa | Metzelaar, 1919

N° 660

Atlantique Ouest tropical

Clé d'identification

Minuscule poisson (1 à 2 cm)
Vit dans un tube de ver
Tête épineuse
Gros yeux cerclés de jaune-vert

Noms

Noms communs internationaux

Spinyhead blenny (USA)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Acanthemblemaria variegata Beebe & Tee-Van, 1928

Distribution géographique

Atlantique Ouest tropical

Zones DORIS : Caraïbes

Ce poisson est répandu dans toute la zone caraïbe, des Bahamas au Venezuela.

Biotope

Cette blennie colonise les récifs coralliens, tout près de la surface (rarement plus de 10 m de profondeur, et seulement en eau très limpide). Les mâles s'installent de préférence dans un terrier composé d'un tube vide abandonné par un vermet ou un serpulidé. Les femelles sont plus fréquentes sur la partie supérieure de coraux comme Acropora palmata et Montastraea cavernosa.

Description

Très petit poisson (moins de 3 cm), au corps sombre, dont la tête est souvent marquée de blanc sur le front et le bout du museau. La tête est souvent la seule partie du corps apparente, car il vit dans un tube de serpule ou de vermet désaffecté. Les gros yeux sont cerclés de vert-jaune. Le front porte des cirrhes ou aspérités en forme d'épines, peu ou pas fourchus. La bouche proéminente a un aspect de bec de canard.

Espèces ressemblantes

Sur 8 espèces d'Acanthemblemaria, 2 autres peuvent être vues dans les Antilles françaises :
Acanthemblemaria aspera (roughhead blenny, blennie à tête rugueuse), dont la coloration dominante est jaune, avec des cirrhes ramifiés en forme de fourche au-dessus des yeux ;
Acanthemblemaria maria (secretary blenny, blennie secrétaire) : corps marbré, également avec des cirrhes ramifiés au-dessus des yeux et une nette bande blanche sur la joue.

Alimentation

La blennie-tube se nourrit de petits copépodes planctoniques* qu'elle capture dans la colonne d'eau à proximité de son terrier. Elle y reste embusquée, on ne voit dépasser que la tête qu'elle agite de droite à gauche, la bouche ouverte. Lorsqu'elle détecte une proie potentielle à proximité, elle s'élance comme une fléchette et gobe la proie avant de retourner immédiatement dans son terrier.

Reproduction - Multiplication

Le mâle attire les femelles en se montrant sur son terrier, surélevé et situé bien en évidence sur un bloc de corail. Les terriers les plus larges sont les plus prisés et les mâles se battent pour leur possession.
Les blennies-tubes pratiquent la polygamie. Les œufs sont déposés par paquets dans le terrier du mâle qui les garde et les protège jusqu'à l'éclosion des larves*. Il peut y avoir plusieurs pontes d'âges différents dans un même tube.

Divers biologie

Quoique très commune et même abondante localement, la blennie-tube échappe souvent au regard du plongeur à cause de sa petite taille. Même avec le grossissement dû à la vision subaquatique, elle n'est pas plus grosse qu'un vermisseau en taille apparente. Il faut donc être très attentif et très calme pour l'observer, mais elle est peu farouche et se laisse approcher facilement.

Origine des noms

Origine du nom français

Blennie-tube : ce n'est pas une allusion à la forme du corps, mais à l'habitude de ce poisson de vivre dans un tube de ver ou de mollusque.

Origine du nom scientifique

Emblemaria désigne un genre voisin de blennie, chez lequel un grand développement de la nageoire dorsale fait penser à un porte-enseigne (du latin [emblema] = drapeau).
Le préfixe grec [acanth-] = épine, précise l'aspect épineux de la tête, toujours hérissée de cirrhes.
Le nom d'espèce, spinosa, vient directement du latin et signifie épineux.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Blennioidei Blennioïdes
Famille Chaenopsidae Chénopsidés
Genre Acanthemblemaria
Espèce spinosa

Nos partenaires