183 messages par Horia GALEA

07/01/2016 Réponse sur : Hydraire

Je dirais Kirchenpaueria halecioides (Alder, 1859).


05/01/2016 Réponse sur : Hydraires fertiles

Sans hesitation, Aglaophenia rhynchocarpa Allman, 1877.


16/08/2015 Réponse sur : Aglaophenia pluma
Il est admis que, dans la Manche et autout des Iles britanniques, A. pluma serait associée à Halidrys siliquosa, mais j'ignore si l'on peut parler d'une association stricte ou d'un substrat préférentiel mais non exclusif.

Voir aussi A. pluma sur: http://habitas.org.uk/marinelife/index.html


Quant aux corbules, leur position est identique chez toutes les espèces d'Aglaophenia (il n'y a qu'une hydrothèque qui les sépare de l'hydrocaule). La forme des plumes sur ta photo m'évoque les spécimens d'A. kirchenpaueri que j'ai souvent observés en Méditerranée mais, une fois de plus, une identification fiable n'est possible qu'à partir de critères microscopiques.


11/08/2015 Réponse sur : Aglaophenia pluma
Ces plumes me font également penser à A. kirchenpaueri (Heller, 1868)... Aucune identification n'est possible sans examen microscopique.


11/08/2015 Réponse sur : Hydraire .Lequel?
Plumularia setacea (Linnaeus, 1758)


11/07/2015 Réponse sur : Hydraire
L'espèce est présente dans toutes les eaux tropicales et sous-tropicales. La localité type (Blanche Bay, New Britain) se situe en Papouasie, mais je pense que c'est par hasard qu'on l'a trouvé là-bas en premier. En Méditerranée, elle peut être localement très abondante. Dans une publication récente on affirme qu'elle est "probably the first successful Lessepsian hydroid that colonized the Mediterranean Sea from the Suez Canal and then from Gibraltar expanded its distribution to the Atlantic coast of Spain"[Gravili et al. (2015) - Zootaxa 3908].


10/07/2015 Réponse sur : Hydraire
Clytia linearis (Thornely, 1900) - Famille des Campanulariidae


10/07/2015 Réponse sur : Hydraire sur posidonie
Sertularia perpusilla en tant que candidat, oui. Mais quoi dire de Dynamena disticha dont les colonies sont fortement ressemblantes?


10/07/2015 Réponse sur : Halopteris liechtensternii ?
Le genre Halopteris doit être catégoriquement exclu, car il est caractérisé par la présence d'hydrothèques non seulement sur hydroclades, mais aussi sur les hydrocaules, or les polypes auraient été visibles sur ces derniers. Il reste maintenant les genres Plumularia et Kirchenpaueria. Les hydrocaules de Plumularia setacea sont plus foncés que les hydroclades, donc c'est non. Il ne reste plus que K. halecioides.


10/04/2015 Réponse sur : Hydraire sur l'estran
Sans aucun doute, Sertularia cupressina Linnaeus, 1758, on ne peut pas plus fertile... Ce ne sont pas des gonothèques que l'on voit, mais des acrocystes dans lesquels le développement embryonnaire se poursuit jusqu'au stade planula.


01/04/2015 Réponse sur : Hydraire
Kirchenpaueria sp. J'ai également vu cette espèce dans le port de La Ciotat, mais jamais plus grande, ni fertile pour permettre une identification. Par contre, sur une bouée ramenée certainement du large, j'ai pu indubitablement identifier des specimens de K. halecioides.


24/09/2013 Réponse sur : Une association inédite
Merci pour tous ces mots gentils qui nous font chaud au coeur! Effectivement, comme Romain l'a si bien dit, les hydraires sont des êtres vivants exceptionnels qui ne demandent qu'à être découverts à leur échelle microscopique ;-)


Nos partenaires