Eponge cavernicole jaune

Aplysina cavernicola | (Vacelet, 1959)

N° 631

Méditerranée

Clé d'identification

Eponge jaune clair sciaphile
Tubulures en forme de doigts de 3 à 6 cm de hauteur
Tubulures dont le sommet en légère dépression porte un oscule en son centre

Noms

Noms communs internationaux

Yellow-cave sponge (GB), Spugna cavernicola gialla (I), Esponja cavernicola amarilla, verongia cavernícola (E), Gelber Höhlen-schwamm (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Verongia cavernicola Vacelet, 1959

Distribution géographique

Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Méditerranée

Biotope

On trouve cette éponge sciaphile* dans des grottes, les surplombs et à grande profondeur.

Description

Aplysina cavernicola est une éponge digitiforme de couleur jaune clair. La base porte des tubulures en forme de doigts de 3 à 6 cm de hauteur et d'environ 2 cm de diamètre. L'ensemble de l'éponge a une taille moyenne de 10 à 30 cm.
Le sommet des doigts présente une légère dépression et porte un oscule* en son centre. Base et tubulures ne portent pas d'excroissances.

Cette éponge se déchire très facilement. Sa surface est parsemée de petites protubérances coniques qui sont la partie terminale des fibres cornées formant le squelette de l'éponge (il n'y a pas de spicules*).

Espèces ressemblantes

Aplysina aerophoba, ne se trouve que dans des espaces éclairés et peu profonds. On ne peut donc pas les confondre en plongée car elles ne partagent pas le même biotope. Aplysina aerophoba est d'une couleur jaune plus soutenu, et porte sur sa base et ses tubulures des excroissances allongées.
Remarque : les différences entre les deux espèces sont nettes en Méditerranée nord-occidentale, mais moins évidentes dans d'autres zones de Méditerranée.

Aplysina spp. de Méditerranée et Atlantique Nord-Est, ces éponges du genre Aplysina non identifiées spécifiquement sont recouvertes de petits et fins bourgeons cylindriques de quelques mm de long et qui leurs confèrent un aspect hispide. On ne sait pas bien s'il s'agit d'une ou de plusieurs espèces non décrites ou simplement de formes particulières des deux espèces connues et présentes dans les eaux européennes (Aplysina aerophoba et Aplysina cavernicola).

Alimentation

Les éponges sont des animaux filtreurs* qui se nourrissent de microparticules : bactéries, algues unicellulaires, débris organiques, ne dépassant en général pas 3 microns. Le courant d'eau nécessaire est créé par le mouvement de cellules ciliées spécifiques des éponges : les choanocytes*.

Reproduction - Multiplication

Aplysina cavernicola est une éponge ovipare*.

Divers biologie

Dès qu'elles subissent une attaque, les éponges du genre Aplysina synthétisent des alcaloïdes bromés pour leur défense chimique.
Ces éponges n'ont pas de spicules mais un squelette formé de fibres de spongine* formant un réseau tridimensionnel (voir photos).

Informations complémentaires

Aplysina cavernicola n'est généralement pas associée avec des cyanobactéries, à l'inverse de A. aerophoba. Parfois cependant, on trouve des individus dont la surface la plus exposée à la lumière est jaune plus foncé ou brunâtre, en raison de la présence de quelques cyanobactéries. Cet aspect est illustré par les photos n° 1, n° 2 et n° 4.

Réglementation

Aplysina cavernicola est inscrite à l'Annexe II de la Convention de Barcelone (Protocole relatif aux aires spécialement protégées et à la diversité biologique en Méditerranée).

Elle est aussi inscrite dans l'Annexe II de la Convention de Berne (Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe).

Origine des noms

Origine du nom scientifique

Aplysina : du grec [aplusias] = non lavé, désignait une espèce d'éponge d'un jaune sale.
cavernicola : du latin [caverna] = cavité, du fait de son biotope.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymella.

Ordre Verongiida Vérongides

Eponges à squelette composé de fibres de spongine en réseau. Les fibres ont une écorce et une moelle nettement distinctes. Pas de spicules.

Famille Aplysinidae Aplysinidés

Eponges à squelette de fibres cornées anastomosées formant un réseau de mailles polygonales.

Genre Aplysina
Espèce cavernicola

Nos partenaires