JeuDORIS d'Or Février 2020

JeuDORIS d'Or Février 2020
JeuDORIS d'Or Février 2020
  • Lieu de prise de vue : Sao Tomé
  • Date de prise de vue : 0//2020
  • Nom du photographe : Denis ADER
  • Agrandir l'image

Comment citer cette question :
https://doris.ffessm.fr/Forum/JeuDORIS-d-Or-Fevrier-2020-45882

Réf : 45882

Vincent MARAN

Vincent MARAN le 18/02/20

Bonjour

Revenons à nos fondamentaux pour les experts : une photo de détail...

La question est toute simple : que montre ce cliché ?
Il s'agit d'un animal d'un groupe bien connu, mais dans un contexte assez original…

Ce jeu est permis aux "Experts", comme aux "Amateurs" !

J'attendrai environ 24 h avant d'apporter un éventuel premier commentaire.

Les règles de ce jeu se trouvent en lien ici

Bonnes recherches !

Bien cordialement

Vincent MARAN


PS pour le photographe : je remettrai le copyright quand l'énigme sera découverte...

Sylvain LE BRIS
0

Sylvain LE BRIS le 19/03/20

Bonjour

Précisions de Denis Ader pour cette photo :

Pour cette photo mystère, je vous propose une réponse complète.

J'ai intérrogé les scientifiques Pierre NOEL et Cédric d'Udekem d'Acoz qui m'ont répondu très rapidement.

Ce crustacé est un Diogenidae du genre Cancellus.

Ce genre ne contient que 16 espèces au monde et dans la zone du golge de Guinée, il n'y en a qu'un : Cancellus parfaiti A. Milne-Edwards & Bouvier, 1891.

Ce pourrait donc être celui-la.

Si vous êtes intéressés par ces "Miner Hermit Crab" (désignation des angloxons) voila la réf. scientifique associée https://repository.si.edu/handle/10088/5404

Un Grand Merci à Pierre et Cédric pour la réponse.

Amicalement

Denis ADER

Vincent MARAN
0

Vincent MARAN le 21/02/20

Merci Alain !

J'ai l'impression que São Tomé-et-Príncipe a dû connaître une forte augmentation de sa population de plongeurs biologistes photographes !

Alain MANDINE
0

Alain MANDINE le 21/02/20

Bonjour

Ayant eu le plaisir de partager cette plongée nocturne avec Denis, je peux apporter ma "pierre" à l édifice de cette discussion avec cette photo d'ensemble montrant la maison "renversée" du pagure et autour la roche usée sur laquelle il la promenait .....

<p>Bonjour </p><p>Ayant eu le plaisir de partager cette plongée nocturne avec Denis, je peux apporter ma "pierre" à l édifice de cette discussion a...
Jean-Jacques RIUTORT
0

Jean-Jacques RIUTORT le 19/02/20

Oups, Vincent a validé pendant que j'écrivais.


Vincent MARAN
0

Vincent MARAN le 19/02/20

Nos messages ont été quasi simultanés Jean-Jacques ;-)

Jean-Jacques RIUTORT
0

Jean-Jacques RIUTORT le 19/02/20

L'idée de Jacques est séduisante. Une vieille pierre ponce pourrait faire l'affaire. Suffisamment alourdie par les concrétions et un long séjour dans l'eau, la pierre ponce peut rester au fond. Rendue mobile grâce à sa légèreté et sa forme arrondie, le concrétionnement homogène de la pierre s'en trouverait ainsi facilité et notre Bernard l’hermite aurait un mobil-home. Quel fainéant !

Vincent MARAN
0

Vincent MARAN le 19/02/20

Bravo Jacques* (et bien essayé pour les autres !).

Denis ADER, le photographe, m'a envoyé cette photo pour le jeu, et je le remercie grandement. Elle a été prise à São Tomé-et-Príncipe, état insulaire africain proche de l'équateur.
Il m'a indiqué qu'après avoir soupesé l'abri du pagure (qui vivait dans une zone battue par la houle), il n'avait pas douté de la nature minérale de cet abri. On peut trouver, en zone volcanique, des fragments de roches possédant de nombreuses lacunes laissées par les gaz volcaniques.

Pour Pascal, ce serait une petite cheminée, ....ou un très gros pagure ;-)

Annie, tu aurais pu aussi avoir raison, car on peut trouver également des fragments de maërl possédant de telles cavités... Ta deuxième réponse est du même type que celle de Jacques :-)

*Ce jeu de février compte donc deux gagnants : Sylvain et Jacques.

Très grand merci à tous pour votre participation active.
Il y a eu de nombreuses réponses, ce qui rend le jeu très vivant :-)

Annie RAMPON
0

Annie RAMPON le 19/02/20

Vincent évoque une ile volcanique en atlantique telle que Lanzarote, par exemple, donc au lieu de maerl, est ce alors plus approprié de parler de scorie? (faible densité)

Annie RAMPON
0

Annie RAMPON le 19/02/20

allez je tente, on dirait un boule de maerl usée dans laquelle le Bernard a trouvé refuge... et comme ça roule, il se retrouve les "pattes en l'air" :)

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 19/02/20

Continuons à être logique et exploitons les pistes laissées par Vincent. Je propose un morceau de pierre ponce concrétionné d'algues calcaires: suffisamment lourd pour être au fond, suffisamment léger pour être mobilisé par le bestiau.

Pascal GIRARD
0

Pascal GIRARD le 19/02/20

Quitte à sortir des sentiers battus, une ancienne cheminée volcanique ? D’où s’échappait du gaz ?

Vincent MARAN
0

Vincent MARAN le 19/02/20

Bonjour

Michel, Sylvain, et d'autres cherchent à sortir des sentiers battus, c'est ce qu'il faut faire.

Jacques raisonne en utilisant la logique, ce qui est souvent une bonne idée ! Néanmoins ces propositions finales sont trop légères, et il reste à la surface du problème…

Eric propose du corail, ce n'est pas ça non plus, la photo a été prise sur les pentes d'une île atlantique d'origine volcanique.

Les autres réponses, malheureusement, ne vont pas dans la bonne direction...

A bientôt ?

Jean-Jacques RIUTORT
0

Jean-Jacques RIUTORT le 19/02/20

Bonjour,

Se pourrait-il que cet opportuniste cohabite avec un vers tubicole encore présent dans son tube présentant une forme de commensalisme bien singulière ?!

0

Pascaline Bodilis le 19/02/20

Le Bernard l ermite vit à l envers dans sa coquille ou il n a pas de pinces ?

Annie RAMPON
0

Annie RAMPON le 19/02/20

c'est devenu un Bernard Sessile en position dorsale... peut-être que c'est le seul moyen pour lui de survivre, car il a l'air bien coincé... dis nous Vincent!

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 19/02/20

S'il doit se déplacer avec ça sur le dos, c'est que c'est léger (nonobstant toutes les algues calcaires collées dessus). Je pense à un flotteur de filet en liège ou en polystyrène.

0

Eric Driancourt le 19/02/20

Le photographe a vu une boule de bowling (de corail) se déplacer toute seule, l'a soulevée... et a pris la photo du locataire Happy

Sylvain LE BRIS
0

Sylvain LE BRIS le 19/02/20

Il est dans le trou d'un canon ?

Adrien WECKEL
0

Adrien WECKEL le 19/02/20

Le bernard l'ermite a choisi un abris qu'il ne peut pas déplacer car trop lourd et trop encombrant. Et du coup il sort 'tout nu" pour chercher de la nourriture (un peu dangereux). Mais j'ai déjà observé un ermite sédentaire se promener hors de son abris de nuit (photo sur la fiche de Calcinus tubularis).

Adrien

0

Michel Le Quément le 19/02/20

Bonjour, habituellement un pagure prend un gastéropode comme maison. Ici il s'agit d'un bivalve !

Cdt Michel

0

Pascaline Bodilis le 19/02/20

son corps est dans deux coquilles au lieu d une seule ?

Vincent MARAN
0

Vincent MARAN le 19/02/20

Bonjour

Bravo à l'un des experts, Sylvain, d'avoir trouvé la première partie de la réponse : il s'agit bien d'un bernard-l'hermite, mais il n'est pas sédentaire comme peut l'être notre pagure sédentaire Calcinus tubularis (Linnaeus, 1767), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/685

Voici donc la photo qui montre ce crustacé, un peu moins rétracté dans son abri.

Ce qui m'a étonné, c'est justement la suite de l'histoire, et qui m'a été assurée par le photographe, étonné lui-même. Il ne s'agit donc pas de quelque chose de très fréquent, à moins que l'un d'entre vous ait déjà vu la même chose. Vous me direz...

Donc, deuxième partie du jeu : il y a quelque chose de très étonnant, au niveau contextuel, pour ce bernard-l'hermite, et je ne peux pas en dire beaucoup plus en formulant ma phrase sous peine de déflorer la réponse. A vous de jouer encore.

<p>Bonjour<br></p><p>Bravo à l'un des experts, Sylvain, d'avoir trouvé la première partie de la réponse : il s'agit bien d'un bernard-l'hermite, ma...
Christine LEHERQUIER
0

Christine LEHERQUIER le 19/02/20

Pascal bonjour,

Je suis nouvelle dans votre jeu et je dose pas encore le degré des pièges tendu par Vincent.

Je pensais justement qu’ici le piège c’était l’ormeau . Suspens ...,

0

Bertrand LE ROUZIC le 19/02/20

Bonjour,

Certaines ascidies peuvent être couvertes d'épibiontes. Pourquoi pas un ensemble d'Ascidiella aspersa ?

Michel BARRABES
0

Michel BARRABES le 19/02/20

Je vois en bordure du machin ovale des poils ( des radioles ?) et au milieu des grains de sable ou micro-coquilles qui semblent retenus par la Bête, alors qu'il n'y en a pas sur le substrat alentour : c'est un comportement typique de certains échinodermes.
Les oursins de sable (Echinocardum et dollars des sables) que je connais n'accumulent pas les grains sur eux.

Pascal GIRARD
0

Pascal GIRARD le 19/02/20

Christine, c'est sans doute là le piège tendu par Vincent Happy C'est sans doute bcp plus original !

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 19/02/20

Une clé à molette égarée par un scaphandrier ?

Christine LEHERQUIER
0

Christine LEHERQUIER le 19/02/20

bonjour,

j'avais juste regardé la photo sur un petit téléphone mais maintenant que j'ouvre mon PC je suis d'accord avec Pascal : ça ressemble beaucoup à une Arche de Noé.

0

Pierre CORBRION le 19/02/20

Une anémone rétractée et dont le pied est couvert de sédiment ?

Michel GRARD
0

Michel GRARD le 19/02/20

Bonjour,

quoique que mes prédécesseurs y voient un crustacé, j'y vois pour ma par un clin d'oeil de Chaboisseau ?

Cordialement

Michel

0

Eric Driancourt le 19/02/20

2 bivalves dans la même cavité qui ont grandi ensemble... jusqu'à se cannibaliser l'espace disponible et ne plus pouvoir s'ouvrir (?)

Sylvain LE BRIS
0

Sylvain LE BRIS le 19/02/20

Un bernard l'hermite sédentaire rétracté dans son trou ?

0

Jacques Dumas le 19/02/20

galathée ? ;)


Marie-Claude SALLES
0

Marie-Claude SALLES le 19/02/20

Bonjour ! Il me semble la pince gauche d'un crabe porcellane. L'extrémité en haut à droite, et le "coude" à gauche. Pour le contexte...?

Laurent TOULOUSE
0

Laurent TOULOUSE le 19/02/20

Moi, en bas à l’extrémité gauche, je vois une épine typique des crustacés. Ajoutez à cela, la coloration rougeâtre sous les épibiontes et la forme. Donc, je propose comme Frédéric des pinces de homard.

Quant au contexte particulier, à droite, il me semble qu'il y a quelques bras d'ophiures. Et avec tout ce bazar tout autour, je pense que ces pinces n'hébergent plus vraiment leur hôte originel, il s'agit donc d'une mue !

0

Pascaline Bodilis le 18/02/20

Je continue sur mon idée d'oursin des sables, pas seulement un test peut-être, en précisant l espèce qui serait Echinocardium cordatum

Christine LEHERQUIER
0

Christine LEHERQUIER le 18/02/20

bonjour,

Je pense à la carapace d’une araignée

0

Patrick MULON le 18/02/20

Oui, deux ormeaux s' aimant d' amour tendre....bien qu' il faille les battre (humour breton)

Mollusque hermaphodite

Christophe BALISKY
0

Christophe BALISKY le 18/02/20

Je partirais plus sur un ormeau comme l'a suggéré pascal à cause des trous.

Pascal GIRARD
0

Pascal GIRARD le 18/02/20

Il y a comme des trous des 2 cotés, un peu comme s’il y avait 2 ormeaux...

Frédéric GUILLEMAIN
0

Frédéric GUILLEMAIN le 18/02/20

Bonjour, je pense à des pinces de homards bien colonisées.

0

Pascaline Bodilis le 18/02/20

Bonjour,

Je dirai un test d oursin des sables recouvert ou un bivalve ?

Pascaline

Pascal GIRARD
0

Pascal GIRARD le 18/02/20

on dirait un bivalve du genre “arche de Noé” mais qui n’est pas recouverte de son éponge préférée ?

Nos partenaires