Identification limace

Identification limace
Identification limace
  • Lieu de prise de vue : Espiguette (30), de nuit, 4 m
  • Date de prise de vue : 18/09/2020
  • Agrandir l'image

Comment citer cette question :
https://doris.ffessm.fr/Forum/Identification-limace-49771

Réf : 49771

Pascal GIRARD

Pascal GIRARD le 19/09/20

Bonsoir, de nuit sur le sable à l'Espiguette (30), 2 spécimens du style "lièvre de mer" avec tous les 2 une coquille a priori plate bien apparente... 2ème photo de la tête à suivre

Désolé pour la mauvaise qualité de la photo, la visibilité était bien difficile...

Alain-Pierre SITTLER
0

Alain-Pierre SITTLER le 22/09/20

C'est pas moi qui le dis, Jacques ! :-)
Aplysia parvula était jusque là considérée comme + ou - circumtropicale. Il s'est avéré à la lecture des résultats de l'étude Golestani & al. 2019, dans laquelle les analyses moléculaires ont inclus 197 spécimens couvrant toute l'aire de répartition géographique connue "d'Aplysia parvula " et d'A. punctata, qu'il s'agissait en fait d'un complexe et l'analyse a redistribué les individus dans plusieurs espèces (une dizaine).
Sans m'étendre et pour ce qui concerne nos individus d'ici, les séquences mitochondriales de spécimens de la Méditerranée et de l'Atlantique Est identifiés comme A. parvula, se sont avérées être A. punctata. (à deux exceptions près, probablement hybridées). Voila, voilou.
Pour ta photo (juvénile rouge dont je parlais dans mon post précédent :-), ca ne serait effectivement pas A. parvula, restreinte à l'Atlantique Ouest mais un juvénile d'une autre espèce distribuée en Bretagne.
Pour ta question "quelle doit être la taille d'un juvénile d'Aplysie naine sachant que l'adulte devrait faire dans les 6 cm max", la réponse est : plus petite. ;-)
Apres, je ne défends rien, cela m'ennuie plutôt. Mais je serais bien incapable de rentrer dans le débat de fond, je n'y comprends techniquement pas grand-chose dans les séquençages adn, méthodes, interprétations, lisibilité et fiabilité de la pratique. Même WoRMS semble avoir du mal à se décider. Tout cela éloigne la compréhension du vivant que nous pouvons avoir, nous, pauvres mortels de plongeurs, qui nous disons juste qu'une bête ressemblant de près à une autre devrait être de la même espèce ! :-D

Et non, nous n'avons toujours pas répondu à la question de Pascal. :-D
Mais quelqu'un va-t-il pouvoir dire autre chose que ce que nous avons plus ou moins tous dit : ca ressemble à une petite Aplyisia punctata ?

<p>C'est pas moi qui le dis, Jacques ! :-)<br><em>Aplysia parvula</em> était jusque là considérée comme + ou - circumtropicale. Il s'est avéré à la...
Jacques COVES
0

Jacques COVES le 21/09/20

@Alain-Pierre: je n'y comprends plus rien. Tu dis que purlava ne se trouve qu'en Atlantique (ouest tropical selon la fiche actuelle) et que les purlava de Méditerranée seraient des punctata. C'est ça ?

Cela ne répond toujours pas à la question de Pascal mais on peut se demander quelle doit être la taille d'un juvénile d'Aplysie naine sachant que l'adulte devrait faire dans les 6 cm max. Pascal donne des tailles de l'ordre de 4-5 cm pour un des individus.

Pour ma part, j'ai une photo prise en rade de Brest et identifiée comme aplysie naine, avec la branchie tribord et les parapodes frangé de noir. Ce serait donc un juvénile d'une autre espèce ?

<p>@Alain-Pierre: je n'y comprends plus rien. Tu dis que purlava ne se trouve qu'en Atlantique (ouest tropical selon la fiche actuelle) et que les...
Alain-Pierre SITTLER
0

Alain-Pierre SITTLER le 21/09/20

"Pour "A. parvula" ce qui m'étonne c'est que y a que chez A. punctata que le juvénile ne ressemblerait pas à l'adulte ?".

Sans doute que pour certaines autres, c'est le cas aussi. D'ailleurs, on a toujours dit que la majorité des juvéniles d'Aplysia spp. étaient rouges (donc pas comme les adultes à part à la rigueur fasciata) et pouvaient se confondre avec A. parvula sans problème... Qui a réellement vu et photographié des A. depilans (par ex) de 5 cm ou moins ?
Je me serais bien passé de l'étude en question, qui nous fiche encore un joli bazar dans ce que nous pensions savoir mais vu qu'il n'y a que des cadors du domaine dans les signataires du papelard, je doute que l'on puisse soupçonner une tentative de buzz par un sombre post-doc arriviste racontant n'importe quoi ! :-)
Si quelqu'un veut bien s'appuyer le papier et peut sérieusement argumenter contre, je suis client... :-D
Moi, ces rafales d'études moléculaires qui changent tout, ça me file un bourdon !
Mais en attendant, il nous faut considérer que notre ancienne aplysie naine qu'on cherchait avec amour dans les herbiers ne sont "que" des bébés d'A punctata. :-/

Ce qui ne répond pas à la question de Pascal.

Sylvain LE BRIS
0

Sylvain LE BRIS le 21/09/20

Ca me fait aussi penser à A. punctata.
Par contre j'ai jamais vu de juvéniles (même d'autres espèces) avec une grosse coquille.
Par contre, j'ai souvent observé que chez des aplysies mortes, qui du coup sont toutes contractées, la coquille apparaît comme ici, disproportionnée. Alors est ce que cela ne pourrait pas être un individu mourant, très contracté ? On arrive pas à la saison où les lièvres de mer vont disparaître ?
Pour "A. parvula" ce qui m'étonne c'est que y a que chez A. punctata que le juvénile ne ressemblerait pas à l'adulte ? J'ai un doute que ce soit la même espèce ... mais bon je ne suis pas scientifique et je n'ai pas fait de tests ADN ...

Pascal GIRARD
0

Pascal GIRARD le 21/09/20

Merci APS,

J'ai d'abord pensé à un individu malade, pas en forme mais j'en ai vu un 2ème pendant cette plongée. Ok il est bien sûr possible que les 2 soient malades mais j'ai commencé à douter de cette hypothèse ...

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 21/09/20

C'est parce que je n'en sais rien moi-même que j'ai commencé mon commentaire par "hypothèse" et que je l'ai terminé par "?".

Alain-Pierre SITTLER
0

Alain-Pierre SITTLER le 21/09/20

Je n'en sais vraiment rien pour les juvéniles d'A. punctata car ce qui est dorénavant soupçonné de l'être (et après publi* à base d'analyses moléculaires sur l'adn mitochondrial), c'est ce que nous appelions auparavant pour les espèces de Méditerranée, l'aplysie naine Aplysia parvula (qui du coup ne serait pas en Méditerranée et serait restreinte à l'Atlantique Ouest)et qui se révèle être A. punctata... :-/
La fiche DORIS d'A. parvula a d'ailleurs été retirée pour refonte ! Les autres fiches "impactées" parmi les aplysies de ce complexe A. parvula devront l'être aussi.
Et je n'ai jamais vu d'ex-A. parvula (donc A. punctata juvénile) avec une telle coquille apparente.
Après, on n'est pas à l'abri d'un individu amoché, malformé, hybridé etc, ne présentant pas les caractéristiques standards de l'espèce, hein... :-/

* Golestani H., Crocetta F., Padula V., Camacho-García Y., Langeneck J., Poursanidis D., Pola M., Yokeş M.B., Cervera J.L., Jung D.-W., Gosliner T.M., Araya J.F., Hooker J., Schrödl M. & Valdés Á., 2019, The little Aplysia coming of age: from one species to a complex of species complexes in Aplysia parvula (Mollusca: Gastropoda: Heterobranchia), Zoological Journal of the Linnean Society, 10, 1-52.

Pascal GIRARD
0

Pascal GIRARD le 21/09/20

Taille de 2-3 cm, peut-être 4-5 cm pour le 2e individu.

Jacques, je pense que tu as raison, je ne savais pas que les juvéniles pouvaient avoir une telle coquille apparente ! Merci

Jacques COVES
0

Jacques COVES le 19/09/20

Salut Pascal,

Hypothèse: pourquoi pas de jeunes "punctata" avec la coquille lenticulaire encore bien apparente ?

Marie-Claude SALLES
0

Marie-Claude SALLES le 19/09/20

Bonjour ! Quelle taille ? ( longueur )

Pascal GIRARD
0

Pascal GIRARD le 19/09/20

Profil droit
Profil droit

Nos partenaires