Holothurie géante

Thelenota anax | Clark, 1921

N° 1799

Océan Indien, Pacifique occidental

Clé d'identification

Holothurie très grande et massive
Corps trapézoïdal de 15 cm de section
Couleur crème avec des taches orange ou beiges
Larges papilles verruqueuses sur le dos et les flancs
Texture verruqueuse

Noms

Noms communs internationaux

Giant bêche-de-mer, amberfish (GB), Riesen-Seegurke (D), Reuzen-zeekomkommer (NL)

Distribution géographique

Océan Indien, Pacifique occidental

Zones DORIS : Indo-Pacifique

On peut rencontrer l’holothurie géante du nord de Madagascar à l’Australie jusqu’aux îles Société et Fidji à l’est et aux îles Ryükyü (archipel du Japon) au nord. Elle est présente à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, et en Polynésie française.

Biotope

On rencontre cette holothurie dans des eaux calmes, sur les fonds durs ou sableux, entre 2 et 40 m de profondeur. Elle fréquente les tombants récifaux, l’extérieur du lagon et parfois les passes.

Description

Thelenota anax est l’holothurie la plus massive du domaine indo-pacifique. Elle peut atteindre jusqu’à un mètre de longueur pour une quinzaine de centimètres de section. Ses caractéristiques moyennes sont de 55 cm de longueur pour un poids de 3,5 kg (poids record de 5 kg).
Le corps présente une section de forme trapézoïdale, aplatie au niveau du ventre, de couleur crème avec de petites taches orange, rouges ou beiges sur le dos et les côtés. Sa texture est verruqueuse, la consistance spongieuse.
La partie dorsale et les parties latérales des flancs sont séparées de la zone ventrale par une rangée de grosses papilles. De nombreux podia*, d’un diamètre de 600 microns, recouvrent entièrement le ventre de l’animal mais sont plus nombreux le long d’une bande centrale de 4-5 cm de large. La bouche est ventrale, entourée de 18 tentacules de couleur marron. L’anus est terminal.

Espèces ressemblantes

Sa morphologie massive et trapézoïdale, associée à la présence de larges papilles sur son dos, rendent Thelenota anax parfaitement identifiable vis-à-vis d’autres holothuries du même habitat.

Alimentation

Ces holothuries sont limnivores*, c’est-à-dire qu’elles ingèrent les grains de sable contenant des particules organiques et rejettent le sable non digéré.

Reproduction - Multiplication

La reproduction a lieu pendant la saison chaude. Les holothuries mâles et femelles se redressent et lâchent les gamètes* dans l’eau.
Très caractéristique, l’appareil reproducteur de Thelenota anax est constitué par de longs tubules gonadiques interconnectés présentant des saccules. Le développement des gamètes est uniforme et se déroule au sein de l’épithélium germinal de ces saccules.

Vie associée

Thelenota anax vit en symbiose avec un hôte commensal : le poisson Carapus boraborensis (Kaup, 1856). En effet, ce poisson, ayant une taille maximale de 30 cm, peut pénétrer dans l'anus de l'holothurie, ne laissant dépasser que sa tête, sans toutefois qu’elle ne se sente agressée et ni qu’elle émette ses tubes de Cuvier. Ce poisson semble protéger l’holothurie en nettoyant les substances collantes et irritantes (tubes de Cuvier), tandis que l’holothurie lui assurerait une protection vis-à-vis de toxines ambiantes.

Divers biologie

Quand elle se redresse, elle ressemble à une trompe d’éléphant !
Le tégument de cette holothurie a une épaisseur de 15 mm et est de couleur rouge brique à violacé à l'intérieur. Il contient une abondante concentration de spicules* ovales ou sphériques, d’environ 100 µm de diamètre, en forme de X à buissonnement radiaire et à division dichotomique*.

Informations complémentaires

Cette holothurie est comestible, de faible valeur commerciale. Elle est peu pêchée, car sa densité est faible sur le substrat*. Comme les autres holothuries, elle est vendue séchée sous le nom de bêche-de-mer ou trépang, très appréciée dans les pays asiatiques. Ces holothuries séchées peuvent se conserver très longtemps si elles sont stockées dans un endroit sec. Le nom commercial du trépang d’holothurie géante est « amberfish ».

Au niveau pharmacologique, Thelenota anax contient des glycosides tri-terpéniques (stichoposide E, stichlorosides C1 et B1) qui inhibent la prolifération des levures (Saccharomyces carlshergensis) et des cellules tumorales, mais qui n’ont pas d’effets sur les champignons et les bactéries Gram positives et négatives (ex : Candida albicans, Staphylococcus aureus, Escherichia coli). Ces glycosides tri-terpéniques sont constitués par l’enchaînement spécifique de 6 sucres (ce sont des hexa-osides).

Réglementation

La pêche est réglementée, la taille minimale de capture et le nombre d’holothuries autorisées dépendent de la législation des pays où elle est exploitée. En Papouasie-Nouvelle-Guinée, la taille minimale de capture est de 20 cm.

Origine des noms

Origine du nom français

Holothurie géante : nommée ainsi du fait de sa taille.

Origine du nom scientifique

Thelenota : du grec [thèlè] = bout du sein, mamelon, et [notos] = dos. Cette holothurie a des mamelons sur le dos.
Du grec [anax] = maître, chef de maison, roi.
Le nom d’espèce fait référence à la très grande taille de cette holothurie.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Echinozoa Echinozoaires Echinodermes non étoilés de forme globuleuse ou allongée. Ce groupe renferme les oursins et les concombres de mer.
Classe Holothuroidea Holothuroïdes Echinodermes vermiformes, ouverture buccale à l’extrémité antérieure du corps et entourée d’une couronne de tentacules rétractiles, anus postérieur, une seule gonade : holothuries, concombres de mer.
Endosquelette réduit à de microscopiques ossicules ou plaques, inclus dans la paroi du corps.
Ordre Synallactida

Il n'y a pas de critère extra-génétique pour ce nouvel Ordre (2017) à part le fait que les espèces de ce taxon sont toutes épibenthiques avec la bouche tournée vers le sol.

Famille Stichopodidae Stichopodidés

Corps de section carrée ou trapézoïdale. Pas de tubes de Cuvier.
La gonade forme 2 touffes de chaque côté de la mésenterie dorsale.
Sclérites dominants en forme de bâtonnets branchés ou en forme de C et de S.

Genre Thelenota
Espèce anax

Nos partenaires