Sténogramme discontinu

Stenogramma interruptum | (C.Agardh) Montagne

N° 3958

Atlantique Nord-Est tempéré

Clé d'identification

Thalle foliacé de 7 cm de longueur maximale
Couleur rouge pâle (rose) à rouge foncé
Disque de fixation très petit
Fronde dichotome d'aspect cartilagineux
Nervure centrale discontinue sur les individus femelles fertiles

Noms

Noms communs internationaux

Papery fan weed (GB)

Synonymes du nom scientifique actuel

Delesseria interrupta Agardh, 1822
Nitophyllum stipitatum Suhr, 1841

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est tempéré

Zones DORIS : ● Europe (côtes françaises), ○ [Atlantique Nord-Est, Manche et mer du Nord françaises]

Cette algue vit le long des côtes atlantiques européennes, des côtes anglaises jusqu'au Portugal. Les nombreuses signalisations effectuées dans d’autres régions du monde (Pacifique et sub-Antarctique notamment) nécessitent confirmation. La probabilité d’une confusion avec des espèces non encore décrites est élevée.

Biotope

Cette espèce vit fixée sur les rochers, les cailloux et les graviers dans des zones abritées. Sa distribution s'étend de l'infralittoral* inférieur (dans les cuvettes) jusqu'au circalittoral* proche (15-25 m de profondeur environ).

Description

La couleur de cette algue varie du rouge pâle, voire rose, au rouge foncé. Le thalle* peut mesurer jusqu'à 7 cm de longueur. Il est foliacé et se compose de 3 parties :

  • un disque de fixation petit (< 4 mm de diamètre),
  • un stipe* qui relie le disque à la fronde, court, effilé et cylindrique,
  • une fronde composée de plusieurs lames plates, de 1 cm de largeur, se divisant régulièrement de manière dichotomique*. Les extrémités sont souvent arrondies.

La consistance est cartilagineuse. Sur les gamétophytes* femelles fertiles, les lames principales présentent une nervure centrale discontinue qui est constituée par la juxtaposition des organes reproducteurs (procarpes et cystocarpes*). Sur les algues âgées, des lames secondaires se développent sur les bords et/ou au sommet des lames principales.

Cette espèce est très polymorphe*, elle présente une grande diversité de formes en raison de la complexité des ramifications et change d’aspect au cours de son cycle de vie.

Espèces ressemblantes

Rhodymenia pseudopalmata (J.V. Lamouroux) P.C. Silva : le thalle, de 10 cm de longueur maximale, est de couleur rouge profond. Son stipe est long de plusieurs centimètres. Les lames n’ont jamais de nervure centrale. Cette espèce sciaphile* est présente en Atlantique Nord-Est et en mer Noire.

Phyllophora crispa (Hudson) P.S. Dixon : le thalle est de couleur rouge brillant ou rose. Les lames à bordure ondulée peuvent atteindre 10 à 15 cm de longueur sur un stipe inférieur à 1 cm et possèdent une nervure centrale nette qui prolonge le stipe. Cette espèce est présente en Méditerranée et en Atlantique Nord-Est.

Phyllophora sicula (Kützing) Guiry & L.M. Irvine : le thalle, de 5 à 7 cm de longueur, est de couleur rouge brillant. Son stipe est long et atteint le tiers de la longueur du thalle. Cette espèce sciaphile est présente en Atlantique Nord-Est et en Méditerranée.

Dictyopteris polypodioides (A.P. De Candolle) J.V. Lamouroux : le thalle translucide de couleur brun verdâtre peut atteindre 30 cm de longueur. Il se ramifie en lanières de 2 à 10 mm de large présentant une nervure centrale, très visible de la base jusqu’aux extrémités. Cette espèce cosmopolite se rencontre sur les fonds rocheux, souvent sous les laminaires.

Alimentation

Comme toutes les algues, c'est une espèce autotrophe*, c'est-à-dire que grâce à la photosynthèse* (utilisation de l'énergie lumineuse captée par la chlorophylle*), elle synthétise la matière organique nécessaire à sa croissance, à partir du dioxyde de carbone et des minéraux dissous dans l'eau.

Reproduction - Multiplication

Cette algue est pérenne*, elle reste stérile la première année et devient féconde durant l'été de la deuxième année. Les organes reproducteurs mâles et femelles sont portés par des thalles différents (espèce dioïque*).
Le cycle est trigénétique* isomorphe (gamétophytes* mâles et femelles, carposporophytes* et tétrasporophytes*, avec gamétophytes et tétrasporophytes isomorphes hors période de reproduction) :

  • Les tétrasporophytes produisent d'octobre à avril des organes reproducteurs en taches rouge foncé (némathécies) dispersées sur les lames. Dans les némathécies, les tétrasporocystes* sont produits en chaînes parallèles, perpendiculaires à la surface de la lame. Une fois libérées, les tétraspores* se développent en de nouveaux gamétophytes mâles ou femelles.
  • Les gamétophytes présentent en septembre des organes reproducteurs mâles ou femelles. Les spermaties* (gamètes* mâles immobiles ou non flagellés) se différencient dans des sores* dispersés à la surface des lames. Les organes femelles ou procarpes se développent dans la partie médiane des lames, constituant une nervure fine discontinue.
  • Après fécondation, les procarpes se développent en cystocarpes* plus ou moins confluents au centre des lames (nervure médiane rouge foncé nette) contenant les carposporophytes. Les carposporophytes produisent des carpospores, de septembre à décembre. Après libération, les carpospores produisent de nouveaux tétrasporophytes.

Divers biologie

La structure interne se compose de 2 couches de larges cellules médullaires* et de 1 à 2 couches de petites cellules corticales*.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom français proposé est directement dérivé du nom scientifique et est une suggestion du site DORIS.

Origine du nom scientifique

Stenogramma : du grec [stenos] = étroit et [gramma] = raie, ligne, écrit, lettre. Ce nom fait référence à la nervure centrale, telle une ligne étroite.

interruptum : du latin [interruptum] = interrompu, discontinu. Cette algue est nommée ainsi en raison de sa nervure centrale discontinue qui est souvent considérée comme un critère d'identification pour cette espèce.

Classification

Numéro d'entrée WoRMS : 145667

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Rhodobionta / Rhodophyta Rhodobiontes Algues rouges, pour la plupart marines.
Sous-embranchement Eurhodophytina
Classe Florideophyceae Floridéophycées

Thalle élaboré formé de fins filaments branchés ou en lames.

Ordre Gigartinales Gigartinales Intérieur du thalle presque toujours filamenteux, uni ou pluriaxial, souvent avec des incrustations calcaires. Organes fructificateurs en coussinets sur le thalle.
Famille Phyllophoraceae Phyllophoracées
Genre Stenogramma
Espèce interruptum

Nos partenaires