Sagartiogeton blanc

Sagartiogeton undatus | (Müller, 1778)

N° 2563

Atlantique Nord-Est et Méditerranée

Clé d'identification

Tentacules translucides, longs et fins
Tentacules parcourus de deux fines bandes opaques grisâtres
Disque oral bien plus large que le diamètre de la colonne
Bouche largement fendue, au centre d'une dépression
Colonne dépourvue de verrues

Noms

Autres noms communs français

Sagartiogeton

Noms communs internationaux

Small snakelocks anemone (GB), Sagarciogeton (E), Sagartiogeton (D), Weduweroos (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Actinia undata Müller, 1778
Actinothoe anguicoma (Price)
Actinothoe undata (O.F. Müller)
Cylista undata (Müller)
Paractis undata
Sagartia undata
(O.F. Müller)

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est et Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette espèce est présente sur la façade atlantique des côtes européennes, mais a priori elle est essentiellement rencontrée en Manche et mer du Nord. Elle est indiquée présente en Méditerranée dans la littérature, mais un signalement, surtout accompagné d'une photo, serait très apprécié pour compléter cette fiche.

Biotope

Sagartiogeton undatus est une espèce des eaux abritées. Elle est le plus fréquemment observée s'épanouissant au-dessus du sédiment : sable, plus ou moins vaseux, ou gravier. Le disque basal est alors toujours fixé à une pierre ou à une coquille située à 10 ou 15 cm de profondeur dans le sédiment. Cette anémone peut aussi être observée sur un substrat dur non recouvert de sédiments.
En Méditerranée, elle peut être trouvée associée aux posidonies.



Elle est présente depuis le bas de l'estran jusqu'à des profondeurs dépassant 100 m.

Description

Cette anémone de mer est caractérisée par des tentacules translucides, longs et fins, disposés en 6 cycles (verticilles*) par multiples de six. Cette disposition n'est toutefois pas aisée à remarquer en plongée. Le nombre total de tentacules atteint 196. Chaque tentacule, plus long que le diamètre du disque oral, est parcouru de deux fines bandes opaques, grisâtres, et à sa base on peut voir des ponctuations de couleur crème. Le sagartiogeton blanc atteint 12 cm de haut et possède un disque basal de 6 cm de diamètre. Le disque oral, bien plus large que le diamètre de la colonne, est plus ou moins translucide, orné d'un motif radiaire beige à blanchâtre. La bouche est largement fendue, au centre d'une dépression formée par la remontée de la bordure du pharynx (le conduit qui mène à la cavité stomacale). Cette bordure est munie de fines cannelures concentriques. Le diamètre de la colonne est de 2 cm environ. Cette colonne est de teinte beige pâle à jaunâtre, ornée de bandes verticales formées d'une succession de petites taches brunes plus ou moins marquées ; elles le sont davantage en partie supérieure. Les bandes sont plus claires à la base. Elle est dépourvue de verrues adhésives, et donc très peu de particules (sédiment, débris coquilliers...) sont susceptibles de la recouvrir.

Espèces ressemblantes

Sagartiogeton laceratus : plus petite (6 cm de hauteur maximum) et plus colorée (orangée), sa base possède un contour très irrégulier.



Sagartia troglodytes, la sagartie des vases : ses tentacules sont plus courts et sa colonne porte des verrues auxquelles s'accrochent des débris divers (souvent du gravier).



Sagartia elegans, la sagartie élégante : ses tentacules sont plus courts et plus épais, et les teintes des individus sont plus colorées.



Le mode de vie sur fond sédimentaire et les tentacules longs et fins pourraient entraîner des confusions avec des cérianthes, mais ceux-ci ont une double rangée de tentacules bien différents. Voir par exemple le petit cérianthe Cerianthus lloydii.

Alimentation

Carnivores, les Sagartiidés se nourrissent principalement à 80 % de zooplancton et 20 % de très petites proies qu'elles capturent en étendant leurs tentacules. Les proies sont alors paralysées et amenées à la bouche centrale. Il peut leur arriver très occasionnellement d'attraper une proie plus importante.
Après digestion, les déchets sont rejetés par le même orifice.

Reproduction - Multiplication

La reproduction de cette espèce ne se fait que de manière sexuée et donne naissance à une larve.
Les sexes sont séparés.



En Méditerranée cette reproduction se déroule entre juillet et septembre.

Divers biologie

Les individus sont observés relativement éloignés les uns des autres.



Il faut qu'il y ait une excitation assez importante pour qu'il y ait émission des aconties* (filaments défensifs).

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom sagartiogeton est une reprise du nom scientifique déjà utilisé par certains auteurs. Blanc : proposition de DORIS, car l'autre espèce du même genre est orangée.

Origine du nom scientifique

Sagartiogeton en référence au genre Sagartia et du grec [geiton] = voisin. Cette espèce est proche des espèces du genre Sagartia.
Sagartia du grec [sagartians] et [asagarta] venant d'un peuple nomade de la Perse antique.



undatus vient directement du latin et signifie ondé, ondulé ou onduleux. Peut-être en raison de la répartition des taches sur la colonne ? Hors de son contexte naturel, l'exemplaire dont disposait Müller, le descripteur, avait donc probablement des structures ondulées. Etait-ce les tentacules ? Ces propositions sont hypothétiques...

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Actiniaria Actiniaires Polypes solitaires souvent colorés, en général fixés à un substrat dur par un large disque pédieux. Organismes parfois mobiles.
Sous-ordre Nynantheae Thenaria Nynanthées Thenaria
Famille Sagartiidae Sagartiidés
Genre Sagartiogeton
Espèce undatus

Nos partenaires