Psolus écarlate

Psolus fabricii | (Düben & Koren, 1846)

N° 1099

Estuaire et golfe du Saint Laurent, Atlantique Nord Ouest

Clé d'identification

Forme ovale
Couleur rouge orangé vif
10 tentacules arborescents
Anus muni de 5 dents anales
Taille de 15 à 20 cm

Noms

Autres noms communs français

Bottine écarlate, holothurie écarlate

Noms communs internationaux

Scarlet psolus, scarlet sea cucumber (GB)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Cuvieria fabricii (Düben & Koren, 1846)

Distribution géographique

Estuaire et golfe du Saint Laurent, Atlantique Nord Ouest

Zones DORIS : Atlantique Nord-Ouest

Estuaire et golfe du Saint Laurent, côte Atlantique, de l'océan Arctique jusqu'au Cap Code.

Biotope

On le trouve sur les rochers et les tombants jusqu'à des profondeurs pouvant atteindre 400 m.

Description

Le psolus écarlate est une holothurie de forme ovale. Il est parfois difficile à distinguer en raison du fait qu'il est souvent recouvert de sédiments. Lorsqu'il est contracté, il est même très peu attirant. Cependant, lorsqu'il déploie ses tentacules arborescents d'un rouge orangé éclatant et très vif, il se distingue alors par son élégance des autres holothuries sans aucune ambiguïté. Sa face ventrale est aplatie en forme de semelle, elle est parcourue par une double rangée de tubes ambulacraires*. Ils sont disposés en une rangée médiane discontinue au centre. Ces ambulacres lui permettent de se fixer sur les rochers. Sa face dorsale et la surface latérale sont recouvertes d'écailles imbriquées. Sa bouche est située sur l'extrémité antérieure, elle est entourée de 10 tentacules arborescents, ramifiés en 3 branches de longueurs variables. La branche antérieure est la plus longue, la branche postérieure est la plus courte. L'anus est situé sur un cône au sommet de l'extrémité postérieure. Il est muni de 5 dents anales et entouré de 1 à 2 rangées de 5 à 6 écailles. La taille du psolus écarlate varie de 15 à 20 cm de long en moyenne.

Espèces ressemblantes

Psolus phantapus, le psolus brun, est de forme similaire, mais possède des écailles plus nombreuses et de taille plus petite. Sa couleur est blanc rosé ou brun pâle.

Alimentation

Les matières organiques en suspension se fixent sur ses tentacules muqueux, ceux-ci sont ensuite insérés au complet dans la bouche et léchés.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés. La saison de ponte varie de mars à juillet selon les endroits, elle a été identifiée à la mi-juin au Québec. Les gamètes* sont libérés dans la colonne d'eau où a lieu la fertilisation par un orifice situé près de la bouche. Le stade larvaire dure environ 48 jours ; les larves sont de type pélagique lécithotrophe* et flottent à la surface.

Vie associée

Il est fréquent que le psolus brun soit présent à côté du psolus écarlate.

Divers biologie

Le psolus écarlate, comme tous les échinodermes, est muni d'un appareil ambulacraire* qui lui permet la locomotion, la respiration, la préhension et la perception sensorielle. La plaque madréporique*, filtre situé à l'entrée du système aquifère* qui est bien visible chez les étoiles de mer, est interne chez le psolus. L'appareil respiratoire est constitué de poumons reliés à l'ampoule rectale. Donc, le psolus écarlate respire par son anus.

Origine des noms

Origine du nom français

Sa couleur rouge vif est à l'origine de son nom.

Origine du nom scientifique

Le genre Psolus (créé par Oken en 1815) : du grec [psôlê] = le gland de la verge. Lorsque le psolus est semi contracté ou fermé, il aurait alors l'apparence d'un gland en érection ...
fabricii est un hommage au zoologiste danois Johan Christian Fabricius (1745-1808).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Echinozoa Echinozoaires Echinodermes non étoilés de forme globuleuse ou allongée. Ce groupe renferme les oursins et les concombres de mer.
Classe Holothuroidea Holothuroïdes Echinodermes vermiformes, ouverture buccale à l’extrémité antérieure du corps et entourée d’une couronne de tentacules rétractiles, anus postérieur, une seule gonade : holothuries, concombres de mer.
Endosquelette réduit à de microscopiques ossicules ou plaques, inclus dans la paroi du corps.
Super ordre Dendrochirotacea Dendrochirotacés
Ordre Dendrochirotida Dendrochirotes Holothuries aux tentacules buccaux arborescents adaptés à la capture du plancton.
Famille Psolidae Psolidés
Genre Psolus
Espèce fabricii

Nos partenaires