Potamot perfolié

Potamogeton perfoliatus | L.

N° 2810

Zones subtropicale, tempérée et froide de l'hémisphère nord, Australie

Clé d'identification

Plante aquatique de 50 cm à 3 m de haut
Tiges cylindriques et bien ramifiées
Feuilles de 2 à 30 cm, vertes, légèrement translucides (nervures très visibles)
Feuilles engainant la tige

Noms

Autres noms communs français

Potamot à feuilles perfoliées

Noms communs internationaux

Perfoliate pondweed, clasping-leaf pondweed (GB), Brasca arrotondata (I), Potamogèton perfoliat (E), Durchwachsenes Laichkraut (D), Doorgroeid fonteinkruid (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Potamogeton bupleuroides Fernald

Distribution géographique

Zones subtropicale, tempérée et froide de l'hémisphère nord, Australie

Zones DORIS : 2 Eau douce d'Europe, 3 Atlantique Nord-Ouest

On trouve P. perfoliatus en Europe, Asie et Amérique boréales ainsi qu'en Afrique du Nord et en Australie.
Elle est présente presque partout en France, surtout dans l'ouest et le nord alors qu'elle est très rare dans les Pyrénées, dans le Massif Central et dans la région méditerranéenne ; et absente de la Corse.
Également présente un peu partout en Belgique mais en forte régression, notamment dans la vallée de la Meuse où on peut considérer qu'elle a disparu.
Elle est présente en Suisse (Jura, Plateau et Alpes du Nord, rare dans les Alpes du Sud).
On la trouve en Amérique du nord et en particulier au Québec tout le long du Saint-Laurent.

Biotope

C'est une plante aquatique vivace* qui vit immergée dans l'eau douce à des profondeurs variant de 20 cm à 3 m voire, si la transparence de l'eau est excellente, à 6 m.
Le potamot perfolié préfère les zones d'eaux stagnantes ou faiblement courantes, et calcaires. Toutefois, il peut supporter des eaux eutrophes* (chargées en nitrates et phosphates).
On retrouve cette espèce en rivière dans les zones à faible courant et en lac, sur les bords. Elle constitue avec d'autres espèces (les élodées par exemple) des grands herbiers riches en faune.
Même si elle est plus rare dans les montagnes, on la trouve jusqu'à 1900 m d'altitude.

Description

La taille de ce potamot varie de 50 cm à 3 m.
Sa tige cylindrique, de 3 à 4 mm de diamètre, est généralement fortement ramifiée.
Ses feuilles de forme variable, de largement ovale à élancée, mesurent de 2 à 30 cm de long pour 1,5 à 3 cm de large. Elles engainent la tige en disposition alterne et ne se terminent généralement pas par une pointe marquée : on les dit "non mucronées*". Les feuilles, vertes, brillantes, translucides, un peu ondulées portent des nervures nombreuses et rapprochées. Elles sont toujours immergées ; il n'y a jamais de feuilles flottantes.
La floraison a lieu de juin à août. Les fleurs forment un épi fructifère terminal de 1 à 3 cm de haut, renflé et nettement plus épais que la tige. Cet épi est porté par un pédoncule* de 2 à 10 cm de haut et émerge de l'eau (floraison aérienne). Les fleurs sont petites et font de 3 à 6 mm. De couleur verte (comme toutes les fleurs dans le genre Potamogeton), elles sont hypogynes*, à 4 tépales* et 4 étamines* alternant avec les carpelles* (longs de 3 mm et larges de 2 mm) qui sont souvent aussi au nombre de 4 mais parfois plus (7 au maximum).

Espèces ressemblantes

La feuille engainant la tige permet de distinguer le potamot perfolié des nombreuses autres espèces du genre Potamogeton.

Alimentation

Comme tous les végétaux, cette plante est autotrophe*. Lors de la photosynthèse*, elle fabrique sa propre matière organique grâce à l'eau, au dioxyde de carbone et à l'énergie lumineuse. Les feuilles et les rhizoïdes* absorbent l'eau et les minéraux car les racines ont disparu.

Reproduction - Multiplication

Sexuée
Les fleurs sont regroupées en un seul épi disposé à l'extrémité d'un pédoncule. L'épi est aérien. Il a un aspect boursouflé, est de forme cylindrique et dans l'axe du pédoncule. Après pollinisation par le vent (anémogame*), l'épi s'immerge pour produire des fruits à graine unique (akènes*) qui se disperseront au gré du courant (hydrochore*) pour se fixer sur un fond de vase et assurer la croissance d'un nouveau plant.
Asexuée
Une seconde façon de coloniser un site se fait au départ de rhizomes souterrains. La colonisation peut devenir exponentielle au départ d'un plant.

Divers biologie

C'est une plante vivace : dès le mois d'octobre, elle « fane » pour disparaître en hiver. Elle subsiste sur site grâce à ses rhizomes.

Le potamot perfolié peut s'hybrider avec quelques autres espèces de potamot comme par exemple :
- avec le potamot luisant (P. lucens) pour donner le potamot à feuilles de saule (Potamogeton × salicifolius) ;
- avec le potamot à feuilles de graminée (P. gramineus) pour donner le potamot à feuilles brillantes (Potamogeton x nitens) ;
- aussi avec le potamot de Richardson (P. richardsonii) et le potamot à longs pédoncules (P. praelongus).

Réglementation

De portée régionale :
Espèces végétales en région Nord-Pas-de-Calais : Article 1

Origine des noms

Origine du nom français

Francisation du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Potamogeton : du grec [potam] = fleuve et [geiton] = voisin ; signifie donc le voisin du fleuve.

perfoliatus : du latin [per-] = à travers, et du latin [foliatus] = garni de feuilles, feuillu ; en allusion à la tige traversant les feuilles (pas de pétiole*)

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Magnoliophyta Angiospermes Plantes à fleurs dont les graines fécondées sont renfermées dans un fruit.
Classe Liliopsida Monocotylédones Un seul cotylédon* dans la graine. Les nervures des feuilles sont parallèles.
Sous-classe Alismatidae Alismatidées
Ordre Najadales Najadales ou Potamogétonales ou Zostérales.
Famille Potamogetonaceae Potamogétonacées Plante herbacée à feuilles flottantes ou immergées sur long pédoncule.
Genre Potamogeton
Espèce perfoliatus

Nos partenaires