Poisson-papillon pyramide jaune

Hemitaurichthys polylepis | (Bleeker, 1857)

N° 2267

Pacifique tropical Ouest et central

Clé d'identification

Corps rond, aplati latéralement atteignant 18 cm
Museau pointu
Tête noire
Flancs blancs avec 2 zones orangées sur le dos
Dorsale et anale jaune orangé
Caudale et pelviennes blanches, pectorales translucides

Noms

Noms communs internationaux
Pyramid butterfly, brushytoothed butterflyfish, shy butterfly (GB) Pez mariposa pirámide, pirámide Butterflyfish amarillo (E) Pesce farfalla piramid (I) Gelbe Pyramidenfalterfisch (D)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Chaetodon polylepis Bleeker, 1857

Distribution géographique

Pacifique tropical Ouest et central

Zones DORIS : Indo-Pacifique

C'est une espèce commune du Pacifique tropical, de l'Indonésie à Hawaï et Pitcairns à l'est et du sud du Japon à l'Australie. Elle déborde dans l'océan Indien vers l'île Christmas et les îles Cocos Keeling. En eaux françaises, sa présence est attestée en Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, et en Polynésie française.

Biotope

Cette espèce vit généralement en bancs, en pleine eau, le long des tombants coralliens de la pente externe balayés par les courants, entre 3 et 60 m de profondeur. Elle est plus fréquente au-dessous de 20 m.

Description

Hemitaurichthys polylepis est un poisson au corps arrondi, aplati latéralement et pouvant atteindre 18 cm de longueur. La partie antérieure du corps est brun foncé jusqu'à l'insertion des nageoires pectorales. Le reste du corps est blanc avec un triangle jaune orangé juste en arrière de la zone brune et dont la pointe se termine elle aussi au niveau de l'insertion des pectorales. Une autre zone jaune orange est présente sous la partie molle de la nageoire dorsale.

Celle-ci, de même que la nageoire anale, est de couleur jaune orangé. Le pédoncule* caudal est blanc ainsi que la nageoire caudale dont seule la marge postérieure est translucide. Les rayons de la nageoire caudale sont larges, bien visibles et bifides à leur extrémité. La nageoire pectorale est translucide. Les nageoires pelviennes sont blanches et effilées.

Le museau est pointu et l'œil est brun foncé, comme le reste de la tête, et donc peu apparent.
Les écailles sont petites mais bien visibles.

La livrée de nuit est légèrement différente : la partie supérieure de la pyramide blanche sur les flancs devient noire avec seulement un ocelle* blanc persistant.

Espèces ressemblantes

Les Chaetodontidés (130 espèces), de par leur forme et leur couleur se reconnaissent facilement, ils peuvent être cependant confondus avec les poissons-anges (Pomacanthidés) qui ont un corps plus épais et une épine à la base de leurs opercules*.

Du fait de la livrée d'Hemitaurichthys polylepis il n'est pas possible de le confondre avec une autre espèce. Dans l'océan Indien il est remplacé par H. zoster, le poisson-papillon pyramide noir. Celui-ci est noir avec une large bande blanche entre la nageoire pectorale et le milieu du corps.

Alimentation

Le poisson-papillon pyramide jaune se nourrit de plancton*, en pleine eau à quelques mètres des tombants.

Reproduction - Multiplication

C'est une espèce gonochorique* (les sexes sont séparés) ovipare* qui forme des couples au moment de la reproduction. Les œufs et les larves* sont pélagiques*.

Divers biologie

La nageoire dorsale est composée de 12 épines et de 23 à 26 rayons mous alors que la nageoire anale a 3 épines et 19 à 21 rayons mous.

Informations complémentaires

Cette espèce peut former des bancs de plusieurs centaines d'individus le long des tombants coralliens.

Contrairement à leurs cousins du genre Chaetodon qui compte environ 90 espèces, il n'y a que 4 espèces dans le genre Hemitaurichthys.

Hemitaurichthys polylepis est capable d'émettre des sons. A ce jour, on n'en connaît pas la signification : s'agit-il de communiquer ? ou d'intimider ?

Réglementation

Hemitaurichthys polylepis est classé comme espèce de "préoccupation mineure" (statut LC, c'est à dire Least Concern, depuis 2010) dans la liste rouge de l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).
En effet, malgré une large zone de répartition mondiale, les changements climatiques pouvant affecter la productivité planctonique, sa ressource en nourriture pourrait diminuer.

Origine des noms

Origine du nom français

Poisson-papillon pyramide vient du dessin pyramidal blanc sur ses flancs. Jaune fait référence à la couleur de ses nageoires.

Origine du nom scientifique

Hemitaurichthys : du grec [hemi] = moitié, [taurus] = taureau et [ikthus] = poisson.

polylepis : du latin [poly] = plusieurs et [lepis] = écaille.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Famille Chaetodontidae Chaetodontidés

Poissons ronds à ovales, bouche protractile, dents fines en brosse, une seule nageoire dorsale continue sur tout le dos, écailles cténoïdes*.

Genre Hemitaurichthys
Espèce polylepis

Nos partenaires