Diagramme oriental

Plectorhinchus vittatus | (Linnaeus, 1758)

N° 1307

Indo-Pacifique tropical Ouest et central

Clé d'identification

Corps ovale, comprimé latéralement
Dos convexe
Ventre rectiligne
Corps blanc avec des lignes noires horizontales jusque sur le ventre
Nageoires jaunes, pointillées de noir sur les impaires

Noms

Autres noms communs français

Gaterin rayé

Noms communs internationaux

Indian ocean oriental sweetlips (GB), Orient-Süßlippe (D), Oosterse diklipvis (NL), Samak Al-Shifah Al-Na’emah (AR), Kandou gourouwa (MAL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Plectorhincus orientalis (Bloch, 1793)
Perca vittata Linnaeus, 1758 (combinaison originale)
NB : Le genre Plectorhinchus est souvent mal orthographié en Plectorhynchus, créant ainsi de nombreux synonymes non valides.

Distribution géographique

Indo-Pacifique tropical Ouest et central

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Le diagramme oriental se rencontre dans l’Indo-Pacifique tropical, de l’Afrique de l’Est (présent à Mayotte, îles Eparses et La Réunion) jusqu’aux Samoa (partie occidentale du Pacifique) et au sud du Japon. Il est présent en Nouvelle-Calédonie et à Wallis et Futuna.
On ne le rencontre pas en mer Rouge.

Biotope

Les adultes se rencontrent sur les récifs externes des lagons aux eaux claires, de 2 à 25 mètres de profondeur. Les juvéniles préfèrent les zones abritées, ils sont souvent cachés dans des colonies de coraux branchus.

Description

Le diagramme oriental a un corps ovale, comprimé latéralement pouvant atteindre 85 cm de longueur. Le dos est convexe, le ventre rectiligne. Les yeux sont situés assez haut, la nageoire caudale est non échancrée. Pour les adultes, le corps est blanc avec des lignes noires horizontales jusque sur le ventre. Les nageoires sont jaunes, les impaires étant pointillées de noir. La région frontale et la gorge sont jaunes.
Les juvéniles ont le corps brun parsemé de taches jaunes ou crème, leur livrée est très différente de celle de l’adulte. Ils se transforment quand ils atteignent 15 cm.

Espèces ressemblantes

Il existe d’autres espèces de gaterins reconnaissables par une morphologie identique mais il n’y a pas de confusion possible en raison des motifs et colorations différentes.

Alimentation

La nourriture de P. vittatus se compose de petits invertébrés benthiques*. On peut mentionner les polypes des coraux, les petits crustacés et les échinodermes.

Divers biologie

P. vittatus possède un mode de vie essentiellement nocturne mais on peut le rencontrer le jour.

Les individus adultes solitaires ou en groupes se cachent dans des grottes, sous des surplombs rocheux ou des gros massifs coralliens tabulaires.

Les jeunes, solitaires, ont un comportement différent : ils occupent un petit territoire bien défini qu’ils parcourent en ondulant.

Les juvéniles possèdent un livrée voyante très différente de celle des adultes. Des hypothèses sont émises sur une relation entre cette livrée et une stratégie de mise en garde contre des prédateurs, car couleurs et motifs évoquent des invertébrés venimeux ou non comestibles tels que des nudibranches ou des vers plats.

On surnomme également ces poissons de « grogneurs », en raison de leur capacité à produire des sons à l’aide de leurs dents pharyngiennes et ensuite amplifiés par la vessie natatoire.

Origine des noms

Origine du nom français

Le terme diagramme semble lié à la livrée présentant des motifs géométriques (rayures, points) et oriental à sa présence dans la partie orientale de l’océan Indien.

Origine du nom scientifique

Plectorhinchus : du latin [plecto] = rouler, tresser, entrelacer et du grec [rhyncos] : bec (dans le cas présent : museau).
Les poissons de ce genre ont de grosses lèvres ourlées.
NB : en l’absence d’une référence accessible donnant la signification exacte du nom de genre, cette traduction n’est qu’indicative.

vittatus
: du latin [vittatus] = orné de rubans ou de bandelettes, en référence aux larges bandes noires sur leur corps.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Percoidei Percoïdes Une ou deux nageoires dorsales dont les éléments antérieurs sont des épines aiguës. Nageoires pelviennes avec une épine, rayons mous.
Famille Haemulidae Haemulidés
Genre Plectorhinchus
Espèce vittatus

Nos partenaires