Langouste peinte

Panulirus versicolor | (Latreille, 1804)

N° 2197

Mer Rouge, Indo-Pacifique tropical

Clé d'identification

2 antennes plus longues que le corps à base rose
1 corne incurvée au dessus de chaque œil
Large bande blanche horizontale sur le thorax
Pattes bordées de blanc
Juvéniles bleu vif

Noms

Autres noms communs français

Langouste tachetée, langouste bariolée (nom FAO), langouste bleue, porcelaine

Noms communs internationaux

Painted spiny lobster, painted rocky lobster, painted crayfish, blue spiny lobster, porcelain crayfish (GB), Aragosta pitturata (I), Langosta colorete, langosta azul (E), Vielfarbige-Languste, Schmuck-Languste (D), Gevlekte langoest (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Palinurus versicolor Latreille, 1804
Palinurus taeniatus Lamarck, 1818
Panulirus taeniatus White, 1847
Puer spinifer Ortmann, 1894
Panulirus demani Le Borradai, 1899
Puerulus spinifer Calman, 1909

Distribution géographique

Mer Rouge, Indo-Pacifique tropical

Zones DORIS : Indo-Pacifique

La langouste peinte est présente en mer Rouge, dans l'océan Indien, y compris Mayotte et la Réunion, et dans l'océan Pacifique de l'Indonésie à la Polynésie française et jusqu'au Mexique et du sud du Japon à l'Australie, la Nouvelle-Calédonie et au Vanuatu.

Biotope

Panulirus versicolor fréquente les récifs coralliens denses, riches en cavités où elle passe la journée, de la surface à 20 m de profondeur. Les jeunes individus se rencontrent dans les eaux peu profondes des récifs, lagons et herbiers.

Description

La langouste peinte a une taille moyenne de 40 cm mais peut atteindre 70 cm de longueur pour un poids de 3 kg.
Le céphalothorax* est cylindrique, avec de petites épines disposées régulièrement sur la partie dorsale et porte deux longues épines incurvées vers l'avant au-dessus des yeux pédonculés. Sa couleur de fond est noire avec des taches jaunâtres. Une large bande blanche horizontale part de la base des antennes et se réduit vers l'abdomen. La première paire d'antennes (antennules) est blanche, fine et biramée*. Elle est surmontée par deux grandes antennes, dont la base, généralement de couleur rose à taches noires, est épaisse. Ces antennes s'affinent comme un fouet vers leur extrémité et deviennent blanches. Elles sont plus longues que le corps et hérissées de petites épines.
L'abdomen est verdâtre et l'articulation de chaque segment est noire avec une ligne blanche.

Les pattes marcheuses (ou thoraciques = péréiopodes*) sont bleu foncé à noires avec des lignes blanches ornées de bandes longitudinales blanches. Elles se terminent par des griffes, recouvertes de poils sensitifs.
Les pattes nageuses (ou abdominales = pléopodes*) sont bleu noir, en forme de fer de lance. Elles sont bordées de blanc avec une ligne médiane blanche.

La queue est formée de 5 appendices (le telson* central + 4 uropodes* latéraux). Chaque appendice est jaunâtre à sa base, avec zone bleue apicale et une marge blanche.

Les juvéniles ont une couleur de base bleu vif avec les mêmes lignes blanches que chez l'adulte (sauf la ligne médiane des pléopodes). La base des grandes antennes est blanche au lieu de rose.
Les très jeunes juvéniles sont transparents avec uniquement les lignes blanches de l'adulte.

Le dimorphisme sexuel est peu marqué. Les femelles ont une fausse pince sur les cinquièmes pattes marcheuses, un orifice génital (gonopore*) à la base des troisièmes pattes marcheuses et de larges pléopodes biramés. Les mâles ont un orifice génital situé à la base des cinquièmes pattes thoraciques et des pléopodes uniramés.

Espèces ressemblantes

Panulirus femoristriga a également des bandes longitudinales blanches sur les pattes et la base des grosses antennes roses, mais la couleur de son corps est dans les tons rouge brun avec de nombreux points blancs. L'abdomen ne présente pas de ligne blanche entre les segments.

Il existe d'autres espèces de langoustes tropicales mais Panulirus versicolor s'en différencie par la présence des lignes blanches sur les pattes et l'abdomen.

Alimentation

La langouste peinte sort la nuit pour se nourrir de préférence d'animaux morts, mais également de mollusques, vers tubicoles voire de petits poissons.

Reproduction - Multiplication

La reproduction a lieu toute l'année mais elle est généralement plus importante en été. Elle est précédée d'une parade amoureuse. La maturité sexuelle des adultes se traduit par une élongation des premières paires de pattes locomotrices. Les femelles sont matures quand leur corps atteint 8 cm de long.

La langouste peinte est gonochorique* (les sexes sont séparés). L'accouplement a lieu ventre à ventre. Le mâle libère un spermatophore* qui adhère au sternum de la femelle pendant plusieurs semaines. Au moment du frai, les femelles matures migrent plus en profondeur. Elles portent leurs œufs, plusieurs centaines de milliers, sous leur abdomen.

La phase larvaire océanique est très longue et dure plusieurs mois. Après plusieurs mues, les post-larves entament leur vie benthique.

Divers biologie

La première paire d'antennes (antennules) à un rôle sensoriel alors que la deuxième paire d'antennes, les plus grosses, servent à la défense et la protection de l'individu.

La langouste peinte, comme la plupart des autres crustacés, a le corps recouvert d'une carapace de chitine, très solide et non extensible. Quand le corps devient trop à l'étroit dans sa carapace, la langouste mue. C'est une période critique car la nouvelle carapace est molle et ne durcira qu'au bout de quelques heures. Pendant cette période la langouste se retrouve sans défense vis-à-vis des prédateurs. Pour limiter les risques, la mue se produit généralement de nuit. L'intervalle entre deux mues diminue avec l'âge. A chaque mue, les appendices endommagés sont régénérés.

Informations complémentaires

C'est une espèce nocturne, qui reste cachée la journée dans des trous des crevasses ou sous des blocs de corail. La langouste peinte est solitaire, mais il lui arrive de se regrouper à plusieurs dans un même trou pour y passer la journée. Dans ce cas, un mâle peut attirer plusieurs femelles, mais repoussera tout autre mâle.

En cas de fuite, elle se propulse en arrière en repliant sa queue sous son abdomen.

Cette langouste est pêchée dans de nombreux pays. Elle est également élevée dans des fermes aquacoles.

Bien que la coloration de la langouste soit assez variable (forme des lignes, des taches ...), elle est constante chez un même individu adulte, un peu comme nos empreintes digitales. Cette caractéristique est utilisée par les scientifiques pour le suivi des populations. En effet, les marquages disparaissant après chaque mue, la photo identification (comme pour les cétacés ou les mérous) est utilisée avec succès.

Réglementation

A Mayotte, la pêche de langoustes est autorisée seulement d'avril à octobre.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom langouste dérive du latin locusta : sauterelle. En effet, au XVIème siècle, on les appelait "sauterelle de mer".

Origine du nom scientifique

Panulirus : anagramme de Palinurus (autre genre de langouste) du grec [palin-] = arrière, à l'envers, à rebours ; et [oura] = la queue, donc qui se tient avec la queue repliée sous l'abdomen.

versicolor : du latin [versicolor] = qui est de différentes couleurs.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Achelata Achélates Les achélates (anciennement palinoures) sont caractérisés par une première paire d'appendices dépourvue de pinces : ce sont les langoustes et les cigales de mer.
Famille Palinuridae Palinuridés
Genre Panulirus
Espèce versicolor

Nos partenaires