Requin limon faucille

Negaprion acutidens | (Rüppell, 1837)

N° 1732

Zones tropicales de l’océan Indien, du Pacifique ouest et centre, mer Rouge

Clé d'identification

Requin d'une taille moyenne de 2 m
Une robe beige clair à gris jaunâtre, ventre blanc cassé
Deux nageoires dorsales semblables et de même taille, falciformes comme les pectorales
Nageoire caudale hétérocerque
Bouche entrouverte et dentue sous de petits yeux jaune clair

Noms

Autres noms communs français

Requin citron, requin citron-faucille, requin citron de l'Indo-Pacifique, requin grandes ailes, dents pointues

Noms communs internationaux

Siklefin lemon shark, sharptooth lemon shark, broadfin shark (GB), Squalo limone denti agguzi (I), Tiburon segador (E), Sichelflossen-Zitronenhai (D), Sicklefin lemon shark (Australie), Arava (Tahiti), Tidak ada, sharptooth shark (Indonésie), Iho (Philippines), Indian lemon shark (Inde)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Aprionodon acutidens (Rüppel, 1837)
Carcharias acutidens (Rüppel, 1837)
Carcharias munzingeri Kossmann et Rauber, 1877
Eulamia odontaspis (Fowler, 1908)
Aprionodon acutidens queenslandicus Whitley, 1938
Mystidens innominatus Whitley, 1944
Hemigaleops fosteri Schultz et Welander, 1953
Odontaspis madagascariensis Foumanoir, 1961

Distribution géographique

Zones tropicales de l’océan Indien, du Pacifique ouest et centre, mer Rouge

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Negaprion acutidens est présent en mer Rouge ainsi que dans l'océan Indien tropical, depuis le canal du Mozambique et autour de Madagascar, les Maldives et les Seychelles, autour de la péninsule indienne et plus généralement dans toutes les zones entre la Thaïlande et la moitié nord de l'Australie. Il est également présent dans la plupart des archipels du Pacifique centre (dont la Polynésie française).

Biotope

Le requin limon faucille est une espèce tropicale. Il évolue principalement dans la zone benthique des eaux côtières à des profondeurs inférieures à 30 m, sur les fonds coralligènes des récifs ou sur les fonds meubles des estuaires et des lagons. Il semble limiter ses incursions au-delà de 90 m de profondeur.
Les juvéniles restent environ deux ans dans la végétation côtière des mangroves, avant de rejoindre d'autres zones d'évolution.

Description

Le requin limon faucille est un grand requin trapu d'une taille maximale estimée à 3,40 m. La taille habituelle rencontrée est de 2 m. Il montre une robe assez uniforme qui oscille entre le gris clair et le beige avec des reflets jaunâtres. Son ventre est plutôt blanc cassé.
Negaprion acutidens possède une large tête, un museau court et légèrement carré. Les yeux, situés au-dessus de la bouche, sont de taille moyenne et de couleur jaune clair avec une petite pupille ronde. En position ventrale et plutôt large, la bouche est légèrement entrouverte du fait de l'implantation dentaire et de son mode de prédation. La mâchoire possède des dents hautes, effilées, non dentelées, sans cuspides* (pointes) latérales et réparties comme suit (formule dentaire*) : 14-1 à 4-14 supérieur et 12 à 14-1 à 3-12 à 14 inférieur. Celles du bas sont droites et celles du haut inclinées.
Les cinq fentes branchiales sont situées assez en arrière, en bordure des nageoires pectorales.

Les principales caractéristiques permettant une identification se situent au niveau des nageoires.
La première et la deuxième dorsales sont quasiment de même taille et identiques.
Il en est de même pour les nageoires anales et pelviennes.
En outre, les nageoires pectorales et dorsales sont fortement falciformes (en forme de faux). Comme la plupart des requins nageant près du fond, il est dépourvu de quille (corniche charnue) précaudale bilatérale et de crête interdorsale (ride marquée séparant les deux nageoires dorsales) mais possède une échancrure précaudale prononcée.
La nageoire caudale, hétérocerque*, est elle aussi taillée pour le maraudage près du fond. Elle est pourvue d'un large lobe supérieur avec une petite encoche dans sa partie terminale. Quant au lobe inférieur, il est court et plutôt large.

Le juvénile du requin limon faucille est assez semblable à l'adulte dans sa forme et sa robe.

Espèces ressemblantes

Le requin citron, Negaprion brevirostris (Poey, 1868).
On le trouve essentiellement dans la région subtropicale des côtes atlantiques (dont les Antilles) et pacifiques du nord et du sud américain, mais aussi dans les îles du Pacifique Est et sur la côte ouest de l'Afrique. Leurs aires de répartition ne se croisant pas (même s'ils sont présents tous les deux dans le Pacifique), il n'y a donc aucune chance de les confondre in situ.
Physiquement semblable à N. acutidens, N. brevirostris est légèrement plus grand que lui. Il présente une couleur brun-jaunâtre assez identifiable. Les nageoires pectorales sont nettement moins falciformes que chez N. acutidens.

Alimentation

Le limon faucille est essentiellement piscivore. Sa mâchoire et sa dentition étalée sur plusieurs rangées (deux à trois sont opérationnelles, sur un total de vingt-sept à trente-trois rangées) lui permettent de saisir et d'avaler directement ses proies. Il se nourrit principalement de poissons benthiques* divers, mais si l'occasion se présente, il peut s'attaquer à des céphalopodes, des raies, des crustacés, voire des oiseaux marins ou même ses propres congénères. Comme la plupart des requins, le limon faucille est un opportuniste volontiers nécrophage. Il peut aussi nager près de la surface à la poursuite de poissons pélagiques malades ou ferrés à des palangres.

Reproduction - Multiplication

L'espèce est vivipare. La femelle limon faucille atteint sa maturité sexuelle aux alentours de 15 ans, à la taille de 2,40 m.
La période de reproduction dure 2 mois et peut différer d'une zone géographique à une autre.
Sa gestation est de 10 à 12 mois. Les femelles viennent mettre bas près des mangroves à faible profondeur. Elles mettent au monde de 1 à 14 petits requins déjà formés, autonomes, de 45 à 60 centimètres chacun.
Les juvéniles resteront environ deux ans dans la végétation côtière des mangroves, avant de s'aventurer plus profond.

Vie associée

Les cestodes parasites Paraorygmatobothrium roberti n.sp. et Paraorygmatobothrium arnoldi n.sp. ont été observés dans la spirale de l'intestin de Negaprion acutidens.
Comme beaucoup de grands animaux marins, Negaprion acutidens est parfois accompagné de sa cour de poissons-pilotes ou de rémoras.

Divers biologie

Nageur de fond où il lui arrive de se poser, il peut aussi, notamment en cas de stimuli alimentaires, rejoindre la surface ou remonter des estuaires sur de courtes distances.
Il est assez sédentaire et peut se trouver en groupes de quatre ou cinq individus.

Informations complémentaires

Le requin limon faucille peut sembler, malgré sa taille, un requin plutôt timide. Les fréquentes observations de ce squale témoignent de sa nonchalance et de sa passivité vis-à-vis des plongeurs. Anciennement nourri à la main dans certaines régions du Pacifique, notamment la Polynésie française, c'est un requin apprécié des plongeurs et des photographes qui peuvent facilement s'approcher de lui. Il l'est tout autant maintenant que le feeding est désormais interdit (ou du moins très sévèrement réglementé) dans les passes et lagons de Polynésie.
Ceci étant dit, il convient néanmoins de se méfier de son caractère irascible et jusqu'au-boutiste. Provoqué, hameçonné ou harponné, il peut se retourner contre son agresseur et le poursuivre.
Une histoire assez répandue témoigne de la mésaventure d'un pêcheur polynésien en pirogue qui, ayant refusé de céder son poisson à un requin limon faucille, s'est vu attaqué par ce dernier. Son embarcation prenant l'eau, il a dû se réfugier sur un bout de rocher. Enragé de ne pouvoir atteindre le pêcheur, le requin n'hésitait pas à sortir de l'eau et mordre des bouts de corail. Après plusieurs heures de harcèlement, le pêcheur a été secouru et le squale est reparti.

Negaprion acutidens est l'auteur de plusieurs attaques sur des humains authentifiées, mais non mortelles.

D'un naturel robuste, il parvient à survivre plusieurs années en captivité et cela lui vaut parfois, hélas, d'être utilisé comme sujet d'expérimentations.

Réglementation

Comme bon nombre de requins, Negaprion acutidens est victime de la surpêche et il est classé par l'U.I.C.N. (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) dans sa liste rouge depuis 2003 comme "espèce vulnérable".

Origine des noms

Origine du nom français

Requin limon faucille : Il est probable que la première partie de son nom français, limon, soit une déformation du mot anglais lemon (citron), utilisé un peu partout pour désigner cette espèce et notamment en Australie. Quant au nom "faucille", il est aisé de le lier à la forme de ses nageoires falciformes.

Origine du nom scientifique

Negaprion : Le nom serait composé à partir du latin [negare] = nier et du grec [prion] = scie. Ainsi le sens du mot viendrait illustrer humoristiquement un aspect physique du squale concernant ses dents effilées. Ce nom de genre énoncerait en effet : "Ce n'est pas une scie" !
On peut argumenter en faveur de cette hypothèse en rapportant que Whitley, créateur du genre en 1940, a proposé Negaprion en remplacement de Aprionodon acutidens queenslandicus Whitley 1939. Or, Aprionodon veut dire : avec des dents non dentelées ! C'est bien le cas de notre limon faucille. Pour dire que les dents ne sont pas dentelées, Whitley (c'est un récidiviste) "bricole" un mot en latin de cuisine : nega-prion.
Précisons qu'un nom de genre peut changer lorsque l'étude d'une espèce amène à une nouvelle description qui ne correspond plus à la description du genre d'origine.

acutidens
: du latin [acutidens] = à dents pointues, aiguës.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Chondrichthyes Chondrichthyens Squelette cartilagineux, deux nageoires dorsales et une anale (primitivement), nageoire caudale hétérocerque*, deux paires de nageoires paires, bouche disposée sur la face ventrale.
Sous-classe Elasmobranchii Elasmobranches Squelette des nageoires pectorales tribasal. Deux nageoires dorsales. 5 ou 6 paires de fentes branchiales et des spiracles.
Super ordre Euselachii Sélaciens Raies et requins.
Ordre Carcharhiniformes Carcharhiniformes Requins de fond.
Famille Carcharhinidae Carcharhinidés
Genre Negaprion
Espèce acutidens

Nos partenaires