Chaffet queue jaune

Microspathodon chrysurus | (Cuvier, 1830)

N° 2998

Atlantique tropical Ouest

Clé d'identification

Profil de tête convexe, bouche terminale et gros yeux sombres et proéminents
Robe des adultes brun foncé à reflets jaunâtres, complétée de quelques points bleu clair sur le dos
Caudale échancrée jaune vif ; autres nageoires bleu foncé, à liseré bleu clair
Juvénile : bleu foncé, à petites taches bleu électrique sur le dos et les flancs ; caudale transparente

Noms

Autres noms communs français

Demoiselle à queue jaune, chauffé queue jaune

Noms communs internationaux

Yellowtail damselfish (GB), Chopita de cola amarilla (E), Gelbschwanz-Demoisellefisch (D), Juweel juffer (NL)

Autres noms scientifiques

Glyphisodon chrysurus Cuvier, 1830
Glyphidodon rudis Poey, 1860
Pomacentrus denegatus Poey, 1860
Pomacentrus niveatus Poey, 1876

Distribution géographique

Atlantique tropical Ouest

Zones DORIS : ● Caraïbes

Le chaffet queue jaune est présent dans l'Atlantique Ouest, depuis le sud de la Floride et les Bermudes jusqu'aux côtes brésiliennes, mais aussi dans le golfe du Mexique et la mer des Caraïbes.

Biotope

Le chaffet queue jaune est une espèce territoriale assez commune qui vit dans les eaux peu profondes des récifs coralliens, en général entre la surface et 10 m de profondeur, même s'il peut s'aventurer jusqu'à 100 m. Cette demoiselle apprécie les grottes, les trous, les grosses éponges et les coraux de feu. Les juvéniles préfèrent évoluer entre les branches jaunes de coraux Millepora ou les cornes d'élan Acropora.

Description

Le corps du chaffet queue jaune est ovale, haut et comprimé, atteignant une longueur de 15 cm (maximum 21 cm).
Le profil de la tête est convexe, avec une bouche terminale et de gros yeux sombres et proéminents.
La robe des adultes est brun foncé à reflets jaunâtres, avec le bord des écailles cténoïdes* plus foncé. Elle est complétée de quelques points bleu clair sur le dos et la dorsale. Les mâles reproducteurs sont repérables par une intensification des reflets jaunes.
La nageoire caudale, échancrée, est jaune vif, alors que les autres nageoires sont de la même couleur que le corps, avec un liseré bleu clair chez le juvénile. La nageoire dorsale continue est de hauteur constante. Elle part en arrière de la tête pour finir au droit du pédoncule* caudal et.s'arrondit vers la caudale.
Les juvéniles sont bleu foncé, à taches bleu électrique sur le dos et les flancs. Leur nageoire caudale est transparente. En phase intermédiaire, le corps brunit, la caudale jaunit et les points sur les flancs disparaissent progressivement.

Espèces ressemblantes

La demoiselle bicolore de l'Atlantique, Stegastes partitus, porte un gros point noir à la base des pectorales. L'avant de son corps est gris anthracite, alors que l'arrière est blanc à beige. Elle porte parfois une tache ventrale jaune d'or.

Alimentation

Le chaffet queue jaune est un omnivore, bien que plutôt herbivore, qui ne dédaigne pas les déchets organiques ni les polypes* du corail de feu ou quelques petits invertébrés. Les juvéniles peuvent nettoyer certains poissons de leurs parasites.

Reproduction - Multiplication

L'espèce est ovipare*. Des couples se forment pendant la période de reproduction.
Le mâle prépare un nid sur du corail mort. Le frai commence au lever du soleil, en général entre la pleine lune et la nouvelle lune, et dure environ une heure.
Les œufs adhèrent au substrat*. Le mâle monte ensuite la garde auprès d'eux pour éviter qu'ils ne soient mangés par d'autres poissons. Il ventile le nid en battant des pectorales et le nettoie en enlevant les œufs dont l'embryon est mort.
L'éclosion survient avant le sixième jour d'incubation.

Vie associée

Il y a une forte lutte territoriale avec 2 autres demoiselles : Stegastes dorsopunicans et Stegastes planifrons. La grande taille du chaffet queue jaune lui permet de s'installer plus durablement.

Divers biologie

La composition des nageoires est de XII épines et 14 à 15 rayons mous pour la dorsale et de II épines et 12 à 13 rayons mous pour l'anale.

Réglementation

Depuis 2010, le chaffet queue jaune est classée LC, soit Least Concern, dans la liste rouge de l'UICN*, c'est-à-dire dont le statut de conservation est jugé de préoccupation mineure.

Origine des noms

Origine du nom français

Chaffet : du créole guadeloupéen [chofé] = se chauffer, se réchauffer, s'échauffer ;
queue jaune : en rappel de la couleur de la caudale.

Origine du nom scientifique

Microspathodon : du grec [mikros] = petit, [spatha] = spathe (épée gauloise à large lame) et [odous] = dents,
chrysurus : du grec [chrys] = or, doré et [oura] = queue, en référence à la couleur de la caudale.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Labroidei Labroïdes Une seule dorsale, dents molariformes formant un puissant appareil masticatoire.
Famille Pomacentridae Pomacentridés
Genre Microspathodon
Espèce chrysurus

Nos partenaires