Blennie dalmate

Microlipophrys dalmatinus | (Steindachner & Kolombatovic, 1883)

N° 4698

Méditerranée et Atlantique Nord-Est

Clé d'identification

Petite blennie atteignant à peine 4 cm vivant entre 0 et 1 m de profondeur
Livrée jaunâtre à verdâtre, avec 8-10 larges bandes verticales verdâtres plus foncées
Bandes sur le dos encadrées de points bleu pâle
Bandes ventrales encadrées de points blancs
Trait noir vertical sous l’œil
Front formant un angle de 45° avec le dos
Pas de tentacules oculaires
Mâle reproducteur jaune vif avec bandes verticales, dessus de la tête et front vert bouteille foncé

Noms

Noms communs internationaux

Dalmatian blenny (GB), Bavosa dalmata (I), Blénido dálmata (E), Dalmatinischer Schleimfisch (D), Dalmatinsk slimfisk (DK),

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Blennius dalmatinus, Steindachner & Kolombatovic, 1883
Lipophrys dalmatinus, (Steindachner & Kolombatovic, 1883)

Distribution géographique

Méditerranée et Atlantique Nord-Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

C'est une espèce principalement méditerranéenne. Cependant, elle est plus abondante dans sa partie occidentale. On la retrouve aussi dans l'Atlantique, au niveau du sud du Portugal.

Biotope

La blennie dalmate se rencontre sur les fonds rocheux peu pentus et couverts d'algues des tous premiers mètres. Elle ne dépasse généralement pas 1 m de profondeur. En cas de danger, elle se réfugie dans des trous creusés par des mollusques, dans des tubes de vers abandonnés ou dans des balanes vides. Elle évite les zones de déferlement des vagues et recherche au contraire les baies abritées, voire les enrochements ou petits fonds durs des lagunes.

Description

Microlipophrys dalmatinus est une petite blennie ne dépassant pas 4 cm de longueur. Le corps est allongé, légèrement comprimé latéralement. Sa livrée est jaunâtre à verdâtre, avec 8-10 larges bandes verticales verdâtres plus foncées. On note souvent un décalage entre les bandes sur le dos et leur partie correspondante sur les flancs. Les bandes sur le dos sont encadrées de quelques gros points bleutés souvent pâles alors que celles sur les flancs le sont, d'une façon plus régulière, par des points blancs. De petits points noirs sont dispersés, principalement sur la partie antérieure du corps. Les joues, la gorge et le début du ventre sont plus clairs, presque blancs. Un trait noir vertical, plus ou moins marqué, est présent sous l’œil.
Les yeux sont haut placés et le front fait un angle de 45° avec le dos. Il n'y a pas de tentacules oculaires. La bouche est terminale et garnie de petites dents.
La nageoire dorsale est unique et court sur toute la longueur du dos jusqu'à la queue. Il existe un décroché entre la partie antérieure épineuse et la partie postérieure molle. Les nageoires pelviennes placées en avant, sont réduites à un long rayon épineux (et 3 rayons mous) qui sert d'appui à la blennie lorsqu'elle est posée sur le fond, tête relevée.
Sa peau est dépourvue d'écailles et recouverte de mucus.

En période de reproduction, le corps du mâle devient jaune vif, alors que les bandes verticales, le dessus de la tête et le front sont vert bouteille foncé, presque noirs. Un liseré blanc apparaît sur la première partie de la dorsale.

Espèces ressemblantes

Dans le même biotope superficiel du premier mètre et dans la même aire géographique, il est possible de confondre Microlipophrys dalmatinus avec :

Microlipophrys canevae, la blennie de Caneva est d'allure très semblable. Nettement plus robuste, elle s'en distingue aussi par une livrée formée de points et lignes formant un réseau (et non de bandes verticales). Les mâles reproducteurs ont le dessus de la tête et le front jusqu'à la bouche bien noirs (alors que la zone vert bouteille s'arrête au niveau des yeux chez M. dalmatinus), et des joues jaunes mais marquées de points orange.

Aidablennius sphynx, la blennie sphinx est nettement plus grande, jusqu'à 8 cm, possède une livrée jaunâtre avec 4-5 bandes brunes non décalées. Son front est plus droit et orné de tentacules oculaires. Un motif en V inversé, bleu, placé sous les yeux est caractéristique.

Coryphoblennius galerita, la blennie coiffée est plus grande (9 cm), avec un tubercule unique triangulaire et dentelé au sommet de la tête et des bandes transverses claires et sombres en alternance, mouchetées de clair. Comme la blennie dalmate, elle se rencontre rarement en dessous de 1 m de profondeur.

Lipophrys trigloides, la blennie trigloïde a un corps la plupart du temps de couleur olive à grisâtre ou noirâtre, avec des taches irrégulières brunes et des points blancs, et parcouru de 5 à 6 bandes brunâtres verticales jusqu'au bout de la queue. Elle est un peu plus grande (6-7 cm) et nettement plus trapue.

Salaria pavo, la blennie-paon a un ocelle derrière l’œil, des lignes verticales bleues se transformant en points vers l'arrière du corps et le mâle en période nuptiale présente une crête élevée sur la tête.

Alimentation

La blennie dalmate se nourrit principalement de petits crustacés (copépodes), de vers et dans une moindre mesure d'algues.

Reproduction - Multiplication

La reproduction a lieu entre mai et juillet. Le mâle prend alors ses couleurs vives (voir le paragraphe description). Il attire les femelles lors d'une parade nuptiale pendant laquelle il secoue rapidement la tête de bas en haut. C'est une espèce gonochorique* ovulipare*. Les femelles pondent et fixent leurs œufs dans les trous habités par les mâles. Ceux-ci assurent la protection et la ventilation des œufs jusqu'à l'éclosion. Les larves* sont planctoniques*.

Vie associée

La blennie dalmate a besoin de trous creusés par des mollusques, de tubes de vers abandonnés ou des balanes vides pour s'y réfugier en cas de danger et pour y déposer ses œufs.

Divers biologie

Cette espèce est parfois abondante par très petits fonds rocheux. Craintive mais curieuse, elle est active de jour, et plus particulièrement en fin de journée. Elle s'enfuit pour se cacher dans son trou à la moindre alerte puis n'en ressort que la tête pour observer l'environnement proche. Après un temps qu’elle jugera suffisant (5 minutes ou plus), elle ressort de nouveau pour vaquer à ses occupations.

Le corps est dépourvu d’écailles, ce qui est compensé par la présence d’un mucus protecteur recouvrant le corps. Ce mucus est sécrété par des glandes et protège le poisson d’agressions externes, notamment de parasites et de certaines pathologies.

Les blennies n'ont pas de vessie natatoire*.

Informations complémentaires

La nageoire dorsale est constituée de 12 épines et 16 à 18 rayons mous, la nageoire anale de 16 à 18 rayons mous et les pelviennes d'1 épine et 3 rayons mous.

C'est la plus petite blennie dans son aire de distribution.

Réglementation

Cette espèce est classée dans la liste rouge 2014 de l'UICN* sous le statut LC (Least Concern), soit "préoccupation mineure".

Origine des noms

Origine du nom français

Blennie : du grec [blenna] = mucus, car les blennies, sans écailles, ont la peau recouverte de mucus gluant.
Dalmate fait référence à la Dalmatie (voir paragraphe origine nom scientifique)

Origine du nom scientifique

Microlipophrys : du grec [micro] = petit, [lipo-] = graisse et [ophrys] = sourcils, par référence à sa tête haute ressemblant à une petite bosse

dalmatinus : fait référence à la région d'où cette espèce a été décrite : la Dalmatie. C'est le nom d'une ancienne province côtière adriatique des Balkans, qui correspond aujourd'hui à la région située en partie en Croatie, au Monténégro et en Bosnie-Herzégovine.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Famille Blenniidae Blenniidés Nageoire dorsale unique.
Genre Microlipophrys
Espèce dalmatinus

Nos partenaires