Blennie de Caneva

Microlipophrys canevae | (Vinciguerra, 1880)

N° 2715

Méditerranée, Atlantique proche

Clé d'identification

Petite blennie à la tête haute
3 petits tentacules vers la narine antérieure
Forte inflexion centrale de la dorsale
Anale alignée au décroché de la dorsale
Livrée jaunâtre, à lignes pointillées rousses
Tête parsemée de points rouges
Masque du mâle en période de reproduction : tête noire et joues orangées

Noms

Autres noms communs français

Blennie à joues jaunes, blennie à tête de chat

Noms communs internationaux

Caneva's blenny (GB), Bavosa gote gialle (I), Gelbwangen-Schleimfisch (D), Geelkeelslijmvis (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Lipophrys canevae (Vinciguerra, 1880)
Blennius canevae
Vinciguerra, 1880

On trouve parfois Lipophrys canevai, mais cette appellation n'est pas reconnue.

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique proche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Elle est présente en Méditerranée, et plus particulièrement en Méditerranée occidentale.
Elle est également présente en Atlantique proche, essentiellement au niveau du Portugal. Cette blennie a longtemps été considérée comme étant endémique* de Méditerranée. Cependant, en 1977, quelques spécimens ont été récoltés au sud des côtes du Portugal. Par la suite, l'espèce a été signalée sur la côte sud-ouest espagnole de l'Andalousie, près de Cadiz. La signalisation la plus au nord est celle d'Arrabida, au Portugal.

Biotope

La blennie de Caneva est commune vers la surface, jusqu'à 2 m de profondeur. Elle fréquente les zones rocheuses, recouvertes d'algues, même s'il y a des vagues, où elle reste posée sur le fond. Elle apprécie également les "murs" rocheux en pente et habite de préférence les trous creusés par les dattes de mer, Lithophaga lithophaga (voir § Reproduction) ou formés par l'érosion. Le nombre de trous disponibles semble être un facteur limitant l'abondance des blennies sur une zone donnée.
Sa nage est ondulante, sans réellement quitter le fond.

Description

D'une longueur maximale de 8 cm, cette petite blennie a une forme allongée et légèrement comprimée latéralement. Sa tête est plutôt haute, avec un museau court. Elle est parfois marquée d'une petite bosse sur la nuque. Elle ne porte pas de tentacules* céphaliques mais trois petits tentacules sont présents près de la narine antérieure.
De couleur beige à jaunâtre, sa livrée est marquée de lignes pointillées plus sombres et rousses sur les flancs, formant par endroits des dessins en réseau. Sa tête est parsemée de points rouges. En été, lors de la reproduction, la robe du mâle se transforme : sa tête devient noire et ses joues orangées, éventuellement piquetées de rouge.
La nageoire dorsale unique est longue : elle s'étend sur presque tout le dos et présente une forte inflexion entre l'avant, aux rayons épineux (au nombre de 13), et l'arrière, la partie molle, composée de 15 rayons mous. La nageoire anale démarre au droit du décroché de la dorsale. Elle est composée de 2 rayons épineux et de 15 à 16 rayons mous. Les nageoires pelviennes (1 rayon épineux et 3 rayons mous), placées en avant, sont réduites à deux longs rayons : la blennie s'en sert comme d'un trépied, la queue étant le troisième point, pour reposer sur le substrat. Les nageoires pectorales (12 rayons épineux) sont courtes et puissantes : elles n'atteignent pas le début de l'anale.
Sa peau, sans écailles, est molle et visqueuse. Elle a de grosses lèvres, une rangée de dents continues et de petits yeux haut placés.

Espèces ressemblantes

De silhouette similaire, Microlipophrys adriaticus, la blennie adriatique, se distingue par sa face ventrale blanche. L'inversion de livrée entre le dos et le ventre se fait de façon tranchée.
En période de reproduction, la livrée du mâle peut être confondue avec celle du mâle Microlipophrys nigriceps, la blennie à tête noire qui vit dans les grottes, ou Microlipophrys dalmatinus, la blennie dalmate au corps habituellement très clair, ou enfin Microlipophrys adriaticus, absente des côtes méditerranéennes françaises (voir explications de Patrice FRANCOUR dans § Infos Complémentaires).

Alimentation

Elle mange surtout de petits invertébrés, en particulier des crustacés. Parfois, le régime alimentaire est principalement composé d'algues.

Reproduction - Multiplication

La période de reproduction s'étend de la fin du mois d'avril au mois d'août. Les mâles choisissent alors une petite cavité dans la roche, souvent des trous creusés par des dattes de mer, et paradent devant son entrée pour attirer les femelles. Cette parade se fait souvent par des coups de tête. Ils ont alors une livrée particulière : la tête noire et les joues orangées, ce qui semble être un signal fort.
Après la ponte, les mâles restent auprès du trou. Les œufs de plusieurs femelles sont gardés par un seul mâle. Ils frottent régulièrement leur ventre sur les œufs pour les enduire de mucus qui aurait un rôle antiseptique.
Le stade larvaire planctonique* est d'en moyenne 31 jours.

Divers biologie

La blennie de Caneva est capable de changer de couleur en fonction de son humeur.
Les mâles se battent mutuellement pour les trous formés par les bivalves qui constituent le centre de leur territoire. Ils défendent ce territoire contre les envahisseurs.
Les blennies n'ont pas de vessie natatoire.

Informations complémentaires

Extrait d'un message de Patrice FRANCOUR (Forum DORIS n° 2451), avant que certaines Lipophrys deviennent Microlipophrys (2017) :
"Ce patron de coloration particulier des Lipophrys (tête noire, joues claires, voire jaune/orangé brillant) est assez remarquable (Zander, 1975; Secundary sex characteristics of Blennioid fishes (Perciformes). Publ. Staz. Zool. Napoli; 39 supp.: 717-727). Ce patron de coloration peut être renforcé par des mouvements particuliers de la tête des mâles. Dans le genre Lipophrys, il est partagé par différentes espèces : L. adriaticus (a priori absente de Marseille ... et de nos côtes méditerranéennes françaises), L. dalmatinus (corps beaucoup plus clair) et L. nigriceps (exclusivement en grotte). Ces trois dernières espèces sont assez petites (3-5 cm)."
"Attention, l’orthographe du nom d’espèce est “canevae” d’après FishBase et non “canevai” comme dans le Louisy. Mais ces subtilités de noms sont encore plus complexes. Dans un travail de 2005 (Biol. J. Linn. Soc., 86: 283-295), Frederico Almada et ses collègues ont analysé les relations phylogénétiques au sein des blennies de l’Atlantique Nord-Est et de la Méditerranée. Ils trouvent que le genre Lipophrys est assez variable (paraphylétique) et qu’il devrait être coupé en 2 genres distincts. Nos 4 blennies dont la tête des mâles est colorée se retrouvent alors dans le genre Microlipophrys. Il faudrait donc parler de Microlipophrys canevai (avec un i pour Almada !!), M. dalmatinus, M. adriaticus et M. nigriceps ! Lipophrys trigloides et L. pholis eux ne changeant pas de nom ...".

Origine des noms

Origine du nom français

Blennie : du grec [blenna] = mucus, car les blennies, sans écailles, ont la peau recouverte de mucus gluant,
de Caneva : reprise du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Microlipophrys : du grec [micro] = petit, [lipo-] = graisse et [ophrys] = sourcils, par référence à sa tête haute ressemblant à une petite bosse,
canevae : du nom propre Caneva. Il est probable que cet homme, M. Caneva, soit la personne qui a collecté l'espèce, ainsi qu'une trentaine d'autres, pour les offrir au professeur Vinciguerra. Cela se passait à Gênes, en Italie, en 1880.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Famille Blenniidae Blenniidés Nageoire dorsale unique.
Genre Microlipophrys
Espèce canevae

Nos partenaires