Trèfle d'eau

Menyanthes trifoliata | L.

N° 2047

Circumboréal

Clé d'identification

Hauteur 30 cm, longueur 20 à 50 cm
Tiges épaisses, charnues, écailleuses, rampantes
Feuilles à trois folioles, engainantes, dressées au-dessus de l'eau
Fleurs en grappe
Le long des berges

Noms

Autres noms communs français

Trèfle des marais, ményanthe, ményanthe trifolié, herbe à canards (Québec)

Noms communs internationaux

Bogbean, buck-bean, buckbean, common bogbean, marsh clover, water trefoil (GB), Trifoglio d'acqua, trifoglio fibrino (I), Trèvol d'aigua, trébol acuático, trébol de agua, trébol febrífugo (E), Bitterklee, Fieberklee, dreiblättriger Fieberklee, Magenklee, Moosklee, Sumpf-Fieberklee (D), Waterdrieblad (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Menyanthes trifoliata var. minor Raf.

Distribution géographique

Circumboréal

Zones DORIS : Eau douce d'Europe, Atlantique Nord-Ouest

Europe, Asie montagneuse et boréale, nord de l'Amérique du Nord.
Présente dans presque toute la France mais rare dans la région méditerranéenne. Cette plante peut être considérée, là où on la rencontre encore, comme une relique post-glaciaire.
Largement répandue au Québec le long du Saint Laurent mais également dans le Labrador (Terre Neuve), en Ontario, au Nouveau Brunswick, sur l'île du Prince Édouard. Elle est présente également dans l'Archipel de Saint-Pierre et Miquelon, particulièrement dans l'isthme de Miquelon : une des plus belles colonies est présente dans le marais Lamanthe.

Biotope

C'est une plante semi-aquatique qui préfère les marais, les tourbières, les fossés, les prés humides et les rives des lacs. Elle se développe particulièrement bien entre 0 et 30 cm de profondeur, le long des berges vaseuses de terrains siliceux ou argilo-calcaires.
Elle apprécie les endroits un peu ombragés mais se développe bien tant en plein soleil que complètement à l'ombre.
Les étés excessivement chauds (= avec de longues périodes où la température dépasse 30-35 °C) sont défavorables à sa floraison.
On la trouve du niveau de la mer jusqu'à une altitude de 2500 m.

Description

Plante vivace d'une hauteur de 30 cm pour une longueur de 20 à 50 cm.
Les tiges sont épaisses, charnues, écailleuses. Elles sont :
- soit couchées dans la vase ou flottantes (rampantes), avec des radicelles aux nœuds, certaines feuilles réduites à des écailles et des restes des gaines des feuilles des années précédentes ;
- soit florifères dressées de 20 à 40 cm, et naissant à l'aisselle d'une écaille de tige rampante.
Les feuilles naissent au sommet de la tige rampante. Elles sont longuement engainantes, à long pétiole arrondi et à trois folioles ovales longues de 3 à 5 cm. Elles sont dressées au-dessus de l'eau.
Les fleurs naissent au sommet de la tige florifère. D'une taille de 1,5 à 2 cm, elles sont en grappe. Les cinq pétales en étoile ont la face dorsale rosée et la face interne blanchâtre bordée de longs poils blancs (velus au bord). La floraison est éphémère (les fleurs se flétrissent rapidement).
Les fruits sont des capsules globuleuses, arrondies. Leurs deux valves s'ouvrent partiellement. Ils contiennent des graines jaunes et lisses.
Cette plante semi-aquatique peut former de grands tapis flottants.

Espèces ressemblantes

Les fleurs et la forme des feuilles sont suffisamment caractéristiques pour éviter toute confusion.

Alimentation

Comme tous les végétaux, cette plante est autotrophe grâce à la photosynthèse. Menyanthes trifoliata fabrique sa propre matière organique grâce à l'eau, au dioxyde de carbone et à l'énergie lumineuse.

Reproduction - Multiplication

Reproduction sexuée
La floraison a lieu d'avril à juin-juillet. Très éphémère, la floraison se renouvelle facilement en situation très ensoleillée.
Les fleurs sont en grappe à l'extrémité des tiges florales. Elles comportent cinq pétales de couleur rose et blanche, en étoile, velus aux bords.
La pollinisation est entomogame* (= faite par les insectes).
Les fruits sont des capsules ovoïdes. Leurs deux valves s'ouvrent partiellement pour libérer des graines jaunes et lisses qui sont disséminées par l'eau (dissémination hydrochore*).
Reproduction asexuée
Menyanthes trifoliata se perpétue et se multiplie également par ramification de ses tiges rampantes.

Vie associée

Les trèfles d'eau peuvent former de grands tapis flottants où s'abritent des gastéropodes, des petits crustacés et des bryozoaires. C'est aussi le refuge de petits poissons, de tritons et de grenouilles. Ces plantes servent également d'ancrage à de nombreux micro-organismes.

Divers biologie

Le trèfle d'eau renferme un glucoside amer, la ményanthine.
Menyanthes trifoliata a des propriétés similaires à la gentiane (utilisée en cas de dyspepsie, manque d'appétit, mauvaise digestion, mal des transports, asthénie, surmenage, douleurs rhumatismales, fièvre, dermatose, dartres).

Informations complémentaires

Menyanthes trifoliata n'a rien à voir avec les autres trèfles qui sont des plantes de la famille des Fabaceae.

Réglementation

Les populations de Menyanthes trifoliata sont menacées un peu partout, et surtout en plaine.

En France, cette plante est protégée ou soumise à réglementation :
- De portée départementale :
Espèces végétales dans le département Meuse : Article 3
- De portée régionale :
Espèces végétales en région Pays-de-la-Loire : Article 1
Espèces végétales en région Centre : Article 1
Espèces végétales en région Nord-Pas-de-Calais : Article 1
Espèces végétales en région Picardie : Article 1
Espèces végétales en région Haute-Normandie : Article 1

En Wallonie (Belgique) :
Cette espèce est mentionnée dans l'Annexe 7 du décret du 6 décembre 2001 modifiant la Loi du 12 juillet 1973 de la Conservation de la Nature qui indique (Article 3) que cette espèce est partiellement protégée : vulnérable.

Origine des noms

Origine du nom français

Trèfle d'eau : à cause de ses feuilles à trois folioles et à son biotope semi-aquatique.

Origine du nom scientifique

Menyanthes : du grec [minuanthes]
trifoliata : du latin [tres] = trois et du latin [foliatus] = garni de feuilles ; soit garni de feuilles triples.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Magnoliophyta Angiospermes Plantes à fleurs dont les graines fécondées sont renfermées dans un fruit.
Classe Magnoliopsida Dicotylédones Embryons à deux cotylédons*.
Sous-classe Asteridae Astéridées
Ordre Solanales Solanales
Famille Menyanthaceae Ményanthacées
Genre Menyanthes
Espèce trifoliata

Nos partenaires