Luzerne marine

Medicago marina | L.

N° 4233

Méditerranée, côte atlantique française

Clé d'identification

Plante vivace, à souche ligneuse
Tiges rampantes de 10 à 50 cm de longueur
Tiges et feuilles recouvertes d’un tomentum blanchâtre épais
Feuilles composées de 3 folioles de forme ovale
Grappes de 5 à 10 fleurs jaunes de 9 mm maximum, de type papilionacé
Gousses cotonneuses en forme de spires à 2 ou 3 tours portant 2 rangs de courtes épines
Sur sables littoraux

Noms

Autres noms communs français

Luzerne maritime, luzerne des sables, minette des sables

Noms communs internationaux

Sea medick (GB), Erba-medica delle sabbie, erba-medica marina (I), Carretón de damas, carretón de playa (E), Alfals marí, melgó marí (Catalan), Strand-Schneckenklee, Meer-Schneckenklee (D), Μèdikè, mèdikè è thalassia, mèdikè tès paralias (EL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Medica marina (L.) Lam., 1779
Medica tomentosa Moench, 1802
Medica maritima Bubani, 1899
Medicago marina
var. inermis Rouy, 1899
Medicago marina var. tuberculata Rouy, 1899
Medicago murex var. inermis Rouy, 1899
Medicago murex var. tuberculata Rouy, 1899

Distribution géographique

Méditerranée, côte atlantique française

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

La luzerne marine est présente sur le littoral sableux de la façade atlantique de Gibraltar jusqu'à Brest, des côtes méditerranéennes de la métropole ainsi qu'en Corse. Elle se rencontre dans les régions méditerranéennes floristiques de l'Europe, de l'Asie et de l'Afrique.

Biotope

Cette espèce est commune sur les sables littoraux, particulièrement ceux de Méditerranée. On la rencontre sur les hauts de plages et les dunes embryonnaires.

Description

La luzerne marine est une plante vivace*, à souche ligneuse, aux tiges couchées, de 10 à 50 cm de longueur. Tiges et feuilles sont recouvertes d’un tomentum* blanchâtre épais. Les feuilles sont composées de 3 folioles* de forme ovale, portant des dents à leur extrémité. La taille maximale des feuilles est de 11 mm de longueur sur 7 de large.

Les fleurs, de type papilionacé*, mesurent jusqu’à 9 mm. Elles sont de couleur jaune, et réunies en grappes de 5 à 10.
Les fruits sont des gousses cotonneuses en forme de spire à 2 ou 3 tours, totalisant un diamètre de 6 à 8 mm. Elles portent 2 rangs de courtes épines et présentent des nervures latérales.

Espèces ressemblantes

Le lotier de Crète (Lotus creticus, L.) présente aussi des fleurs jaunes papilionacées, mais regroupées en inflorescences* de 6 fleurs au maximum au sommet d'un long pédoncule*. Ses feuilles sont nettement moins velues et sa gousse n'est pas spiralée. Son aire de répartition est beaucoup plus réduite. En France, il ne se rencontre qu'en Corse, sur la côte orientale et sur quelques sites de la côte occidentale.

Alimentation

Comme tout végétal, la luzerne marine élabore sa matière organique carbonée par photosynthèse* à partir de dioxyde de carbone, en utilisant la lumière comme source d'énergie. Son système racinaire lui permet d'absorber l'eau et les éléments minéraux.

Reproduction - Multiplication

La floraison s'étale d’avril à juin. Les gousses, munies de petites épines, sont disséminées par le vent et les animaux auxquels elles s'accrochent.

Les graines, entourées d'une coque épaisse, ont une forte capacité de dormance pour ne germer que quand les conditions sont favorables.

Vie associée

La luzerne marine vit en communauté avec d'autres plantes du littoral sableux, présentes sur les dunes mobiles telles que l'oyat (Ammophila arenaria), l'anthémis maritime (Anthemis maritima), le cakilier maritime (Cakile maritima), le chiendent à feuilles de jonc (Elytrigia juncea), le panicaut maritime (Eryngium maritimum), la criste marine (Crithmum maritimum), la giroflée des dunes (Matthiolia sinuata), l'euphorbe des sables (Euphorbia paralias), le liseron des dunes (Convolvulus soldanella), le diotis blanc (Achillea maritima), le sporobole piquant (Sporobolus pungens) ...

Réglementation

La luzerne marine est inscrite depuis 2011 sous le statut LC (préoccupation mineure) dans la Liste rouge européenne de l'UICN*, et dans la Liste rouge de la flore vasculaire de France métropolitaine.
Au niveau régional, elle est listée sous le statut LC dans les listes rouges de la flore vasculaire d'Aquitaine, de Corse, des Pays de la Loire. Son statut est NT (quasi-menacée) pour la Bretagne et Poitou-Charentes.

Cette espèce est aussi réglementée au niveau régional :

  • Elle est présente dans l'Article 1 de l'Arrêté du 8 mars 2002 relatif à la liste des espèces végétales protégées en région Aquitaine et de l'Arrêté du 25 janvier 1993 relatif à la liste des espèces végétales protégées en région Pays de la Loire complétant la liste nationale : "Afin de prévenir la disparition d'espèces végétales menacées et de permettre la conservation des biotopes correspondants, sont interdits, en tout temps, sur le territoire de la région Aquitaine, la destruction, la coupe, la mutilation, l'arrachage, la cueillette ou l'enlèvement, le colportage, l'utilisation, la mise en vente, la vente ou l'achat de tout ou partie des spécimens sauvages des espèces ci-après énumérées.
    Toutefois, les interdictions de destruction, de coupe, de mutilation et d'arrachage ne sont pas applicables aux opérations d'exploitation courante des parcelles habituellement cultivées."
  • Elle est aussi inscrite dans la Liste des espèces végétales déterminantes en Poitou-Charentes.

Origine des noms

Origine du nom français

Luzerne marine ou maritime : francisation du nom scientifique.

Luzerne des sables : en relation avec son habitat.

Origine du nom scientifique

Medicago : du latin [medica] = originaire de Médie, région d'Asie Mineure. Ce terme désigne en latin la luzerne.

marina : en latin = qui vient de la mer.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Magnoliophyta Angiospermes Plantes à fleurs dont les graines fécondées sont renfermées dans un fruit.
Classe Equisetopsida Equisetopsida
Sous-classe Magnoliidae Magnioliales
Ordre Fabales Fabales
Famille Fabaceae Fabacées
Genre Medicago
Espèce marina

Nos partenaires