Strombe aile de faucon

Lobatus raninus | (Gmelin, 1791)

N° 839

Atlantique tropical Ouest

Clé d'identification

Ouverture rose-rouge et brillante
Pied musculeux puissant
Yeux pédonculés
Opercule corné long, en croissant

Noms

Autres noms communs français

Strombe grenouille

Noms communs internationaux

Hawkwing conch (GB), Cobo ala de aguila (E)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Strombus raninus Gmelin, 1791
Lambis curruca
Röding, 1798
Strombus rarimus
Bosc, 1801
Strombus sulcatus G. Fischer, 1807
Strombus quadratus G. Perry, 1811
Strombus bituberculatus
Lamarck, 1822
Strombus bituberculatus Lamarck, 1822
Strombus lobatus
Swainson, 1823
Strombus costosomuricatus Mörch, 1852
Strombus nanus Bales, 1942
Strombus wilsonorum Petuch, 1994
Strombus praeraninus Kronenberg & Dekker, 2000

Distribution géographique

Atlantique tropical Ouest

Zones DORIS : Caraïbes

Présent dans toute la zone Caraïbe. On le trouve de la Floride aux côtes nord du Brésil.

Biotope

Le strombe aile de faucon se plaît dans les zones sableuses peu profondes et dans les prairies de zoostères, de 1 à 15 m de profondeur.

Description

La coquille du strombe aile de faucon peut atteindre 12 cm de long. Elle est conique, à spire* courte avec deux varices* sur le dernier tour. La partie supérieure de la lèvre externe s'étend vers le haut. La surface du coquillage est tachetée de brun et de rougeâtre. Elle peut être recouverte de débris ou d'algues.
Le strombe est doté d'un pied musculeux puissant. L'opercule* corné long, en forme de croissant, lui permet de creuser le sable ou d'avancer par bonds.
L'intérieur de la coquille est lisse et brillant. Sa couleur varie du rose au rouge.
Une échancrure à la base de la coquille permet au strombe d'observer les alentours à l'aide de ses yeux pédonculés caractéristiques. La tête porte aussi deux tentacules* sensoriels plus courts.

Espèces ressemblantes

On peut le confondre avec les autres strombes:
Lobatus gigas dont la coquille est plus grande et épaisse (20-30 cm). L'ouverture est rose lisse et brillante.
Lobatus costatus dont la coquille est épaisse blanchâtre ou laiteuse.
Lobatus gallus dont la coquille est orangée tachetée de blanc.
Strombus pugilis dont la coquille est plus petite (6 à 10 cm) et crème-orangé.
Strombus alatus dont la coquille est plus petite (5 à 10 cm), grise allant jusqu'au vert-turquoise pâle. L'ouverture est rouge orangé.

Alimentation

Le strombe se nourrit d'algues ainsi que de détritus organiques.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés et la fécondation est interne.
La larve* véligère* possède une minuscule coquille transparente. Après trois semaines passées dans le plancton*, la larve se pose sur le fond et se métamorphose.

Divers biologie

Chez le strombe adulte, le pavillon étalé appelé aussi lèvre se développe.
L'opercule est utilisé par l'animal comme levier afin de se redresser, ainsi que pour progresser par bonds en avant.

Informations complémentaires

Comme tous les strombidés, le strombe aile de faucon est occasionnellement récolté comme substitut du lambi pour la consommation locale.

Réglementation

L'espèce n'est pas réglementée, mais dans beaucoup de pays il est illégal de rapporter ces coquillages chez soi à son retour de vacances.

Origine des noms

Origine du nom français

Strombe : francisation du nom Strombus, qui était le nom scientifique du genre employé jusqu'en 2012.
Aile de faucon : dans le "Dictionnaire Classique d'histoire naturelle" qui date de 1822, on trouve l'explication suivante. "On a donné le nom d’Aile à la lèvre extérieure de certaines coquilles, lorsqu’elle se dilate d’une manière remarquable. Alors ces coquilles ont été appelées Ailées. Par suite on a donné cette dénomination vulgaire à presque tous les strombes de Linné, qui présentent ce caractère."

Origine du nom scientifique

Lobatus provient du grec [lobos] = lobe. Cette dénomination fait peut-être référence au sens botanique du mot lobe qui désigne une découpure des feuilles profonde large et arrondie, évoquant l'aspect découpé de la coquille et son ouverture profonde.
raninus, du latin [rana] = grenouille. Ressemblant à une grenouille, soit à cause de son mode de progression par bonds, soit à cause de la forme étalée du pavillon, qui lui donne un aspect palmé comme une patte de grenouille.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Caenogastropoda Caenogastropodes
Ordre Littorinimorpha Littorinimorphes
Famille Strombidae Strombidés

Coquille biconique. Premiers tours de la coquille avec des côtes radiales puis des varices noduleuses. Large pavillon lisse et nacré, avec des expansions digitiformes, une échancrure près de la base du labre (pour le pédoncule oculaire). Pied musculeux, opercule corné long, courbe et étroit (en faux), dentelé d'un côté. Herbivores.

Genre Lobatus
Espèce raninus

Nos partenaires