Strombe laiteux

Lobatus costatus | (Gmelin, 1791)

N° 469

Atlantique tropical Ouest

Clé d'identification

Coquille épaisse blanchâtre ou laiteuse de 10 à 20 cm
Ouverture lisse et brillante
Pied musculeux puissant
Pédoncules occulaires fins et longs
Opercule corné long en croissant

Noms

Noms communs internationaux

Milk conch, ribbed stromb (GB), Cobo (E), Milchflügelschnecke, (D), Melkvleugelslak (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Strombus costatus Gmelin, 1791
Strombus spectabilis Gmelin 1791
Aliger costatus (Gmelin, 1791)
Strombus inermis Swainson 1822
Strombus accipitrinus Martini
Strombus leydii

Distribution géographique

Atlantique tropical Ouest

Zones DORIS : Caraïbes

On le trouve de la Floride aux Bahamas jusqu'au Venezuela.

Biotope

Il fréquente les zones sableuses peu profondes, sable et prairies de phanérogames de 1 à 20 m de profondeur.

Description

La coquille épaisse est de couleur blanchâtre ou "laiteuse". Les spires sont courtes et les excroissances de la coquille sont arrondies.
Le strombe laiteux mesure 10 à 20 cm. Il est doté d'un puissant pied musculeux. L'opercule corné long en forme de croissant lui permet de creuser le sable ou d'avancer par bonds. L'intérieur de la coquille est lisse et brillant avec parfois des reflets dorés.
La tête de l'animal est verdâtre. Une échancrure à la base de la coquille permet au strombe d'observer les alentours à l'aide de ses yeux de couleur crème verdâtre portés par de longs et fins pédoncules.

Espèces ressemblantes

On peut le confondre avec le lambi, Strombus gigas, dans sa forme juvénile alors que le pavillon n'est pas encore très développé.

Alimentation

Le strombe se nourrit d'algues et de phanérogames ainsi que de détritus organiques.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés et la fécondation est interne.
Au moment de la ponte, les strombes laiteux se rassemblent en un point assez précis. On peut observer la femelle en train de pondre ses œufs, en forme de longs cordons de gelée collante qui contient les œufs microscopiques. Enroulée sur elle-même, la ponte en forme de croissant de 8 à 10 centimètres ressemble à une pelote de laine grise, couleur sable sale. Pendant ce temps, le mâle se tient derrière la femelle. Des pontes ont aussi été observées sans que l'accouplement ait lieu, il a été vraisembablement antérieur.

Vie associée

La coquille du strombe est souvent recouverte d'algues, d'éponge et parfois de corail.

Divers biologie

La larve* véligère* possède une minuscule coquille transparente. Après trois semaines passées dans le plancton*, la larve se pose sur le fond et se métamorphose. Chez le strombe adulte, la coquille forme un pavillon appelé aussi lèvre.
L'opercule est utilisé par l'animal comme levier afin de se redresser ainsi que pour progresser par bonds en avant. L'opercule lui sert aussi pour la défense contre les prédateurs.

Informations complémentaires

Lorsque le plongeur s'approche du strombe, celui-ci se rétracte dans sa coquille mais avec un peu de patience, le plongeur peut observer les yeux du strombe qui ressortent de sa coquille afin d'observer son entourage.
Le strombe laiteux est exploité localement afin de compléter la production de lambi (Strombus gigas).

Origine des noms

Origine du nom français

Strombe, du nom francisé de la famille, et laiteux, à cause de la couleur blanchâtre de la coquille.

Origine du nom scientifique

Strombus (ancien nom de genre)provient du grec [strombos] = toupie, coquillage conique. Le strombe laiteux est aujourd'hui rattaché au genre Lobatus, (latin) qui signifie lobé.
costatus du latin [costat-] = orné de côtes.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Caenogastropoda Caenogastropodes
Ordre Littorinimorpha Littorinimorphes
Famille Strombidae Strombidés

Coquille biconique. Premiers tours de la coquille avec des côtes radiales puis des varices noduleuses. Large pavillon lisse et nacré, avec des expansions digitiformes, une échancrure près de la base du labre (pour le pédoncule oculaire). Pied musculeux, opercule corné long, courbe et étroit (en faux), dentelé d'un côté. Herbivores.

Genre Lobatus
Espèce costatus

Nos partenaires