Feuille de pierre encorbellée

Lithophyllum stictaeforme / cabiochiae | (Areschoug) Hauck / (Boudouresque & Verlaque) Athanasiadis

N° 3597

Méditerranée, Atlantique Est

Clé d'identification

Algues calcifiées de couleur rose à violacée
Lames horizontales, arrondies et minces aux bords ondulés, souvent superposées
Thalle partiellement adhérent au substrat
Stries concentriques ou radiales sur la face inférieure
Espèces constitutives du coralligène

Noms

Autres noms communs français

Algue coralligène, lithophylle touffu, lithophylle de Cabioc'h

Noms communs internationaux

Stone-leaf (GB), Litofillo, pseudolitofillo foglia (I), Pseudolitofilo hoja (E), Ausgebreitetes Steinblatt (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Pour L. stictaeforme :
Lithophyllum expansum f. agariciforme Hauck
Lithophyllum expansum f. stictaeformis (Areschoug) Foslie
Lithophyllum frondosum (Dufour) G.Furnari, Cormaci & Alongi
Lithophyllum grandiusculum (Montagne) Woelkerling, Penrose & Y.M.Chamberlain
Melobesia frondosa Dufour
Melobesia stictaeformis Areschoug
Pseudolithophyllum expansum f. decumbens Foslie
Pseudolithophyllum expansum f. strictaeforme Philippi



Pour L. cabiochiae :
Pseudolithophyllum cabiochiae Boudouresque & Verlaque 1978
Lithophyllum frondosum f. cabiochiae (Boudouresque & Verlaque) Babbini & Bressan 1997

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Complexe stictaeforme : Méditerranée, Atlantique Est (de l'Espagne au Sénégal).
Complexe cabiochiae : endémique* de Méditerranée occidentale.

Biotope

Ce sont des espèces sciaphiles* fréquemment rencontrées dans l’infra* et le circalittoral*. On les trouve près de la surface dans les zones peu éclairées et soumises à de forts courants.
A plus grandes profondeurs (15 à 40 m), elles se développent au pied des posidonies et, de concert avec d’autres algues Corallinales telles que Neogoniolithon mamillosum ou Mesophyllum spp., elles contribuent à la formation des bioconcrétionnements coralligènes*.

Description

Ces algues sont entièrement calcifiées (aspect pierreux) de couleur rose (cabiochiae) ou violacée (stictaeforme).
Le thalle*, qui peut atteindre 20 cm de largeur, adhère au substrat* par sa partie centrale. Il est formé de lames horizontales, arrondies, libres, souvent superposées, très minces, de 0,4 mm (périphérie) à 2 mm d'épaisseur (au centre du thalle), et aux bords ondulés.
La face inférieure des marges porte de fines stries qui peuvent être soit concentriques (complexe stictaeforme), soit radiales (complexe cabiochiae).



Vue microscopique : en coupe verticale, la structure du thalle est une juxtaposition de filaments verticaux soudés. Les cellules ont des parois latérales arrondies et communiquent latéralement par des synapses secondaires (fusions cellulaires absentes).

Espèces ressemblantes

Les Corallinales Lithophyllum stictaeforme et Lithophyllum cabiochiae ont longtemps été considérées comme une seule espèce. Et de fait, les recherches taxonomiques ne sont pas terminées sur ces Corallinales qui sont actuellement considérées comme des groupements ou complexes d'espèces.



Il est extrêmement difficile de les distinguer sur photo. Sans examen microscopique, le critère actuel pour discriminer ces deux complexes d'espèces est l'orientation des fines stries sur la face inférieure des marges : concentriques pour L. stictaeforme et radiales pour L. cabiochiae. Cependant, ces faces étant souvent inaccessibles en plongée et/ou recouvertes d'organismes sciaphiles* (voir photos), il est pratiquement impossible de les différencier sous l'eau.



Il existe d'autres Corallinales du genre Lithophyllum ou Neogoniolithon en forme de lames roses à grisâtres, encroûtantes, globuleuses, ou partiellement anastomosées, en général très adhérentes au substrat. L'identification de la plupart de ces espèces est affaire de spécialiste.

Alimentation

Cette algue est autotrophe* photosynthétique*: elle élabore ses substances organiques à partir de minéraux, grâce à différents pigments rouges majoritaires, verts et bruns qui lui permettent de faire la photosynthèse.

Reproduction - Multiplication

Le cycle reproducteur est trigénétique* isomorphe* (caractérisé par trois générations qui se succèdent dans le temps : le tétrasporophyte* et le gamétophyte* (mâle ou femelle, l'espèce est dioïque*) identiques morphologiquement et le carposporophyte* qui se développe dans les conceptacles* femelles après fusion des gamètes*.
Les éléments reproducteurs (tétrasporanges, gamètes mâles et femelles et carposporanges) se développent dans des conceptacles (petites cavités plus ou moins enfouies dans le thalle et communiquant avec l'extérieur par un pore ou ostiole*).
Ces espèces sont pérennes*, c'est-à-dire que les gamétophytes et les tétrasporophytes peuvent vivre plusieurs années voire plusieurs dizaines d'années considérant leur vitesse de croissance très faible (< 1 cm par an).

Vie associée

Ces algues se développent avec d'autres Corallinales, l'ensemble de ces espèces calcifiées constitue la base du coralligène*.

Divers biologie

Le thalle, peu adhérent au substrat, est détachable en partie avec la pointe d'un couteau. Ce geste qui permettrait d'identifier sur le terrain le genre et l'espèce est fatal pour l'individu. Il est donc déconseillé. Un petit miroir style miroir de dentiste peut permettre un examen des faces inférieures des marges sans porter atteinte à l'algue. Toutefois si un prélèvement doit être réalisé, il doit se limiter à un petit fragment de lobe.

Informations complémentaires

D'après des études en cours, Lithophyllum stictaeforme / cabiochae regrouperait au moins 7 espèces différentes.

Origine des noms

Origine du nom français

Il est d'usage pour les végétaux de franciser le nom de genre et de traduire le nom d'espèce latin.
Lithophylle touffu est la traduction de L. frondosum, un des anciens noms valides de L. stictaeforme, aujourd'hui considéré comme synonyme.
Lithophylle de Cabioc'h est la traduction du nom scientifique de L. cabiochiae.
Par souci de simplification, feuille de pierre encorbellée est une traduction du nom de genre complétée par l'aspect des lames superposées.

Origine du nom scientifique

Lithophyllum : du grec [lith-] = pierre et [phyll-] = feuille. Se traduit littéralement par « feuille de pierre »
Du latin [frondosum] = feuillu, touffu et se traduit par « en forme de feuille ». Cette algue est nommée ainsi en raison de son aspect pierreux (algue calcaire), de sa finesse et de la forme du thalle (croûte).
stictaeforme : du grec [stictos] =pointillé, tacheté, aux couleurs variées. Allusion possible aux minuscules trous que sont les pores des conceptacles.
cabiochiae : en hommage à Jacqueline Cabioc'h, phycologue bretonne.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Rhodobionta / Rhodophyta Rhodobiontes Algues rouges, pour la plupart marines.
Sous-embranchement Eurhodophytina
Classe Florideophyceae Floridéophycées

Thalle élaboré formé de fins filaments branchés ou en lames.

Sous-classe Corallinophycidae Corallinophycidées
Ordre Corallinales Corallinales Calcification très importante qui donne au thalle un aspect minéral.
Famille Corallinaceae Corallinacées
Genre Lithophyllum
Espèce stictaeforme / cabiochiae

Nos partenaires