Mordocet

Lipophrys pholis | (Linnaeus, 1758)

N° 2695

Atlantique Nord-Est

Clé d'identification

Couleur beige, gris-brun ou verdâtre
Dessins en mouchetures irrégulières
Maxillaire clair
Point sombre entre les 1er et 2ème rayons épineux
Appendice en bouquet au niveau des narines antérieures
Profil de la tête arrondi

Noms

Autres noms communs français

Blennie pholis, pholis
Babouzek, pesk ar vil (Bretagne)

Noms communs internationaux

Pholis blenny, shanny (GB), Galeto d'Istria (I), Schan (D), Caboz gigante (P), Slijmvis (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Blennius pholis Linnaeus, 1758
Pholis laevis Fleming, 1828
Pholis carolinus Valenciennes, 1836
Blennius bufo (Lowe, 1843)
Pholis bufo Lowe, 1843

Dans certains ouvrages anciens, le nom de genre est écrit Lipophris.

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

On rencontre le mordocet sur les côtes de l'Atlantique Est, depuis le Maroc jusqu'à la Norvège.
Une étude récente (Journal of Experimental Marine Biology and Ecology, 403 (2011), 14–20) montre que sa répartition inclut les Açores, Madère et les côtes méditerranéennes proches de Gibraltar.

Biotope

Cette espèce est abondante à très faible profondeur (zone intertidale*) sur les côtes rocheuses ou caillouteuses. On la rencontre aussi à marée basse, dans les flaques, sous les algues, et parmi les anfractuosités rocheuses fraîches et humides.

Description

Cette blennie est assez grande et allongée, d'une taille moyenne de 16 cm, pouvant atteindre 18 cm. Le profil de la tête est arrondi. Il n'y a pas de sillon entre les yeux, plutôt grands. Les lèvres sont charnues.
Sa couleur est variable : beige, gris-brun ou verdâtre, souvent en fonction du substrat. Elle est de plus mouchetée irrégulièrement et des bandes verticales, foncées mais plus ou moins visibles, agrémentent sa livrée. Son maxillaire est systématiquement clair. Elle porte parfois une tache sombre derrière l'œil, pouvant ressembler à un ocelle*. Le mâle reproducteur est très foncé, le maxillaire restant clair.
Elle porte un tentacule* en bouquet d'au moins neuf branches au niveau des narines antérieures, mais n'a pas d'appendice sur le dessus de la tête.
La nageoire dorsale est composée d'une partie épineuse à l'avant et s'abaisse en décroché au niveau de la partie molle, à l'arrière. Elle est marquée d'un point sombre entre le premier et le second rayon épineux. Les nageoires pelviennes, positionnées sous la gorge, sont formées de deux longs rayons. Elles sont cependant robustes. Les nageoires pectorales, de forme plutôt pointue, s'étendent jusque vers l'anus.

Espèces ressemblantes

Lipophrys trigloides, la blennie trigloïde, est également une espèce commune à faible profondeur, sur les côtes rocheuses. Sa tête est trapue et ses yeux proéminents. Sa livrée est grisâtre, barrée de brun.

La blennie coiffée, Coryphoblennius galerita, vit aussi sur la roche à faible profondeur. Elle porte sur le front une sorte de corne en triangle, aux bords découpés.

Alimentation

Le mordocet se nourrit de petits animaux, comme des petites moules, des petits crabes ou des balanes, mais aussi parfois d'algues.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés, l'espèce est gonochorique*. Les mordocets sont sexuellement matures à partir de deux ans.
La reproduction a lieu en début d'été, souvent sous une pierre. Le mâle, alors dans sa livrée sombre aux lèvres claires, attire la femelle vers une cavité qu'il a choisie. Il y prendra soin des œufs de plusieurs femelles, par ventilation.

Divers biologie

Certains adultes développent un pli charnu sur le front.
Le mordocet est surtout actif durant la journée, en particulier à marée haute.
Piégé dans une flaque, il est capable "d’avaler de l’air" et de le transférer via son œsophage vascularisé, utilisé alors comme organe respiratoire secondaire. Le mucus qui recouvre sa peau l'aide aussi dans cette situation.

Informations complémentaires

Attention à ce poisson plutôt nerveux qui ne tolère pas la manipulation ! Menacé, il est capable d'infliger des morsures non anodines...

Origine des noms

Origine du nom français

Mordocet : du breton [mordouseg] = crapaud de mer.
Mais "mordouseg" désigne à la fois, selon les ports et les époques, la baudroie (Lophius piscatorius) et toutes les blennies. Ces dernières étaient également appelées "bichichi" dans la région de Concarneau.
(selon post forum DORIS n°7715).

Origine du nom scientifique

Lipophrys : du grec [lipo-] = graisse et [ophrys] = sourcils, par référence à sa tête haute et arrondie, ressemblant peut-être à une bosse,
pholis : du grec [pholidotos] = écailleux.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Blennioidei Blennioïdes
Famille Blenniidae Blenniidés Nageoire dorsale unique.
Genre Lipophrys
Espèce pholis

Nos partenaires