Labre capitaine

Lachnolaimus maximus | (Walbaum, 1792)

N° 2422

Atlantique tropical Ouest

Clé d'identification

Corps haut atteignant 91 cm de longueur, très comprimé latéralement
3 premiers rayons de la dorsale très longs
Museau proéminent, bouche protractile
Queue en croissant
Pectorales jaunes
Partie antérieure de la tête plus foncée que le reste du corps
Iris rouge orangé
Livrée variable : blanche, gris bleuté, rosée parfois rouge marbré de blanc

Noms

Autres noms communs français

Aigrette

Noms communs internationaux

Hogfish (GB), Boquinete, capitán, doncelle de pluma, pargo pluma, pez perro, pez gallo (E), Riesenschweinsfich (D), Zwijnslipvis (NL), Ornefisk (DK), Bodião-de-pluma (P)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Labrus maximus Walbaum, 1792

Distribution géographique

Atlantique tropical Ouest

Zones DORIS : 5 Caraïbes

Cette espèce se rencontre dans l'Atlantique Ouest, de la Caroline du Nord (USA) au Brésil en passant par le golfe du Mexique et les Caraïbes.

Biotope

Lachnolaimus maximus fréquente les récifs et zones sableuses riches en gorgones, généralement entre 3 et 40 m de profondeur, même s'il a été observé à 90 m. Les juvéniles sont plus présents dans les herbiers peu profonds.

Description

Lachnolaimus maximus est un poisson au corps ovale comprimé latéralement, ce qui est assez inhabituel dans la famille des Labridés, généralement plus allongés et épais. Il peut atteindre 91 cm de longueur, même si les individus observés dépassent rarement les 45 cm.
Les écailles sont larges et bien visibles. La nageoire dorsale débute par 3 longs rayons épineux suivis d'une dizaine d'épines courtes puis par une partie molle haute et pointue. La nageoire caudale est en forme de croissant effilé et l'anale est triangulaire et pointue. Les pectorales sont jaune plus ou moins intense. Le pédoncule* caudal est très large. La bouche protractile* est très grande. L'iris* est rouge orangé. Les mâchoires portent de fortes canines dirigées vers l'avant et de plus petites dents en arrière.

La livrée est très variable et, comme la forme du museau, elle va changer avec l'âge.

Chez les jeunes et les femelles (= phase initiale), le museau est relativement prononcé et forme une ligne droite avec le front. Le corps est blanc, grisâtre, rosâtre ou saumoné, parfois marbré. Une tache noire est généralement présente à l'arrière de la base de la partie molle de la nageoire dorsale. Une petite tache jaune est accolée à cette tache noire. Une bande foncée part de l'échancrure de la lèvre supérieure, remonte en passant derrière l’œil, devient plus foncée et se termine au début de l'insertion de la nageoire dorsale. Une discrète réticulation jaune et bleue couvre la tête et l'opercule*.

En phase intermédiaire (changement de sexe), le museau est encore plus prononcé et sa partie supérieure, tout comme sa lèvre supérieure, s'épaissit ce qui lui donne un profil concave et non plus droit avec le front. La partie antérieure de la tête, jusqu'à la bande reliant la lèvre à la dorsale, devient foncée et sa couleur tranche clairement avec celle du reste du corps qui lui reste blanc, gris ou rosé. Les pectorales deviennent jaune plus intense et généralement, une tache noire apparaît au-dessus d'elles. Le mâle (phase terminale) a un corps blanc pur, les pectorales bien jaunes et la tache noire au-dessus de ces nageoires est présente. La partie antérieure de la tête est brun foncé à noire et cette couleur se prolonge également à la base de toute la nageoire dorsale. Cette couleur se retrouve aussi sur les premiers rayons de la nageoire anale et de la partie molle de la dorsale, sur la moitié distale des nageoires pelviennes et dans la partie centrale jusqu'aux pointes de la nageoire caudale.

Enfin, la livrée peut changer en quelques secondes suivant l'humeur de l'individu, notamment quand il cherche sa nourriture dans le sable. Il devient alors rouge chiné de blanc.

Espèces ressemblantes

C'est le seul labre dont les premiers rayons de la dorsale sont aussi développés. De plus, avec son museau prononcé il présente un profil caractéristique qui le différencie de toutes les autres espèces.

Alimentation

Le labre capitaine se nourrit de mollusques, de crustacés et d'oursins qu'il débusque en soufflant de l'eau dans le sable. Il possède de fortes canines pour broyer ses proies.

Reproduction - Multiplication

Cette espèce est hermaphrodite* protogyne* et monandrique*, c'est-à-dire sans mâles primaires, tous les individus naissant femelles. Le changement de sexe intervient entre 3 à 5 ans, lorsque l'individu atteint une taille de 30 à 40 cm. Une femelle de 13 ans et 69 cm a cependant été observée. Ce changement se produit juste après une dernière ponte et la transformation en mâle est lente et prend plusieurs mois.
Entre janvier et mai, des harems, composés d'un mâle et de plusieurs femelles, se forment et la reproduction intervient à l'aube ou en fin de journée. Les individus d'un même harem nagent ensemble vers la surface lentement puis de plus en plus vite lors de la remontée. Au maximum de leur ascension, mâle et femelles rejettent leurs gamètes* dans la colonne d'eau où a lieu la fécondation*. Une fois leurs gamètes relâchés, tous les individus redescendent vers le fond. Ce manège se reproduit plusieurs fois, toutes les femelles ne libérant pas leurs gamètes en même temps.
Les œufs puis les larves* ont une vie planctonique*. Les larves éclosent environ 24 heures après la fécondation et la métamorphose* a lieu après quelques semaines.

Vie associée

Les prédateurs du labre capitaine sont les carangues et les requins.
Nerocila benrosei est un isopode parasite externe de ce poisson.

Divers biologie

Le plus gros labre capitaine capturé pesait 11 kg.

Sa nageoire dorsale est constituée de 14 épines et 11 rayons mous et sa nageoire anale de 3 épines et 10 rayons mous. La ligne latérale* est constituée de 32 à 34 écailles.

Ce poisson a une longévité d'au moins 23 ans mais elle est très variable suivant les régions. Voici par exemple l'âge et la taille maximale relevés :

  • Est du golfe du Mexique : 23 ans pour 82,4 cm
  • Bermudes : 16 ans pour 84,4 cm
  • Sud de la Floride : 13 ans pour 62,2 cm
  • Los Roques, Venezuela : 10 ans pour 68,7 cm
  • Belize : 7 ans pour 55,4 cm
  • Margarita, Venezuela : 5 ans pour 35,5 cm.

Informations complémentaires

La chair de ce poisson est très appréciée et il est souvent pêché, mais il peut être ciguatérique* et est alors impropre à la consommation.
Du fait de cette surpêche, les plus gros individus se rencontrent de plus en plus profond ou dans les zones protégées.

C'est le plus grand Labridé d'Atlantique et le seul représentant du genre Lachnolaimus.

Réglementation

Malgré sa large répartition géographique c'est une espèce peu abondante. De plus, du fait de la pression de la pêche, notamment de la pêche sous-marine ou à la ligne, la population du labre capitaine a baissé de 30 % et même 60 % en Floride. Pour cela, il est classé comme VU (vulnérable) dans la liste rouge de 2010 des espèces menacées de l'UICN*.
Des mesures de protection ont été prises aux Etats-Unis avec une taille maximale de pêche de 30,5 cm pour protéger les adultes reproducteurs, un maximum de 5 individus par jour par pêcheur à la ligne et l'interdiction de certains types de pêche (pêche sous marine avec bouteille) mais la population continue de diminuer.

Origine des noms

Origine du nom français

Labre capitaine fait référence aux 3 longs rayons de la dorsale par analogie avec les 3 galons du grade de capitaine.

Origine du nom scientifique

Lachnolaimus : du grec [lachnes] = plus poilu que les autres et [laimos] = gorge.

maximus : du latin [maximus] = le plus grand, en référence à sa grande taille.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Labroidei Labroïdes Une seule dorsale, dents molariformes formant un puissant appareil masticatoire.
Famille Labridae Labridés Lèvres épaisses.
Genre Lachnolaimus
Espèce maximus

Nos partenaires