Holothurie à points

Isostichopus badionotus | (Selenka, 1867)

N° 1946

Atlantique tropical ouest, golfe de Guinée

Clé d'identification

Tégument épais, rigide, plissé
"Verrues" dispersées, de couleur contrastée
Trois rangées de podia à la face inférieure
Section transversale en forme de trapèze

Noms

Autres noms communs français

Holothurie pointillée, holothurie verruqueuse, crotte d'âne

Noms communs internationaux

Three-rowed sea-cucumber (GB), Cohombro de mar de tres filas (E), Drei-Reihen-Seegurke (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Stichopus badionotus Selenka, 1867
Stichopus haytiensis Semper, 1868
Stichopus errans Ludwig, 1875
Stichopus maculatus Greef, 1882
Stichopus assimilis Bell, 1883
Stichopus xanthomela Heilprin, 1888



Distribution géographique

Atlantique tropical ouest, golfe de Guinée

Zones DORIS : Caraïbes

Atlantique ouest : des Bermudes au nord au Brésil au sud, elle est présente dans tout l’arc antillais, dans le golfe du Mexique et dans la mer des Caraïbes.
On la trouve aussi du côté ouest atlantique, dans le golfe de Guinée.

Biotope

L’holothurie à points se trouve préférentiellement sur les herbiers clairsemés d’herbe à tortue (Thalassia testudinum) ou d’herbe à lamentin (Syringodium filiforme), et les fonds sableux ou caillouteux avec algues.

Description

Isostichopus badionotus est une grande holothurie qui peut atteindre 50 cm de long. Son tégument est épais, rigide, et sillonné de plis transversaux chez les vieux individus (les juvéniles ne montrent pas ces plissements).
La face ventrale est aplatie et montre une démarcation nette avec la face supérieure : en section transversale, son corps serait de forme trapézoïdale. Trois rangées de pieds ambulacraires* s’alignent le long de la face ventrale.

Des "verrues" coniques, plus ou moins alignées, sont dispersées sur le dos et alignées sur les côtés
. La couleur est très variable : en général beige à orangée avec des taches brun chocolat sur les "verrues", ou au contraire marron avec des taches claires, ou plus rarement d’une couleur uniformément brune.
Les jeunes individus peuvent être dépigmentés ou au contraire d’un rouge brillant, jaunes ou orangés.

Espèces ressemblantes

Elle peut être confondue avec l’holothurie mexicaine (Holothuria mexicana), qui a également un aspect boudiné avec des sillons transversaux, mais cette dernière n’a jamais de pointes avec des taches contrastées sur le dos. De plus, la section de son corps est arrondie, sans démarcation nette entre face ventrale et face supérieure.

Alimentation

L’holothurie à points a une bouche en position ventrale, entourée d’une petite couronne de tentacules aplatis, et ingère consciencieusement la couche supérieure du sédiment sur lequel elle se trouve. Elle digère les éléments végétaux, la méiofaune* (foraminifères, petits gastropodes, crustacés…) et rejette le reste sous forme de "boudins de sable".

Vie associée

Isostichopus badionotus fait partie des espèces d’holothuries qui hébergent parfois un petit poisson, Carapus bermudensis, qui s’abrite dans son tube digestif où il s’introduit en marche arrière, par l’anus. Cette "cohabitation interne" est certainement profitable au poisson qui est ainsi à l’abri des prédateurs, mais on ignore dans quelle mesure elle est nocive pour l’holothurie.

L'holothurie à points est souvent associée à une petite crevette-bourdon, Gnathophyllum americanum, qui vit sur son dos et se nourrit probablement de débris alimentaires.

Divers biologie

Contrairement à l’holothurie à fourrure qui est une contorsionniste, l’holothurie à points est une championne de lenteur et ne parcourt pas plus de 50 centimètres par jour ! Elle exploite sur place, intégralement, le sédiment où elle se trouve, ce qui explique sans doute qu’on ne la voit jamais sans un chapelet de déjections à son extrémité arrière.

Origine des noms

Origine du nom français

Holothurie à points, à cause des gros points de couleur contrastée qui sont presque toujours présents et remarquables.

Origine du nom scientifique

Isostichopus : du grec [iso] = égal ; [sticho] = rangée, série, et [pous] = pied. Ce qui veut dire à peu près : qui a les pieds en rangées régulières.
badionotus
: du latin [badio-] = bai, brun roux, et [notum] = dos : à dos brun roussâtre, pour la livrée caractéristique de cet animal.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Echinozoa Echinozoaires Echinodermes non étoilés de forme globuleuse ou allongée. Ce groupe renferme les oursins et les concombres de mer.
Classe Holothuroidea Holothuroïdes Echinodermes vermiformes, ouverture buccale à l’extrémité antérieure du corps et entourée d’une couronne de tentacules rétractiles, anus postérieur, une seule gonade : holothuries, concombres de mer.
Endosquelette réduit à de microscopiques ossicules ou plaques, inclus dans la paroi du corps.
Ordre Synallactida

Il n'y a pas de critère extra-génétique pour ce nouvel Ordre (2017) à part le fait que les espèces de ce taxon sont toutes épibenthiques avec la bouche tournée vers le sol.

Famille Stichopodidae Stichopodidés

Corps de section carrée ou trapézoïdale. Pas de tubes de Cuvier.
La gonade forme 2 touffes de chaque côté de la mésenterie dorsale.
Sclérites dominants en forme de bâtonnets branchés ou en forme de C et de S.

Genre Isostichopus
Espèce badionotus

Nos partenaires