Eponge-corde noire et verte

Iotrochota birotulata | (Higgin, 1877)

N° 628

Atlantique Ouest tropical

Clé d'identification

Rameaux dressés ou rampants
Branches noueuses, noires et vertes

Noms

Autres noms communs français
Eponge digitée verte
Noms communs internationaux
Black bush sponge (USA), Green finger sponge (GB), Grüner Finger-Schwamm (D), Esponja verde de dedos (E)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Hyrtios musciformis Duchassaing & Michelotti, 1864
Halichondria birotulata Higgin, 1876

Distribution géographique

Atlantique Ouest tropical

Zones DORIS : Caraïbes

De la Floride au Venezuela, non signalée aux Bermudes.

Biotope

Assez tolérante aux conditions extérieures, on la trouve un peu dans tous les milieux : récifs, tombants, baies, mangroves, herbiers de Thalassia. Souvent à faible profondeur (de 2 à 15 m), on la signale exceptionnellement jusqu'à 65 m.

Description

Cette éponge branchue forme des buissons aux rameaux dressés ou rampants. Les branches d'aspect noueux font de 1 à 3 cm de diamètre au maximum pour environ 50 cm de longueur. Elles sont de couleur noire, recouvertes d'une pruine jaune verdâtre discontinue, et fréquemment colonisées par des zoanthaires jaune orangé.
Les oscules* sont peu nombreux, ronds, de taille irrégulière.
La consistance est assez ferme, résistante, elle produit un mucus noirâtre si on la manipule.

Espèces ressemblantes

Une espèce très ressemblante a été identifiée aux Bahamas : Iotrochota atra (Whitfield, 1901). L'aspect est presque identique et seule l'étude des spicules permet de la distinguer (le squelette ne contient que des mégasclères).

Alimentation

Comme (presque) toutes les éponges, se nourrit en filtrant les particules microscopiques contenues dans l'eau.

Vie associée

Cette éponge est presque systématiquement colonisée par le zoanthaire doré Parazoanthus swiftii, jaune orangé, en longs cordons confluents ou enroulés autour des branches.

Divers biologie

Charnue et même juteuse, c'est une des proies préférées des poissons-anges mangeurs d'éponge. Si on la manipule sans précaution, elle produit un jus pourpre-noirâtre qui tache les doigts.

Informations complémentaires

Le squelette est constitué d'un réseau désordonné de fibres de spongine* pigmentée, avec de grands spicules lisses (styles*, strongyles*) en paquets serrés, et des microsclères* typiques appelés birotulas (éparpillés dans les tissus).
Ces birotulas sont formés d'une courte tige terminée à chaque extrémité par un disque rayonné, en forme d'ombrelle de parapluie : l'ensemble ressemblant vaguement à un essieu.

Origine des noms

Origine du nom scientifique

Iotrochota : du grec [io-] : violette, sans doute à cause du jus pourpre que produit cette éponge, et [trokh-] = roue : donc pourpre et munie de roues (voir le nom d'espèce)
birotulata : ainsi nommée en référence à ses spicules* caratéristiques appelés « birotulas » , du latin [rotula] qui veut dire petite roue.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymella.

Ordre Poecilosclerida Poécilosclérides « Eponges à spicules variés ». Charpente de spicules siliceux (styles ou acanthostyles) renforcée de spongine. Plusieurs types de mégasclères et de microsclères (chèles, sigmas...).
Sous-ordre Myxillina Myxillines
Famille Iotrochotidae Iotrochotidés
Genre Iotrochota
Espèce birotulata

Nos partenaires