Hippolyte bossue

Hippolyte leptocerus | (Heller, 1863)

N° 1407

Manche, Atlantique Est, Méditerranée

Clé d'identification

Jusqu'à 20 mm de longueur totale
Abdomen très cambré formant une bosse sur le dos
Rostre plus court que la carapace, dépassant au plus le pédoncule antennulaire
Rostre au maximum avec 4 dents sur le dessus au niveau de l'œil et 4 dents au-dessous à la pointe
Couleur variable, souvent brune ou rougeâtre

Noms

Noms communs internationaux

Seagrass shrimp (GB), Cambara sartaiola (I), Gamberetto di giglio (I), Seegrasgarnele (D), Camarão (P)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Virbius gracilis Heller, 1862
Virbius leptocerus Heller, 1863
Hippolyte longirostris armoricana Sollaud in Bourdon, 1965
Hippolyte longirostris (Czerniavsky, 1868)
Virbius rectifrons Czerniavsky, 1884
Virbius tenuirostris Czerniavsky, 1884

Distribution géographique

Manche, Atlantique Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Hippolyte leptocerus se rencontre sur les côtes européennes du sud des îles Britanniques jusqu'au Portugal, elle est présente dans toute la Méditerranée et en mer Noire. Elle est également présente sur les côtes d'Afrique tropicale jusqu'en Guinée.

Biotope

Cette petite crevette vit surtout dans les algues et la végétation photophile* de faible profondeur en mode calme jusqu'à 30 m de profondeur et plus rarement dans les herbiers de phanérogames marines (zostères, cymodocées, posidonies).

Description

Cette petite crevette mesure en général 10 à 15 mm de longueur totale (20 mm maximum). La caractéristique principale de cette espèce est d'avoir l'abdomen très cambré formant une bosse sur le dos et un rostre court ou très court sans dent sur la moitié supérieure distale.

Le corps est composé de 2 parties :

Le céphalothorax*, porte le céphalon* dont la carapace* est soudée au péréion*. Le rostre*, partie antérieure du céphalon, est relativement peu développé chez cette espèce : il est plus court que la carapace, et peut dépasser légèrement le pédoncule* antennulaire ; il porte au maximum 4 dents sur le dessus au niveau de l'œil et zéro à quatre dents au-dessous de la pointe ; il y a moins de dents sur le rostre des mâles que sur celui des femelles. Les yeux relativement gros sont composés et pédonculés. Les premières paires d'appendices facilement visibles sont les maxillipèdes*. Les deux premières paires de pattes portent des pinces très grêles qui servent à l'alimentation et à la toilette, les 3 paires de pattes suivantes servent à la locomotion. La seconde paire de pattes est très fine et possède un carpe (ou carpopodite*, segment après le "coude" sur la patte) divisé en 3 articles (comme chez toutes les espèces du genre Hippolyte). Les branchies ne sont pas visibles extérieurement, elles sont protégées par un repli latéral de la carapace, le branchiostégite*.

Le pléon*, est composé de 5 segments, porteurs chacun d'une paire de pléopodes*. Chez les mâles, les deux premières paires de pléopodes sont transformées en lien avec leur fonction copulatoire. Le dernier segment de l'abdomen porte une paire d'uropodes* et le telson* médian.

La couleur est liée au milieu où évolue cette espèce. Elle est communément décrite "hétérogène brune" sur les algues brunes comme les cystoseires ou les sargasses ou "hétérogène rouge" sur les algues rouges comme les corallines, Polysiphonia, Halopithys... . Les pigments sont situés au niveau de deux bandes foncées qui suivent respectivement les lignes médio-dorsale et médio-ventrale, et se rejoignent aux deux extrémités du corps. L'extrémité des pattes comporte souvent des annulations claires / sombres bleutées ou violacées.

Espèces ressemblantes

Les espèces les plus voisines sont Hippolyte varians en Atlantique et H. holthuisi en Méditerranée. Ces espèces ont un rostre avec au moins une dent sur le bord supérieur près de l'extrémité apicale*.
L'hippolyte bouledogue de Cranch Eualus cranchii est également assez semblable mais l'espèce est plus massive voire globuleuse, se rencontre plutôt sous les pierres que sur les algues, et serait moins photophile ; la seconde paire de pattes possède un carpe divisé en 7 articles mais ce critère utilisé par les scientifiques n'est bien évidemment pas visible en plongée...

Alimentation

Cette petite crevette serait plutôt omnivore ; elle se nourrit par broutage des épibiontes* trouvés sur d'autres supports comme des petites algues et petits animaux fixés ainsi que de petits organismes mobiles associés.

Reproduction - Multiplication

H. leptocerus est une espèce gonochorique* dont les femelles sont ovigères* à la saison chaude, de mai à novembre sur les côtes de la Manche et de l'Atlantique. Le développement larvaire* se fait en plusieurs stades zoé* (probablement cinq). Tout le stade larvaire est planctonique*.

Vie associée

Il est à noter que cette crevette peut porter des isopodes parasites comme le bopyre Boyrina ocellata.

Divers biologie

On peut estimer sa durée de vie entre 16 et 20 mois. Comme les autres espèces de crevettes, les prédateurs de H. leptocerus sont les poissons, les céphalopodes, les gros crustacés.

Origine des noms

Origine du nom français

Hippolyte bossue
Hippolyte : il s'agit d'un nom commun chez les crevettes appartenant à la famille des Hippolytidés ;
bossue : en référence à l'abdomen particulièrement cambré chez cette espèce.

Origine du nom scientifique

Hippolyte : nom tiré de la mythologie grecque, c'était le nom de la reine des Amazones.
leptocerus : contraction du grec [leptos] = mince, effilé, et [cere] = corne. Soit un animal à la corne (= rostre) effilée.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Heterodonta Hétérodontes Charnière à dents dissociées. Siphon bien développé permettant aux organismes de se nourrir et de respirer tout en restant enfouis.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Caridea Caridés Les Caridés sont caractérisés par des pléopodes natatoires. C'est à ce groupe qu'appartiennent une grande partie des espèces de crevettes.
Famille Hippolytidae Hippolytidés
Genre Hippolyte
Espèce leptocerus

Nos partenaires