Herbe en faucille

Thalassia hemprichii | (Ehrenberg) Ascherson

N° 1318

Indo-Pacifique Ouest

Clé d'identification

Feuilles en bouquet rubané
Tiges secondaires verticales
Amas fibreux sur le rhizome
Rhizome rugueux
Taches sombres sur les feuilles

Noms

Noms communs internationaux
Sickle seagrass, thalassia sea grass, thalassia, turtle grass (GB)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Schizotheca hemprichii (Ehrenberg)

Distribution géographique

Indo-Pacifique Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Cette plante est présente dans l'Indo-Pacifique, des côtes africaines aux îles de Micronésie, et du sud du Japon à l'Australie.

Biotope

Thalassia hemprichii se rencontre dès la zone intertidale et se cantonnerait aux 5 premiers mètres. Elle est présente dans le lagon sur fond sableux-vaseux ainsi que sur les platiers coralliens.

Description

Thalassia hemprichii est une plante à fleur sous-marine.
La tige principale de T. hemprichii est un rhizome* souterrain qui court horizontalement dans le substrat. Il est robuste (jusqu'à 5 mm de diamètre), et sa surface est irrégulière car marquée de nœuds disposés à intervalles réguliers très rapprochés (tous les 4 à 7 mm). Ces nœuds portent des écailles beiges (petites feuilles), ou bien la cicatrice de ces dernières si elles sont tombées. Certains de ces nœuds développent des tiges secondaires verticales légèrement incurvées, et elles-mêmes constituées de quelques nœuds. Les feuilles émergent en panache rubané au bout de ces tiges latérales.
Les feuilles sont de couleur verte. Elles sont allongées, rectangulaires et aplaties. Elles peuvent faire 40 cm de long et 1 cm de large. Leur extrémité est arrondie mais légèrement crénelée. Le limbe* porte de nombreuses et très fines nervures parallèles entre elles. Il peut être ponctué de taches sombres qui correspondent à des amas de cellules qui produisent des tanins (molécules végétales de couleur sombre aux propriétés diverses selon les espèces). Les feuilles sont entourées à leur base par une gaine pâle bien visible (de 3 à 7 cm de haut), qui persiste après la chute des feuilles, formant alors un amas fibreux sur le rhizome.
Les racines émergent à l'emplacement de certains nœuds, et s'enfouissent dans le sédiment.

Espèces ressemblantes

La confusion est possible avec Cymodocea serrulata, spécialement au niveau des feuilles. Cependant, la gaine des feuilles de C. serrulata ne laisse pas de trace fibreuse sur le rhizome comme celle de T. hemprechii. De plus, le rhizome de C. serrulata est lisse.

Alimentation

Thalassia hemprichii utilise les sels minéraux prélevés au niveau des racines. La photosynthèse* réalisée au niveau des feuilles vertes est leur source de carbone, et nécessite une bonne exposition au soleil. La couleur verte est due à la présence d'un pigment vert photosynthétique, la chlorophylle.

Reproduction - Multiplication

Les fleurs mâles et femelles sont sur des individus séparés.
Le fruit produit par Thalassia hemprichii est globuleux. Il contient entre 1 et 3 graines.

Vie associée

Thalassia hemprichii est souvent associée dans les herbiers à d'autres phanérogames comme par exemple Cymodocea serrulata, Halophila ovalis, Enhalus acoroides, Halodule uninervis, mais elle peut aussi, plus rarement, constituer à elle seule des parcelles d'herbier diffus à dense.
En tant qu'êtres photosynthétiques*, les herbes sous-marines forment les premiers maillons des chaînes alimentaires : en se nourrissant de sels minéraux et de lumière, ce sont les premiers êtres vivants à pouvoir coloniser une zone pauvre, dépeuplée ou abîmée. Puis viennent les organismes herbivores (Dugong dugon, tortues, divers poissons, nombreux nudibranches, etc.), ainsi que divers juvéniles qui se réfugient entres les herbes. Les herbiers sont donc un incroyable vivier nourricier pour les océans.
Les feuilles de T. hemprichii servent de refuge à des épibiontes*.

Origine des noms

Origine du nom français

Herbe en faucille est une proposition du site DORIS et correspond à la traduction du nom commun en anglais.

Origine du nom scientifique

Thalassia : du grec [thalassa] = mer, du latin [ia] =  relatif à.
Cette herbe est une plante marine.
hemprichii :  Wilhelm Friedrich Hemprich est un naturaliste allemand (1796-1825).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Magnoliophyta Angiospermes Plantes à fleurs dont les graines fécondées sont renfermées dans un fruit.
Classe Liliopsida Monocotylédones Un seul cotylédon* dans la graine. Les nervures des feuilles sont parallèles.
Sous-classe Alismatidae Alismatidées
Famille Hydrocharitaceae Hydrocharitacées
Genre Thalassia
Espèce hemprichii

Nos partenaires