Etoile cuir sanguine

Henricia sanguinolenta | (O.F. Müller, 1776)

N° 368

Atlantique Nord Est, Manche, mer du Nord

Clé d'identification

Etoile de 10 à 20 cm d'envergure
Bras allongés, de section circulaire, éclaircis à leur extrémité
Couleur générale rose-rouge à violet, souvent tachetée
Texture rigide et coriace, rugueuse au toucher

Noms

Autres noms communs français

Etoile de cuir boréale, étoile de mer sanguine, étoile (criblée) sanguinolente, étoile de mer (astérie) rouge-sang, étoile de mer sanguinolente

Noms communs internationaux

Northern blood-starfish (GB), Estrella de sangre boreal (E), Nordliche Blutstern (D), Estrela sanguinea boreal (P), Noordse bloedzeester (NL), Nordisk blodsjostjerne (N)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Asterias sanguinolenta O.F. Müller, 1776
Cribella sanguinolenta
(O.F. Müller, 1776)
Asterias tenuispina Lamarck, 1816
Asterias savaresi Delle Chiaje, 1827
Asteracanthion tenuispinus Müller & Troschel, 1842
Echinaster sarsi J. Müller & Troschel, 1844
Echinaster oculatus f. minor Düben & Koren, 1846
Cribrella sanguinolenta var. curta Norman, 1869
Cribrella pectinata Verrill, 1894
Cribrella sanguinolenta f. laevior Michailovskij, 1902
Henricia sanguinolenta miliaris Verrill, 1914
Henricia perforata Rasmussen, 1965

Distribution géographique

Atlantique Nord Est, Manche, mer du Nord

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Atlantique Nord-Ouest

Il s'agit d'une espèce circumpolaire que l'on pourra observer depuis l'Arctique jusqu'aux côtes de la Manche. Elle est également présente à l'Est, jusqu'à l'estuaire et le golfe du Saint Laurent.
En France, le nord de la Bretagne semble être la limite méridionale de sa distribution.

Biotope

L'étoile cuir sanguine affectionne généralement les eaux froides et les fonds meubles ou rocheux, depuis la ligne de marée basse jusqu'à plus de 2000 mètres de profondeur.

Description

L'étoile de cuir sanguine a un diamètre moyen d'une dizaine de centimètres (jusqu'à 20 cm au maximum).
En général, le nombre de bras est de cinq, parfois six. Ces bras, rigides et coriaces au toucher, sont très allongés, de section circulaire et de forme triangulaire. Leur extrémité arrondie, qui a tendance à se relever, présente une teinte bien plus claire.
La couleur de cette étoile varie du rose-rouge au violet, parfois jaune-orangé. Sa surface, hérissée de plusieurs petites épines de longueur égale, est souvent marbrée ou tachetée. L'anus central et la plaque madréporique sont bien différenciés et aisément observables. De très nombreuses papules respiratoires bien visibles se dressent au travers du tégument.
Ventralement, on trouve un sillon ambulacraire par bras. Ces sillons sont plutôt étroits et accueillent deux rangées de podias. La face ventrale est également colorée de rouge et de violet, mais de teinte plus claire.

Espèces ressemblantes

Henricia oculata est une espèce très ressemblante, mais beaucoup plus lisse au toucher : les épines sont recouvertes de peau et de mucus. Une véritable identification dans la zone d'habitat commune (Bretagne Nord) ne peut se faire qu'en laboratoire : on constate alors chez Henricia sanguinolenta la présence de papules sur les plaques actinolatérales et la présence de piquants sur les plaques supéromarginales.



H. oculata est plus petite (10 cm d'envergure), et les côtes ouest de la Manche sont sa limite nord de répartition. Certains ouvrages mentionnent que les aires de distribution des deux espèces ne se chevauchent pas. Il semble en fait que sur les côtes ouest de la Manche (Finistère, Côtes d'Armor), ces deux espèces cohabitent...

Alimentation

L'étoile de cuir a un régime carnivore et se nourrit essentiellement d'éponges (Hymeniacidon, Halichondria, Adocia), ainsi que d'hydraires et de bryozoaires. L'animal dévagine et applique son estomac sur ses proies. Il est aussi nécrophage* à l'occasion.
H. sanguinolenta peut également se nourrir de petites particules qu'elle piège dans le mucus qui recouvre son corps et qu'elle ramène ensuite vers sa bouche.

Reproduction - Multiplication

La reproduction est sexuée, l'espèce est gonochorique*. La fécondation, externe, est précédée d'un rapprochement d'étoiles, qui a lieu au printemps (mars-avril). Les individus femelles incubent leurs œufs, environ 300. Après éclosion, les minuscules juvéniles sont immédiatement benthiques*.
A deux ans l'animal atteint une taille d'environ 3 cm.

Divers biologie

Les étoiles-cuir sont totalement dépourvues de pédicellaires*.



Cette espèce est dotée d'un fort pouvoir de régénération. Un bras sectionné sera aisément remplacé.
Il n'est pas rare, alors, d'observer une dichotomie* lors de la repousse.

Origine des noms

Origine du nom français

Etoile de cuir, à cause de sa texture assez coriace,
sanguine, à cause de sa couleur rose-rouge à violette,
boréale, car sa distribution est nordique (en France, la Bretagne nord est sa limite sud de répartition).

Origine du nom scientifique

Henricia : du prénom Henri, dédié à Henri Milne Edwards (1800-1885), grand zoologiste français de père anglais,
sanguinolenta : du latin [sanguinolentus] = sanguinolent, injecté de sang, ensanglanté, sanglant, en référence à la couleur et aux taches habituelles de cette étoile.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Asterozoa Astérozoaires Echinodermes de forme étoilée. Les bras, simples et parfois absents, sont en nombre variable, et contiennent des organes.
Classe Asteroidea Astérides Organismes en forme d’étoile, libres. 5 à 50 bras, squelette réduit, estomac dévaginable. Ce sont les étoiles de mer.
Ordre Spinulosida Spinulosides Podia* avec ventouses. La surface aborale* porte de petites épines, plaque marginale et pédicellaires* absents.
Sous-ordre Leptognathina Leptognathes
Famille Echinasteridae Echinastéridés Squelette arborant des épines, absence de pédicellaires ou de paxilles
Genre Henricia
Espèce sanguinolenta

Nos partenaires