Happeur à deux lignes

Scolopsis bilineata | (Bloch, 1793)

N° 2286

Centre océan Indien et Indo-Pacifique tropical Ouest

Clé d'identification

Forme ovale
3 lignes jaunes sur la tête
2 liserés noirs sur les flancs

Noms

Autres noms communs français
Brème de mer à écharpe, brème à œil rayé, démorceur, scolopsis à deux lignes, mamila griffée
Noms communs internationaux
Two-line monocle bream, bridled bream, bridled monocle bream, coral bream (GB)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Anthias bilineatus Bloch, 1793
Scolopsis bilineatus (Bloch, 1793)
Lutjanus ellipticus Lacepède, 1802
Perca frenata Günther, 1859
Scolopsis bleekeri Günther, 1859

Distribution géographique

Centre océan Indien et Indo-Pacifique tropical Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Scolopsis bilineata se rencontre des Maldives dans l'océan Indien aux îles Fidji de l'océan Pacifique, et du sud du Japon à l'île Lord Howe australienne. Cette espèce est présente en Nouvelle-Calédonie.
La livrée jaune de certains juvéniles est restreinte aux îles Fidji.

Biotope

Scolopsis bilineata est commune au sein des récifs coralliens, que ce soit celles des zones côtières, du lagon ou des récifs-barrières. Elle évolue entre la surface et 25 m de profondeur.

Description

Scolopsis bilineata est un poisson pouvant atteindre 23 cm. Sa forme globale est un ovale.
La bouche est petite, terminale avec des lèvres blanches, le museau est gris foncé. Du front, et de profil, trois lignes jaune clair partent vers l'arrière ; la plus basse passe par le dessus de l’œil et s'incurve ensuite vers le haut, celle du milieu suit l'arrondi du corps ; la plus haute est dans l'axe de la nageoire dorsale.
Un liseré noir part en arc, en arrière du bas de l’œil, vers la nageoire dorsale à la limite de la fin de ses rayons durs. Un second liseré noir suit le même trajet, mais au départ du dessous de l’œil, au niveau de la lèvre inférieure.
La partie du flanc au dessus du liseré est gris foncé, celle en dessous est blanche.
Le pédoncule caudal est bien représenté. Le dessus est foncé. Une tache claire est présente juste en avant du pédoncule sous la nageoire dorsale.
La nageoire dorsale, unique, est jaune pour la partie des rayons durs. Quand elle est repliée, cela fait un liseré jaune sur le haut du corps de ce poisson. Le haut de la nageoire portant les rayons mous est violet foncé.
Les nageoires pectorales et pelviennes sont transparentes avec du jaune pour les premiers rayons.
La nageoire anale présente du noir puis du blanc sur les premiers rayons.
La nageoire caudale est échancrée, liserée de violet sur le haut et le bas.

La livrée de l'adulte de nuit s'assombrit. Des marbrures moins foncées apparaissent sur le haut du poisson et la tache sous la nageoire dorsale persiste. La ligne latérale est bien visible. La nageoire dorsale peut être bien déployée.

Le juvénile peut présenter trois livrées différentes, une livrée rayée horizontalement de petites bandes alternant jaune et noir pour la moitié haute du corps et une bande blanche puis du gris pour la moitié inférieure du corps, une livrée gris clair avec une bande noire sur le haut des flancs et une livrée entièrement jaune.

Espèces ressemblantes

Les juvéniles ont trois livrées possibles. Toutes sont mimétiques de blennies, Meiacanthus lineatus pour celle avec des rayures alternées jaunes et noires, Meiacanthus smithi pour la grise avec une bande noire sur le haut du corps et Meiacanthus oualanensis pour la jaune.
Les juvéniles de Scolopsis lineatus presentent eux aussi une livrée à rayures similaire à Scolopsis bilineata.

Alimentation

Scolopsis bilineata se nourrit de petits poissons et d’invertébrés, comme de petits mollusques, crustacés et vers.

Reproduction - Multiplication

C'est une espèce hermaphrodite* protogyne*. La reproduction est externe.

Vie associée

Cette espèce peut être la proie de loches (mérous).

Divers biologie

Les adultes évoluent souvent par paire, mais ils peuvent aussi se rencontrer en banc.

Origine des noms

Origine du nom français

A deux lignes, en allusion aux deux lignes noires sur les flancs.
Démorceur car ce poisson se décroche facilement de l’hameçon des lignes de pêche.

Origine du nom scientifique

Scolopsis : du grec [scolops] = éclat de bois, hameçon.
bilineata : du latin [bi] = deux et du latin [lineata] = ligne pour les deux liserés sur les flancs de ce poisson.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Percoidei Percoïdes Une ou deux nageoires dorsales dont les éléments antérieurs sont des épines aiguës. Nageoires pelviennes avec une épine, rayons mous.
Genre Scolopsis
Espèce bilineata

Nos partenaires